Apprendre en peu de temps

Ce livre m’a beaucoup plus pour la manière dont il a été rédigé. Avec des mots doux, avec un vocabulaire nous rappelant l’école primaire. Il m’a fallu du temps pour m’habituer à ce livre car il est écrit par petits paragraphes avec de courtes phrases, ce qui me dérange beaucoup. Mais ce qui m’a plu, c’est que dans ce roman, au fur et à mesure de l’histoire, on arrive à grandir en même temps que cette fillette qui rentre en CP au début du roman. Ce roman me fait plonger dans l’enfance et donc de me revoir à cet âge. Même s’il m’a fallu du temps pour m’habituer à la lecture du livre, au bout d’un moment, ces petits paragraphes et ces courtes phrases nous prennent dans l’action du roman. Je trouve que ce livre a de l’humour comme par exemple quand cette fillette prononce les syllabes des noms de paquets d’emballages comme « Da-no-ne », « Ca-mem-ber », « Du-ra-lex », « Si-gnal », « Li-bé-rez-Ni-coud », « Vo-tez-kri-vi-ne ». On a l’impression que cette fille apprend plein de choses en moins d’une journée comme « Nous nous entraînons aux résumés de textes, aux rédactions en trois parties », « Nous apprenons la thèse, l’antithèse, la synthèse », « Nous apprenons à organiser notre pensée », « Nous apprenons à dire oui, mais ». Et pour finir, nous pouvons voir sa situation familiale avec « ma sœur qui n’est plus jamais là », « Mes parents ne sont pas là quand je rentre de l’école ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *