J’habite dans la télévision

J51pL3L5svfL._SX306_BO1,204,203,200_’habite dans la television de Chloe DELAUME

Chloé Delaume décide de prendre au mot les propos de Patrick Le Lay que la TV vend au cerveau du temps disponible :  nuit et jour, elle regarde le maximum de programmes de divertissement. Peu à peu, sa perception se modifie, son corps change, son cerveau devient une éponge c’est comme si  elle habite désormais à l’intérieur de la télévision, .

J’habite dans la télévision n’est ni un roman ni un essai, ce livre est présenté sous forme de 27 pièces constituant un dossier destiné au Ministère de la Culture et du Divertissement.
Chloe Delaume se met une fois de plus dans cette histoire, qui au début ne ressemble pas à une histoire. Certaines pièces ressemblent plus à une prise de notes de terrain qu’à des chapitres de roman tandis que d’autres, consacrées aux modifications corporelles et comportementales subies par l’auteur, présentent une forme plus rédigée.
Au début, ce n’est qu’une suite d’idées posées les unes à la suite des autres, et le tout prend un sens qu’une fois qu’on a tous les éléments, et ça devient une histoire.
Dans ces pièces nous pouvons trouver de tout, des anecdotes, des sélections de citations, des mentions de découvertes scientifiques, des faits historiques qui servent de matériau à l’auteur pour rendre compte des effets de la télévison sur son rapport au monde et aux médias.
Le fond comme la forme donnent à ce roman un effet brouillon. J’avais l’impression que l’auteur y balançait ses idées de la même façon qu’elle zappait les chaînes à la télévision.

Océane

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *