C’est une évidence pour tout praticien de la carte heuristique, me direz-vous, mais à l’occasion de ma lecture de Mémoriser sans peine, je suis tombée sur des chiffres qui m’ont donné envie de creuser un peu la question :

« De récentes études ont démontré que la couleur avait un véritable impact sur la communication : « la couleur participe à la mémorisation et l’accroît de 39%. Elle participe à une augmentation de la compréhension de 73%. »

Mémoriser sans peine, Xavier Delengaigne, p 191

Je suis donc allée consulter le lien conseillé par Xavier, et je ne peux qu’en recommander la lecture ; alors, évidemment, c’est un document produit par une entreprise qui vend des imprimantes couleurs, c’est donc un « peu » orienté … mais ceci dit, cela remet en perspective cette problématique : tous les « mappeurs » (que celui pour qui cela n’a pas été le cas me jette le premier crayon !) ont été un jour tenté de « zapper » la phase couleurs de leurs cartes, et ces deux pages nous montrent bien à quel point c’est une erreur. Morceaux choisis :

« La couleur améliore de 82 % la durée d’attention des lecteurs et la mémorisation »

« La couleur augmente de 78 % la compréhension du message et sa mémorisation »

« La couleur augmente la motivation de 80 % »

Xerox, 20 façons de partager l’expérience de la couleur.

 

Tags :