La plus longue phrase du monde

 » Petites Natures Mortes au Travail  » est un livre composé de 23 nouvelles plus ou moins courtes qui ont toutes, pour thème principal, le travail. Yves Pagès, auteur de ce recueil, y évoque la complexité du monde du travail.
Dans l’introduction Pseudo Pseudo « , qui est au début du livre, il évoque énormément de petits travaux, en quoi ils consistent et quelques fois, par qui ils sont pratiqués. Il ne fait que les énumérer. L’auteur montre que beaucoup de personnes pratiquent ce genre de métiers, et que la société serait prête à tout pour gagner de l’argent, quitte à être ridicule  » jeunes hommes-sandwichs « , cela montre à quel point il est difficile de trouver un emploi stable et concret en France, même avec des diplômes «  bac+9 sans emploi avouable « . On remarque que Yves Pagès aime et utilise beaucoup de jeux de mots «  figurant au sens figuré « . Il les utilise pour ne pas faire sombrer le lecteur dans une négativité totale.
J’ai bien aimé ce début,  il y a un aspect répétitif et simple.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *