Au cours d’une tradictionnelle leçon de conjugaison avec mes 6ème, je me suis rendue compte de la nécessité de poser une fois pour toute « la carte d’identité » (c’est l’expression que j’ai utilisée avec mes élèves) du verbe ; après moult explications, le cours a été pris sous forme de carte : (je précise tout de suite que ce document fera peut-être hurler les grammairiens de haut vol, mais j’estime qu’il est largement suffisant pour mes collégiens)

Cette version informatique a été réalisée à l’aide de la nouvelle version du logiciel de Buzan, Imindmap 3. Je ne saurais que trop vous conseiller de tester ce logiciel, très loin du rendu un peu trop lisse d’un MindManager ou d’un Freemind. Avec Imindmap, il est possible d’avoir l’esthétique d’une carte papier, tout en gardant la souplesse d’utilisation d’un logiciel. Les branches peuvent se placer n’importe où, et être tracée totalement librement, le texte suit harmonieusement le tracé des branches, les images (variées et nombreuses grâce à un moteur de recherche performant) s’intègrent sans aucune contrainte.

Évidemment, tout n’est pas encore parfait ! Moi qui suis habituée à MindManager, je regrette pas exemple de ne pas pouvoir créer d’accolades, ou de petites « bulles » explicatives au-dessus de mes branches. Par ailleurs l’ergonomie générale du logiciel, tout jeune par rapport à un MindManager beaucoup plus abouti, empêche l’utilisateur de réaliser une carte efficace aussi rapidement qu’avec son concurrent. Au passage, l’absence de version française, sans être rédhibitoire, ne joue pas vraiment en faveur d’Imindmap (surtout lorsqu’on fait une recherche d’images !).

En d’autres termes, je ne suis pas prête de réaliser toutes mes cartes avec Imindmap, mais je pense que ce logiciel va tourner de plus en plus souvent sur mon PC ….

Tags : ,