dédicaces

L’intervention d’Yves Pages était très intéressante, il était très ouvert, et il répondait avec aisance , et en toute simplicité à nos questions. Ces réponses étaient très compréhensibles, même si Yves Pagès est très bavard, il répondait clairement à nos questions même si quelque fois, il changeait de sujet, et cela n’avait pas forcément de rapport avec la question demandée.

Suite à ma question qui était de savoir à qui était dédié les dédicaces que contenait son livre. La première dédicace était pour un philosophe italien qu’il admirait, Paolo Virno. La deuxième est pour un ami a lui Laurent Guilloteau, qu’il apprécie et qu’il admire pour sa lutte qu’il mène pour les aides du chômage. Même si celui-ci, ne souhaitait pas forcément être cité dans un livre.

J’avais aussi une question, qui était sur la définition de débauchée qu’il avait inclut au début de son livre Petite natures morte au travail. Il nous a donné comme explication qu’il aimait bien jouer avec les mots et que c’était sa  » marque  » que dans chaque livre il faisait un petit jeu avec cela « débauchée » comme licenciée et comme mal vue par les autres parce que sans travail.
Camille Avéroux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *