Little Blade, le patrouilleur du vent

        Bonjour, dans cet article je vais vous parler de la BD, Little Blade Le patrouilleur du vent. Pour résumer, cette BD parle d’une femme     nommée Blade qui se trouve au marché des esclaves au début de la BD et qui va être engagée comme soldat par la Licorne.  Malheureusement, le patrouilleur du vent qui est le stratège des triades va être tué puis remplacer par un ancien agent des triades.

http://img.bd-sanctuary.com/bds/big/little-blade-bd-volume-1-simple-2215.gif

          j’ai bien aimé cette BD car il y a beaucoup d’actions mais le fait que la femme soit traitée comme une expérience de laboratoire et une esclave me plait moins surtout quand la Licorne dit qu’il faut la dresser. La Licorne la traite comme un fauve qu’il faut dresser.
           Je trouve que la BD est bien construite et le fait qu’elle soit bien dessinée et qu’elle soit en couleur l’avantage car on prend plus de plaisir à regarder les vignettes et je pense aussi que pour une BD il y avait pas mal de choses à lire.
Nicolas Blanc

 

Apprendre en peu de temps

Ce livre m’a beaucoup plus pour la manière dont il a été rédigé. Avec des mots doux, avec un vocabulaire nous rappelant l’école primaire. Il m’a fallu du temps pour m’habituer à ce livre car il est écrit par petits paragraphes avec de courtes phrases, ce qui me dérange beaucoup. Mais ce qui m’a plu, c’est que dans ce roman, au fur et à mesure de l’histoire, on arrive à grandir en même temps que cette fillette qui rentre en CP au début du roman. Ce roman me fait plonger dans l’enfance et donc de me revoir à cet âge. Même s’il m’a fallu du temps pour m’habituer à la lecture du livre, au bout d’un moment, ces petits paragraphes et ces courtes phrases nous prennent dans l’action du roman. Je trouve que ce livre a de l’humour comme par exemple quand cette fillette prononce les syllabes des noms de paquets d’emballages comme « Da-no-ne », « Ca-mem-ber », « Du-ra-lex », « Si-gnal », « Li-bé-rez-Ni-coud », « Vo-tez-kri-vi-ne ». On a l’impression que cette fille apprend plein de choses en moins d’une journée comme « Nous nous entraînons aux résumés de textes, aux rédactions en trois parties », « Nous apprenons la thèse, l’antithèse, la synthèse », « Nous apprenons à organiser notre pensée », « Nous apprenons à dire oui, mais ». Et pour finir, nous pouvons voir sa situation familiale avec « ma sœur qui n’est plus jamais là », « Mes parents ne sont pas là quand je rentre de l’école ».

Mort au premier tour

Cet écrivain est connu mais il a eu du mal au début de sa carrière d’écrivain car avant de commencer sa carrière, il a envoyé son tout premier livre à neuf éditeurs, seul le dixième éditeur a répondu qu’il publierait son livre qui s’intitule: « Mort au premier tour », ce livre été publié cinq ans après que Daeninckx l’a envoyé à cet éditeur. Au cours de sa carrière, Daeninckx s’est mis à écrire des nouvelles mais il a mis longtemps à s’y habituer car l’écriture d’une nouvelle comporte moins de détails qu’un roman.