Arles à Pékin : avis d’élèves 2

Avis de Camilla
Reportage sur la sortie scolaire à Caochangdi

Mercredi 30 mai, tous les 5èmes sont allés en sortie scolaire à Caochangdi voir l’exposition de photographie « Arles à Pékin ». Avec mon groupe de 10, nous avons commencé la visite avec des photographies intéressantes et très colorées.  J’ai bien aimé la photographie de Zhu Feng qui montrait en bas la terre moche et polluée et en haut le ciel propre et beau. Ensuite nous sommes allés voir l’exposition « Symphony of Time and Light » de Hisaji Hara : des photographies en noir et blanc de personnes japonaises. Enfin nous avons vu les œuvres de photographes étrangers. J’ai aimé la photographie qui montrait une main avec des M&M’s car il y avait beaucoup de couleurs. C’était une très belle expérience et je recommanderais cette exposition à d’autres personnes.

Camilla 5ème Rabelais.

 

Avis d’Emilie et Raphaelle

Le mercredi 30 mai, avec le Lfip, nous sommes allés à une exposition de photographies. «  Arles à Pékin »  située à Caochangdi, en dehors du 5eme périphérique.

Grace à une introduction de Bérenice Angremy, nous avons pu savoir que ce festival de la photographie voulait donner une autre vision de la photographie aux chinois.  C’est cette même personne qui nous présenté et guidé parmi ces expositions.

Parmi les 4 expositions, deux nous on le plus marquées.

La première exposition :

C’était des photographie en noir et blanc d’étudiantes japonaises (souvent les mêmes). Grâce à la documentaliste qui nous a accompagné, nous avons pu apprendre que le photographe s’était inspiré des tableaux, des poses et des regards des œuvres du peintre Balthus.

 

 

 

La deuxième exposition :

Cet artiste a voulu nous montrer la tristesse est la douleur que ressentent les personnes ayant été victimes de la politique de l’enfant unique. Sur ses photographies toutes les personnes représentés ont 30 ans.  Mais pourtant, elle semblent seules et délaissés.

Il nous montre,  le développement très rapide du monde et des personnes épuisées par trop de travail. Mais aussi l’emprisonnement et la solitude.  Ou encore le monde parfait, calculé et précis.

Emilie  et Raphaelle

Avis de Jean

L’exposition se situe à Cao Chang Di, (pas loin du 798) dans trois bâtiments en pierre qui se trouvent dans un quartier artistique assez sympathique, calme avec du gazon .

C’est une exposition qui réunit les travaux de photographes contemporains de différents pays . Il y a des photos de tout types : en noir et blanc , en couleurs, des paysages exceptionnels avec des contrastes . Certains paysages représentent quelque chose ou nous montrent une particularité . En regardant certains paysages, on ressent un peu de tristesse ou de joie .  Il y a aussi des photos de personnes sous une situation particulière ou faisant une pose . Exemples : homme avec un tatouage sur tout le corps, trois petits garçons pauvres jouant avec un vélo, femme avec un chat etc . Des objets figurent beaucoup sur les photos, de nouvelles créations avec des objets, le fait de faire ressortir un objet par rapport à l’arrière plan sur la photo . J’ai bien aimé la photo floue d’une horloge avec des fleurs, cela donne une impression de la 3D Il y a notamment des animaux : chats, lions, oiseaux, chiens etc dans des paysages ou avec une personne .

Artistes et œuvres que j’ai bien aimé :

Brian Griffin – Jane meets the Lone Ranger : Ce sont des photos montrant des personnes ordinaires déguisées représentant des personnages .

Zhu Feng – Il a photographié des posters de la rue ayant un contraste avec l’environnement . Par exemple sur un poster il y avait de la végétation avec un paysage alors qu’en réalité, à côté du poster se trouve une poubelle ou des briques .

 Avis personnels : j’ai bien aimé cette sortie car je trouve ça intéressant d’aller voir une exposition (c’est la première sortie de cette année) dans un quartier artistique calme avec un contacte avec l’art contemporain qui peut élargir notre imagination .

Jean

Avis de Diane et Anjali

L’endroit est harmonieux. Il y a de l’herbe, des arbres et des bâtîments qui s’insèrent bien dans la nature. Il faisait très chaud, vers 32 degrés celcius. Les salles sont vastes, vides, à part les photos pendus sur les murs. Elles donnent une impression paisible. Les gens qui parlent à distance créent un écho. La majorité des photos est triste, seule, même ceux en couleurs. Il n’y a presque pas de sourires, mais des visages sérieux. Les élèves créent une série de bruits dans les salles, qui les allument de joie.

J’ai bien aimé la série de ???. Ses photos représentent des photos de jeunes femmes qui sont des « telepathic animal communicators » (elles peuvent communiquer avec les animaux) et/ou des animaux (des félins ou oiseaux). Ces photos sont en noir et blanc et ont l’air triste.

Diane et Anjali

 

Avis de Jade et Amanda

 Cette exposition est organisée tous les trois ans. Elle propose des œuvres d’art de différents styles : photographies en noir et blanc, en couleur, encadré, qui font peur, etc.…

Comme l’œuvre « AA BB » de Claude CLOSKY. Celui-ci est fait de beaucoup de couleurs différents. Son créateur a eu l’idée de le faire en tableau d’alphabet, dont ces dernier sont pris des symboles que l’on voit tous les jours sur les bouteilles, les magasines, les affiches, etc. … de AA  à ZZ. Cette œuvre est d’une taille remarquable, c’est pour cela que l’on le remarque le premier.
 
Et unu œuvre sans nom d’Adrian PACI. Cette photo montre beaucoup de personnes entassées sur un escalier pour monter dans l’avion, mais il n’y avait pas d’avion. C’est une image plutôt drôle, mais malheureusement cette photo est accroché très haut sur un mur et il est plutôt petit, donc il n’est pas très remarqué.
L’œuvre de Guillaume PARIS, sans nom aussi, est très aimé par les enfants, normalement, car cet œuvre est une photo représentant une main avec des cacahuètes dans la paume et des petit morceaux de chocolat sur un fonds blanc.
Puis les photographies d’Isaki HARA. Ce sont des photos des enfants Japonais habillés en uniforme. Les photos d’Isaki sont des photos argentiques, c’est-à-dire des photos imprimées par la lumière du soleil sur une feuille. Isaki est un artiste Japonais qui s’est inspiré d’un peintre qui, lui s’était inspirés d’un peintre Japonais.

 

 

 

Dans les photos Three Shadows, c’est-à-dire des photos fait pour un concours et celui-ci est la quatrième édition. Il y a :

-ceux de Gao Jun, c’est-à-dire des photos d’horloge mélangées à quelque fleurs.
-ceux de Zhu Feng, c’est-à-dire des photos de la nature fausse.
-ceux de Zhou Suo Yin, c’est-à-dire des photos mélangeant des animaux et des humains
  Mais cela ne sont pas les plus impressionnantes, celles de Zhang Jin sont plus impressionnantes que tous les autres. Ces photos sont sur la nature sous de la brume dont on ne voit pas précisément les arbres et les détails.
 Enfin les œuvres de Ryan MIFFIE. Il s’est inspiré de sa jeunesse, sa famille, ses souvenirs d’un enfant anglais…dont les œuvres « The Riveter », « The Welder », « The Carpenter », « Death of Manufacturing », « Far of Places », « Woman Chain maker », etc.… sont des œuvres qu’il a créé entre 1983 et 1986.

 

 

Jade et Amanda


Commentaires

Votre commentaire