Ismahane

ismahane-bd-volume-1-simple-20810     Ismahane

Dans cette bande dessinée ,  le rôle de la femme , n’est pas très joyeux. Elle n’a presque pas de droit voire pas du tout , elle ne peut pas faire ce que’elle veut quand elle veut. Elle ne peut pas se marier avec la personne qu’elle aime au moment où elle le veut ni « coucher » avec car elle n’est pas mariée avec. Elle a une vie compliquée car pour pouvoir faire ce qu’elle souhaite, il faut tout le temps qu’elle soit en train de demander aux hommes de la famille , c’est eux qui décident et donc qui ont le pouvoir.
Je trouve que dans cette bande dessinée les dessins sont bien faits et bien structurés seulement , je trouve qu’il n’y a pas assez de couleurs je trouve que les couleurs sont trop « fades » cela fait bande dessinée ancienne.
Cette bande dessinée ne m’a pas plu , car elle ne montre pas le bon côté des femmes et on a l’impression que l’auteur fait un peu passer les femmes pour des esclaves , qu’elles ne peuvent pas avoir d’avis personnel.

Romain Coralie

Le rouge et le noir.


ClickHandler-1Le Rouge et le Noir est un livre de Stendhal. Cette histoire raconte l’histoire du jeune Julien Sorel qui habite à Verrières. Au début il est promis à un avenir tout tracé , faire comme son père,  charpentier.Julien est  fasciné par Napoléon et il veut faire une carrière militaire,  ce qui’il ne fera pas.
Il est ensuite engagé par Monsieur de Rénal,  le maire de la ville grâce à l’abbé Chélan. Julien est donc le précepteur des enfants de Monsieur et Mme de Rénal. Julien, garçon timide et indocile, tombe sous le charme de Mme de Rénal. Le fils de Mme de Rénal tombe malade et celle-ci croit que c’est Dieu qui l’a punie car elle a trompé son mari avec Julien Sorel. Le soir même de cet évènement Monsieur de Rénal reçoit une lettre anonyme chez lui,  lui disant que Julien était l’amant de sa.femme. Pris de rage et de colère , Monsieur de Rénal ordonne à Julien de quitter Verrières sur le champs.
Julien décide de se rendre au séminaire de Besançon. Au séminaire, il est accueilli par l’abbé Picard qui est le directeur du séminaire et qui prend lui aussi Julien sous son aile comme l’avait fait précédemment l’abbé Chélan.
Suite à cela l’abbé Picard lui fait la proposition de devenir le secrétaire du Marquis de La Mole à Paris. A Paris,  Julien fait la connaissance « d’une jeune personne extrêmement blonde et fort bien faite qui vient s’asseoir vis à vis de lui. Elle ne lui plut point » mais cette fille est en réalité la fille du Marquis de La Mole. Cette dernière l’invite dans sa chambre et se livre à lui.
Le Marquis de La Mole donne une mission à Julien : amener le compte-rendu d’une réunion à Strasbourg. Après cela il rencontre le Korsoff qui lui donne des conseils.
Julien décide de courtiser la Maréchale Mme de Fervaques mais cet acte n’a pas plu à Mathilde: elle est  enceinte de Julien, elle le  lui avoue et essaye de convaicre son père de l’épouser,  ce qu’elle réussit à faire. En cet honneur, le Marquis de La Mole fait anoblir Julien ce qui le fait devenir le Marquis Sorel de Vernaye. Julien est sur le point d’épouser Mathilde quand Mme de Rénal envoie une lettre au Marquis de La Mole pour lui dire que Julien était son ancien amant et qui’il est immature.
Julien furieux  se rendit à Verrières et tira en pleine messe sur Mme de Rénal mais sans la tuer. Pour cette action Julien est condamné à mort et il fut éxécuté quelques jours avant la mort de Mme de Rénal.

Mon avis:  Dans l’ensemble je n’ai pas trop aimé le livre même si toutefois Julien est un personnage attachant , on le voit avec son  amour pour Mme de Rénal jusqu’à la fin du roman.
Coralie Romain

L’amante religieuse.

C’est un livre qui m’a de suite séduite par son style et dans lequel je suis immédiatement « entrée ». Les deux personnages principaux vivent une histoire d’amour peu banale qui les amènent à jouer un rôle , une comédie par rapport aux autres. Leur plan rocambolesque m’a captivée et les a amenés à prendre des décisions inattendues et à commettre un meurtre. Décisions entrainant un doute indicieux et un suspens jusqu’à la dernière page. C’est là que le titre « insoupçonnable » prend tout sons sens.

