Une histoire qui commence et finit mal.

J’ai bien apprécié ce livre car il raconte l’histoire d’un détenu qui a à peu près notre âge et qui a vécu pendant dix ans en prison: en « taule » comme c’est écrit dans le livre. J’ai aimé l’histoire mais la façon dont cela était écrit était parfois déroutante: en effet le personnage principal parle de sa vie en prison puis va nous parler de ses années de jeunesse, ce qui rend l’histoire difficile à comprendre.
Le premier argument que je dirai est plutôt négatif, je n’ai pas trop aimé le changement d’écriture car on passe d’une écriture de base à une écriture en italique, je n’ai pas trop compris pourquoi l’auteur avait choisi de changer de caractères. On passe de « Et l’Hiver passa. » à « Marianne.… ».
Le deuxième argument négatif est que je n’ai pas aimé le fait que le narrateur passe brusquement de sa jeunesse, à sa vie en prison.
Mais mon dernier argument est plutôt positif car j’ai bien aimé le récit que nous fait ce jeune homme de sa vie passée en prison après avoir tué son père.Nico de Brigitte Giraud.

One thought on “Une histoire qui commence et finit mal.

  1. Nous sommes d’accord avec toi, nous aussi, nous avons trouvé que les bonds temporels survenaient de manière peu organisé, et peu clarifié, il est vrai que ces bonds nous laisse porter confusion sur le récit, et qu’ils sont assez perturbant. Ils destabilisent l’équilibre du récit et nous ont un peu « perdu » dans ce dernier.
    Cependant, nous avons trouvé l’idée de mélanger les periodes de sa jeunesse et celles son sejour en prison assez bien trouvés, malgrè les maladresses. Nous nous permettrons de souligner que ce n’est pas le narrateur qui a tué son père, mais Marianne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *