Vincent Hein au LFIP

« Quand on ne reconnait pas que ce qu’on a écrit c’est bon signe….. » Voici un des secrets d’écriture livré par l’auteur d’A l’Est des Nuages. Vincent Hein a rencontré le mercredi 8 février tous les élèves de seconde dans le cadre du prix Segalen. Outre le fait d’inciter collégiens et lycéens à la lecture, les prix Azimut et Ségalen leur permettent chaque année de rencontrer un ou des écrivains de la sélection. Cette année, les secondes ont eu la chance de recevoir Fan Tong en Décembre et Vincent Hein en ce mois de Février. Pour nombre de nos élèves, A l’Est des nuages, ces carnets de bords d’un Occidental à Pékin contenaient bien des pages corroborant leurs propres observations, les mettant en évidence sur un mode souvent ironique et d’autodérision. Cette rencontre d’une heure fut surtout l’occasion d’échanger sur l’art du roman.

Commentaires

Votre commentaire