Rencontre avec Adrien Goetz au LFIP!

Invité cette semaine par le Service Culturel de l’Ambassade de France en Chine et de passage à Pékin, Adrien Goetz nous a fait le plaisir d’une visite au LFIP.

Car le hasard faisant bien les choses, il est aussi l’auteur d’Intrigues à Versailles, un des livres de la sélection Segalen 2010-2011!

Nous l’avons donc reçu vendredi matin au LFIP pour une rencontre avec les classes de seconde qui, si elles n’ont pas encore pu lire son livre (faute de ne pas avoir encore les livres au CDI), ont pu discuter avec lui du plaisir de lire, de ses écrits (anciens et à venir…) mais aussi de la richesse de la langue française.

Des élèves présentent le prix Segalen à notre auteur.

La présentation d’Elisabeth:

« Adrien Goetz nous a présenté Pénélope, l’héroïne de ses romans. Des romans policiers se passant dans des lieux historiques et artistiques, comme dans Intrigue à Versailles. Et, il nous a expliqué que pour écrire ce roman il avait pu avoir accès aux moindres recoins du château du Roi-Soleil.

L’auteur nous a également tenu un discours sur la langue française. Il nous expliqué que lors de ses voyages s’il s’adresse aux gens en français une sélection s’opère. Les gens qu’il rencontrera alors seront à coup sur plus intéressants, plus amusants et plus cultivés que ceux qu’il aurait pu rencontrer en se bornant à parler « un anglais de bas étage » (pour reprendre ses termes).
Il a ainsi pu constater qu’il était bien mieux traité dans les hôtels s’il montrait qu’il parlait français. Il a donc conclu cet aparté en nous rappelant que le statut de la langue française est demeuré inchangé depuis le 18e siècle; la langue française restant « la langue des gens cultivés ». Un point de vue auquel nous ne sommes pas tous obligés d’adhérer…mais intéressant…
Enfin, nous avons abordé avec lui le fameux syndrome de Stendhal (le choc qui peut se passer en nous parfois dans la rencontre avec une œuvre qui nous bouleverse) et nous avons appris qu’il avait pu lui même en faire l’expérience, lors de son année passée en Italie. »

L’avis de Bettina:

« Une rencontre intéressante et qui nous a donné envie de lire ses livres. L’idée de parler d’art à travers la fiction m’intéresse particulièrement! »

Commentaires

Votre commentaire