Amour : « Et ça nous faisait rire , à cause de l’habitude qu’on avait déjà des ruses et des détours pour se retrouver quelquefois cinq minutes , dans n’importe  quelle grange ou paysage qui voulait bien de nous , alors pourquoi pas aussi le jour de ton mariage? Lui ai-je dit ... »
« Et elle riait encore plus à mesure qu’on devenait secrets alcoolisés plus que de raison , elle qui minaudait presque , disant : Sam , je suis ta « soeur »  , laisse-moi , en même temps qu’elle prenait ma tête dans ses mains et qu’elle rapprochait de sa bouche , qu’elle continuait de m’étreindre en la serrant sur la mienne pour être sûre qu’elle ne s’en aille pas , ma bouche , la sienne … »
« deux êtres au fond d’un jardin défaire frénétiquement les vêtements l’un de l’autre , et profiter de l’obscurité à peine , d’un buisson à peine pour se laisser tomber l’un sur l’autre et s’embrasser et rire et plus encore. »
Meurtre : « J’ai imaginé ça pour lui et je crois que c’est par pitié que j’ai eu le courage de tirer une autre balle , son visage effaré suppliant de ne pas , mais je jure , je voulais vraiment t’éviter l’intenable. Ensuite il y a eu le bruit perdu d’un corps dans l’eau , l’écume à peine visible dans le crépuscule semble , puis je suis revenu dans le bateau jusqu’à son point d’amarrage »
Suspens : « Allez , vas-y ,  Sam , il faut que tu la rentres , celle-là. Je crois qu’il y a eu un court silence mais le dont je suis sûr , c’est qu’il a ajoutée : Imagines que tu joues pour un million de dollars. Sur son front j’ai cherché s’il était sérieux ou si quelque chose se lisait  sous les rides , parce qu’il y a eu comme une secousse à l’intérieur de moi , à cause de cette expression dans la couleur du ciel qui semblait avoir changé si vite , j’ai pensé : il ne peut pas parler à un million de dollar par hasard , non , il n’y a pas de hasard là dedans. »

Le cadavre de Mamie Vanneau m’attendait dans la chambre

Je suis dans une classe de seconde au lycée Louis Rascol et avec notre professeur de français nous avons étudié un recueil de six nouvelles de l’auteur Didier Daeninckx. Dans cet ouvrage L’espoir en contrebande nous avons particulièrement travaillé en classe le texte l’égalité des chancres  » J’ai pris l’habitude de l’hostilité ou de l’indiférence ; par contre , je n’ai jamais pu me faire au mépris »  » à l’école de formation accélérée de police parisienne : on y aime pas les flics albinos ». Nous avons lu chez nous deux autres titres Les retrouvailles et Dernier quart d’heure. Nous étions invités à réfléchir au contenu de ces lecture, à dire ce qu’on en pensait et à justifier notre opinion. Puis, nous avons étudié Le mur de Noël en répondant à une série de questions précises pour nous permettre une analyse approfondie du texte et le message contenu. « L’autopsie confirma l’hypothèse de la crise cardiaque. Le légiste eut simplement la surprise de constater que le caillot fatal au président avait pris la forme inhabituelle d’un parallélépipède ». Enfin nous avons poursuivi par la lecture en classe de Crevaisons et L‘espoir en contrebande. Personnellement la nouvelle que j’ai préférée est Dernier quart d’heure « Le cadavre de mamie Vanneau m’attendait dans la chambre , jeté au travers du lit , gorge tranchée, les jupes relevées sur des bas épais » Il y a un horrible crime, du suspens car l’assassin reste introuvable et surtout la personnalité du personnage principal. J’aime bien ce genre de lecture et tout ce qui entretient un certain mystère. Le Lundi 6 Octobre 2014 nous avons eu le privilège de rencontrer l’auteur de ces nouvelles Didier Daeninckx. C’est une personne accueillante, d’un contact facile et accessible à nous élèves. Il est simple pas du tout imbu de sa personnalité d’auteur. Il répondait avec gentillesse et précision à nos questions développant ses réponses afin de bien nous faire comprendre ce qu’il voulait dire dans es textes. C’est vraiment quelqu’un de très intéressant et je pense que tous les élève , professeurs et auteur avons passé un excellent moment très enrichissant.