Rue de la Bombe

             Cette BD se nomme « Rue de la bombe », l’histoire se déroule en Algérie durant la     guerre.  Les algériens et les français s’affrontent indirectement en faisant exploser des bombes dans des lieux publics. Dans cette BD la femme est incarnée par Samia, elle mène une sorte de double jeu puisque qu’elle est tantôt dans le FLN tantôt dans le commando européen. Elle se fait manipuler et manque
de se faire exécuter.

Léo Joly

Le complot de trop !

Le livre que j’ai lu est Insoupçonnable écrit par Tanguy VIEL.Le livre m’a plu car dès le début de l’histoire on sait que les deux personnages principaux : Sam et Lise, deux amants,  vont organiser un faux mariage et un kidnapping afin de soutirer de l’argent à un homme riche. Cet homme est le futur mari de Lise et Sam se fait passer pour le frère de Lise.      « Je vais aller lui dire la vérité, à Henri, et qu’on a prévu un kidnapping »
Ensuite j’ai bien aimé le fait que le plan ait failli fonctionner mais qu’il ait raté au dernier moment à cause d’un simple chapeau.      « Ton panama, Sam, qu’est-ce que tu as fait de ton panama ? […] dans ma tête à moi je suis passé de zéro à cent kilomètres heure plus vite que ça quand Lise m’a parlé de cette histoire de chapeau […] Le coffre, Sam, il est dans le coffre, dans la voiture d’Henri. »
Enfin, à la fin, on ne s’attend pas au fait qu »Edouard, le frère d’Henri, soit prêt à ne rien divulguer au sujet de la mort de son frère en échange de la main de Lise. Il est prêt à épouser Lise, celle qui a comploté contre son frère, en échange de la liberté de l’assassin : Sam.        « Demain 16 h, à l’hôtel des ventes : mon silence contre Lise.« 

Rencontre Daeninckxienne

Nous avons étudié les nouvelles de Didier Daeninckx suivantes : Crevaisons, L’égalité des chancres, les retrouvailles, dernier quart d’heure, le Mur de noël et l’Espoir en contrebande extraites du recueil l’espoir en contrebande. J’ai préféré l’égalité des chancres car elle parle de faits réels. J’ai bien aimé le Mur de noël aussi car au contraire il s’agit de faits totalement impossibles. La rencontre avec Didier m’a plu, on a pu avoir son ressenti sur certaines nouvelles que nous avons écrites. Il a également répondu à nos questions, il nous a parlé en détail de ses recueils, on en a plus appris sur lui.