Virginie

                   Virgine de tito

Sourde, Virginie vit chez sa grand-mère. Son handicap constitue-t-il une raison suffisante pour rester enfermée toute la journée? C’est ce que semble penser la vieille femme. Virginie aimerait pourtant s’amuser avec d’autres jeunes du quartier. Après une mésaventure qui aurait pu mal tourner, elle parviendra à faire comprendre à sa grand-mère qu’un peu d’autonomie ne peut lui être que bénéfique.

Aurélien Marre

La chambre des secrets ?

La chambre des parents est un livre  accessible à tous et facile à lire, écrit par Brigitte Giraud. Il est raconté du point de vue d’un jeune, détenu en prison pour avoir tué son père qui est le personnage principal. Il mélange sa vie en prison avec Mario son camarade de chambre et sa vie avant la prison. Il a un grand frère dont on ne connait pas le nom tout comme lui. Il raconte sa vie difficile avec un père absent dans la vie de la famille, une mère calme et une fille dont il est amoureux. Cette fille s’appelle Marianne et elle connait une relation difficile avec sa mère. Durant toute l’histoire le personnage principal se pose des questions sur sa vie : ce qu’il fait ici en prison, comment sa mère l’accueillera à son retour de prison, quelle sera la réaction de Marianne…

Alors que le héros faisait son service militaire, Marianne lui demande de rentrer d’urgence. Ils arrivent dans la chambre des parents et aperçoivent le père du narrateur et Irène, la femme de ménage qui s’avère être la mère de Marianne, allongés dans le même lit. Ne pouvant accepter cela, Marianne prend un fusil et tire, le père tombe raide mort et le jeune amoureux se dénonce à la police. C’est ainsi qu’il s’est retrouvé en prison.

Moi qui ne suis pas un très grand lecteur, je trouve cette histoire très accrochante, du fait qu’il y ait du suspens et que l’histoire soit racontée à l’envers. L’histoire se termine brusquement ce qui nous amène à nous poser de nombreuses questions. Le point de vue interne utilisé nous permet de ressentir ce que ressent le personnage principal. Enfin les évènements sont prenants et l’histoire bien organisée.

Prix Goncourt de la Nouvelle en 2012

Lundi 6 octobre 2014, nous avons eu l’heureux plaisir de recevoir Didier Daeninckx, un écrivain français contemporain, à Rascol. Il est né le 27 avril 1949. Il est auteur de romans policiers, de nouvelles et d’essais. Il a eu la distinction du Prix Goncourt de la nouvelle en 2012 pour L’Espoir en Contrebande.
Nous avons étudié plus particulièrement 6 de ses nouvelles inscrites dans L’espoir en contrebande. Pour ma part, j’ai  apprécié particulièrement L’égalité des chancres car le sujet de l’histoire est un sujet sensible qu’ il faut dénoncer. Le jeu de mots pour le titre est très bien choisi et la chute à la fin est inattendue.
La rencontre avec D.Daeninckx a eu lieu dans une salle pendant 2 heures avec 2 classes de secondes. Didier Daeninckx est une personne calme et qui aime les détails. Il nous a expliqué dans ses nouvelles le sujet critiqué et les personnes visées. J’apprécie cet écrivain par sa manière d’écrire, ses sujets dénoncés et sa simplicité.