Souvenirs, souvenirs…

Lors du vendredi 16 Janvier 2015, mes camarades de ma classe et moi rencontrions le co-dirigeant et éditeurs des éditions Verticales, Yves Pagès. Lors de cette rencontre longue de deux heures, nous posions des questions plus ou moins précises sur la vie d’Yves Pagès, et ses choix, la plupart sur le recueil « Petites Natures Mortes au Travail.

La question qui m’a le plus marqué était celle de Pierre Taillandier, pour introduire sa question, il a joué un petit sketch de « Plutôt que rien », une nouvelle d’Yves Pagès. Cela l’a impressionné et émerveillé, c’est alors que Pierre lui demanda s’il pensait adapter certaines de ses nouvelles en version théâtrale ou encore musicale. Je fus très surpris de savoir dans sa réponse que cela existait déjà, il semblait fier que l’on ait repris ses œuvres.

Cette rencontre m’a plu du fait que j’ai pu en apprendre beaucoup sur la vie, sur l’histoire d’Yves Pagès. Cette rencontre m’a apporté beaucoup de savoir, a propos des critères d’écriture, de sa façon d’écrire, des études empruntées. Je sais maintenant à peu près comment se déroule la vie d’un écrivain.
Achille Popelier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *