Le cri du sablier

serveimageLes livres de Chloé Delaume sont différents des livres qu’on peut lire d’habitude

« Il lâcha aphasie comme on clame rhume des foins pour rassurer avril de ses éternuements. »

Mais on comprend qu’elle est triste, traumatisée par son drame familial et quand on continue à lire on s’habitue vite et ça devient intéressant.

Le titre pourrait faire référence, aux sequelles que le temps a laissé.

FRINDI Nouhayla, FUMADELLES Rémy