Octuvia , le 6 Octobre 2009

 

 

 

Chère Joséphine

 

Je m’appelle Siméon et je viens d’Octuvia. Je t’écris pour te raconter le calvaire que je vis tous les jours. Nous n’avons pas le droit de nous instruire, d’aller au collège de regarder la télévision, de lire. Si j’ai en ma possession un livre et que mes parents s’en aperçoivent je me fais punir sévèrement,ils prennent le livre et le brûle dans la cheminée. Je m’ennuie .Le matin je me réveille et je vais déjeuner même sur les paquets de gâteaux, ils enlèvent les étiquettes. L’après-midi je vais me promener mais pas plus loin que certaines limites .Je fais le même tour tous les jours. Mes parents eux ils ont une grande machine pour calculer les impôts car le calcul mental est formellement interdit.

Mais nous nous révoltons .Avec mes amis nous avons formé un club (les petits Albert Einstein)on se réunit tous les jeudis et nous apprenons. Ça ne s’arrête pas là nous nous rebellons, nous organisons de grandes manifestations, nous hurlons devant la mairie .Et quelque fois nous nous battons .

 

 

 

BISES

 

Siméon

 

 

P-S: Dans 2 jours c’est mon anniversaire peux-tu m’envoyer un dictionnaire 60 000 mots ?

 

Texte écrit par Joséphine.


Dejar un comentario

DebeConectado por dejar un comentario.