J’ai beaucoup entendu parler de Dan Roam et de son concept de la « pensée visuelle » (visual thinking) développé sur un site et dans un livre, The Back of the Napkin qui vient d’être traduit en français : Convaincre en deux coups de crayon.

Convaincre en deux coups de crayon

J’ai donc craqué et acheté le bouquin ; je l’ai lu d’une traite (le style est très « américain », à l’instar d’un Buzan, mais on s’y fait ;)) et je ne dirais qu’une chose :  praticien de la carte heuristique, FONCEZ !

L’idée développée par Dan Roam est d’une simplicité désarmante : il suffit d’un crayon, d’un bout de papier (coin de nappe ou serviette en papier, comme il le narre au début de son livre!) et de quelques croquis pour résoudre n’importe quel problème (Cela ne vous rappelle pas quelque chose ?). Grâce à la capacité innée à visualiser et à imaginer, que nous possédons tous, il est possible d’accéder à des idées originales, de les développer et de les partager efficacement et rapidement.

Le livre se découpe en 4 parties : après avoir nous avoir prouvé que nous sommes tous des « visuels », l’auteur explique comment accéder à ses idées, les développer, et les vendre, le tout avec force croquis, flèches et petits bonshommes en tout genre, évidemment.

66

La règle des <6><6>, le « point le plus important et le plus utile » du livre, dixit l’auteur (« Convaincre en deux coups de crayon« , p 143)

Alors bien-sûr,  le livre est très orienté « business » …. mais les principes sont applicables à n’importe quelle situation (comme l’enseignement), et on ne peut s’empêcher de tisser des liens avec la pratique du mind mapping, autre outil « visuel » (dont parle d’ailleurs Roam a plusieurs reprises).

Bref, un excellent bouquin, enrichissant, rafraîchissant, qui a stimulé ma pratique des cartes heuristiques, et qui m’a permis de prendre un peu de hauteur, en replaçant le mind mapping dans un cadre plus vaste.

Tags : ,