décembre

10

Anna : Bonjour Doriane, et merci à vous d’avoir accepté de me rencontrer.

Doriane : De rien, je suis heureuse de faire votre connaissance.

A : Bien, nous n’allons parler que de «La Résistance».

D : Oui, j’ai trouvé ce livre assez bien, mais j’ai quand même préféré «La Déclaration».

A : Ah ?! Pourquoi cela ?

D : Et bien, dans «La Déclaration», nous apprenons plus de choses, il y a plus d’action, plus de personnages, on rentre mieux dans l’histoire et on peut voire plusieurs endroits où se passe l’histoire, alors que dans ce livre-ci, l’histoire se passe presque tout le temps au même endroit, et elle est un peu «monotone» si je puis-dire.

A : Nous avons quand même fait des choses dans le deuxième volume, entre le bébé, la Déclaration et le demi-frère de Peter ! Enfin, quels ont été vos passages préférés ?

D : Mmh … Je crois que c’est le passage où Peter et vous apprenez que vous êtes enceinte.

A : (Rougissant) Ah oui, moi aussi j’ai beaucoup aimé ce moment.

D : Mais ce qui m’a touché dans votre histoire, c’est que même dans les pires moments, Peter et vous restez liés. C’était vraiment beau !

A : Effectivement, Peter m’a vraiment aidé, et je crois que c’est la meilleure chose qui me soit arrivée !

D : Mais malgré ces passages, il y a un moment dans le livre qui est vraiment déprimant. Tout va mal dans votre vie, le texte et long et on n’y apprend pas grand chose.

A : Je me rappelle oui, nous n’étions vraiment pas bien, Peter, Ben et moi à ce moment.

D : Pendant ces quelques chapitres, je lisais tout en pensant à autre chose. Je trouvais cela ennuyant et un peu sans intérêt.

A : (rire) Vous savez, une vie d’adolescents n’est pas toujours palpitante !

D : N’empêche, le grand-père de Peter (Monsieur Pincent, ndlr) l’a rendue palpitante votre vie !!! Avec tout ces mauvais tours qu’il vous jouait, à travers le livre, je ressentais la colère de Peter !

A : Vous avez raison, quel affreux bonhomme celui-là !

D : Enfin, la fin était belle ! Sans oublier que vous étiez heureux.

A : (souriant) Oui, Peter nous avait trouvé une superbe maison à la campagne, et peu à peu j’ai oublié que j’avais té une surplus. Nous avons été, et sommes toujours, très heureux avec notre petite famille.

Doriane, je vous remercie pour avoir accepté cette interview. A bientôt !

Propos recueillis par Anna Covey.


Dejar un comentario

DebeConectado por dejar un comentario.