voiturier du septième sous-sol

« Le métro c’est mieux que le bus,mais trop bruyant. Le métro c’est trop bruyant mais trop lent. Le métro c’est lent mais trop bruyant. Le métro c’est bruyant  métro rapide. Le métro c’est silencieux mais moins bien que le bus. » Voici ce que répond Michel à ses amis, mais trop d’amis tuent les amis et donc, pas d’amis. Du coup, il parle à la voix enregistrée qui annonce les stations, « portes des enfers » qu’il les appelle. En effet, Michel, clochard à Rochechouart, vit dans son petit « paradis » aux portes de l’enfer, sur un banc de station. Michel est le seul clodo rémunéré en liquide sans alcool pour se nourrir de toutes sortes de barres de céréales et autres sodas. « Le métro c’est pour les hommes, les vrais », c’est ce qu’il se répète pour se rassurer, car, en tant que solitaire parano qui a la exterieurophobie, « le bus c’est bien métro d’gens! ».

en imitant Portraits crachés
Baptiste Saizonou

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *