Bienvenue sur le blog !

Bonjour à tous !

A l’occasion d’un voyage d’une durée de 4 jours à Lyon, en lien avec le programme scolaire d’Histoire et Français, les élèves des classes de 2nde12 et 2nde16 du Lycée Van Dongen tiendront un journal de bord de leur séjour. Voici un petit bilan du déroulement de cette semaine :

– Nous logerons dans l’auberge de jeunesse du Vieux Lyon.

– Nous déjeunerons et dînerons dans des restaurants universitaires.

– Nous visiterons différents musées, qui feront l’objet d’exposés réalisés par les élèves durant ce voyage.

Ce blog sera enrichi d’articles et de photos sur Lyon pendant ce séjour.

 

Actuellement, nous travaillons en cours sur la Chrétienté médiévale et le Théâtre antique, sur les villes, ce qui rentre dans le cadre du voyage scolaire.

 

Nous partirons avec nos professeurs d’Histoire et de géographie : Madame Vidal-Naquet et Monsieur Hoibian et nos professeurs de Français : Madame Lenoel et Madame Fleury.

D’ailleurs, nous vous remercions du temps que vous consacrez à préparer ce projet !

Ambre, Alexandra, Audrey, Océane, Laurine, Riad, Guillaume, Benoit et Laurie.

 région LAgny

 Le Lycée Van Dongen en quelques mots :

  • C’est le lycée public de Lagny sur Marne (77)
  • Il comporte environ 1200 élèves de la seconde au BTS.

Le site du lycée : cliquez ici

image6

Catégories: Accueil | Laisser un commentaire

Légende Lyonnaise

Après avoir effectué quelques petites recherches sur Lyon, je me suis intéressée aux légendes lyonnaises qui occupent une grande place chez les lyonnais .

En voilà une qui est très connue par les lyonnais :

Le parc de la tête d’or

Dans le quartier de Bratteaux se trouve un parc qui suscite l’attention. Car une rumeur apparaît en 1856 1857 date de la création et de la première ouverture du parc .

On dit que l’un des canuts qui travaillait sur le chantier du parc aurait en creusant trouver la tête du Christ en or . Ne pouvant cacher sa découverte au yeux de ses compatriotes, ils ne tardèrent pas a se quereller au sujet du partage du butin . Face à ce triste spectacle, la légende veut que le Christ se mît à pleurer en voyant comme sa simple présence semait le trouble chez ces travailleurs . Une larme coula le long de son visage puis tomba sur la terre de la vaste étendue creusée par les canuts transformant cette terre en lac.

On ne trouva jamais cette tête d’or

Ambre Guzman (S16)

Source : site officiel du jardin botanique de Lyon

Catégories: Non classé | Laisser un commentaire

L’opéra de lyon

~ L’opéra de Lyon ~

ok

 

 

L’opéra de Lyon, appelé aussi « opéra Nouvel », est une salle de représentations de concerts, ballets et opéras. Il est le lieu de résidence du Ballet de l’Opéra de Lyon.

Autrefois, avant l’emplacement actuel de l’opéra de Lyon se dressait le théâtre du quartier Saint-Clair réalisé de 1753 à 1756 par l’architecte Jacques-Germain Soufflot. Inauguré le 30 août 1756, il est détruit en 1826 par un incendie et reconstruit en 1831 par Antoine-Marie Chenavard et Jean-Marie Pollet. L’architecte Jean Nouvel, après avoir gagné un concours visant à remettre en norme le bâtiment, n’a gardé de l’ancien théâtre Chenavard et Pollet que les quatre façades et le foyer du public. D’un volume de 77 100 m3 et d’une surface de 14 800 m2, l’opéra se compose de 18 étages dont les 5 premiers sont creusés dans le sol, et les 5 derniers se situent dans la verrière. Celle-ci fut très critiquée avant d’être finalement acceptée par les Lyonnais. Elle contient désormais des studios de danse.

La capacité maximale de cet opéra est assez limitée, seulement 1 100 places. L’âge moyen des spectateurs est de 47 ans.

Le budget annuel est d’environ 35 millions €.

 

plan opera

Alexandra, Audrey et Laurie

Catégories: Lyon | Laisser un commentaire

La gastronomie Lyonnaise

Son histoire :

La gastronomie lyonnaise débute à l’Antiquité car Lugdunum la capitale des Trois Gaules, détient la presque totalité du commerce du vin. Tous les grands vins, les plus luxueux, sont importés à Lyon et y sont vendus comme le Saumur.

Mais lors de la Renaissance, des plats beaucoup plus populaires feront leur apparition grâce à ce qui sera appelé les « bas morceaux » comme les tripes.

Rabelais (Gargantua*) fera d’ailleurs plusieurs fois référence dans ses livres à la gastronomie lyonnaise. Puis au 18ème siècle, les glaces sont importées à Lyon par un italien.

La cuisine lyonnaise sera de nouveau mise en avant dans un poème de Joseph de Berchoux  « Gastronomie ou l’homme des champs à table » qui aura un grand succès et présentant la bonne cuisine française. Au fil des siècles, de nouveaux artistes mettront en avant la gastronomie lyonnaise dans leur œuvres et inciteront de nombreux grands chefs à installer leur restaurant à Lyon.

 

Qui est Gargantua* ?

Personnage dans le roman de Rabelais. Gargantua est le fils de Gargamelle. Il est né après que son père avait mangé un grand plat de tripes. Le roman a été publié la première fois à Lyon en 1532.

 

Traditions : 

  • Les bouchons

Les bouchons sont de petits restaurant Lyonnais où l’on peut manger des spécialités de cette ville comme les tabliers de saveurs, les quenelles* ou la cervelle de canut* accompagné d’un Beaujolais (vin). Ces restaurants ont d’ailleurs leur propre label « Authentique bouchons Lyonnais »

 

Qu’est ce que des Quenelles*?

Les quenelles sont un mélange de farines, beurre, gruyères et d’œufs. Elles sont en forme de « boudins », refroidies et accompagnées d’une sauce.

 

 

 Qu’est ce que de la cervelle de canut*?

C’est une spécialité fromagère lyonnaise à base de fromage blanc et de fromage de chèvre assaisonnée d’herbe. Ce fromage est servi dans un bol.

 

 

 

  • Les Mères

Les personnes nommées ainsi sont celles qui sont à l’origine de la gastronomie lyonnaise et sa réputation. Ce sont les femmes issues d’un milieu assez modeste et ayant créées les principaux plats traditionnels. De nombreuses Mères seront populaires comme la Mère Guy* la Mère Brigousse ou la Mère Brazier*.

 

Qui est la Mère Brazier* ?

Cuisinière du Xxème siècle c’est une grande chef à l’origine des bouchons Lyonnais. C’est la première femme à obtenir 3 étoiles au guide Michelin, en 1933.

 

  • Repas traditionnels

Le machon : plat servi le matin principalement dans les bouchons. Ce sont les repas à base de porc comme le lard .

Repas de Noël : on peut manger du chapon ou une volaille de Bresse aux morilles et aux marrons, du gratin de cardons* à la buche de marrons et des papillotes*.

On remarque que tous les plats lyonnais typiques seront toujours accompagnés d’un bon vin .

 

Cardons* : Légume très anciens typique du Moyen Age, semblable à l’artichaut

Papillotes* : Chocolat enrobé d’un papier portant un message, il est mangé lors des repas de Noël

 

 

 

La cuisine à Lyon a donc pris au fil du temps une grande place et très importante dans les mœurs. On peut d’ailleurs noter quelques expressions :

« Au travail, on fait ce qu’on peut, mais, à table, on se force »

« être plein jusqu’à la troisième capucine » ( qui signifie être ivre ),

« être coufle » ( avoir bien , voir trop manger )

Océane Monteil , 2nde 16.

Catégories: Lyon | Laisser un commentaire

La Brasserie Georges

La Brasserie Georges

« Authentique lieu d’histoire, notre brasserie est un rendez-vous incontournable de la gastronomie lyonnaise. La richesse du décor, la Majestuosité de l’architecture, le service chaleureux et sa cuisine, ont fait sa renommée. »

« Il était une fois l’histoire d’une ville, d’une famille et d’une brasserie …brasserie-georges-lyon »

La brasserie Georges est l’une des plus grandes brasseries d’Europe. Située près de la gare de Perrache, à Lyon, elle a été fondée en 1836 par Jean-Georges Hoffherr, un brasseur émigré d’Alsace, né en 1795.

En 1837, après la mort de Georges Hoffherr, son gendre, Mathieu Umdenstock, reprend l’affaire.

Après la guerre de 1870, la Brasserie Georges emploie 18 servantes appelées « Hébés » (déesse de la jeunesse), d’origine alsacienne pour la plupart. En 1879, la brasserie Georges et la brasserie Rinck sont avec Antoine Lumière les premiers de la ville de Lyon à faire fonctionner leur éclairage à l’électricité.

Les banquettes de moleskine rouge et les tables ont remplacé en 1890 les chaises en paille et les longues tables en noyer. Un fronton à l’effigie de Gambrinus est encadré par deux tonneaux de bière. À la fin du xixe siècle, la brasserie possède cinq billards et les murs sont peints d’un décor végétal avec des animaux comme le paon et le singe.

Dans le pas de l’entrée, huit vitraux de Lucien Bégule représentent les arts. En 1924, le peintre Bruno Guillermin a redécoré la salle de restauration dans un style Art déco.

La brasserie détient actuellement plusieurs records :

  • Record du monde de la plus grosse choucroute, obtenu le 21 Novembre 1986. Les entreprises partenaires ont construit pour l’occasion un plat d’une demi-tonne (8 m de long pour 1,20 m de large), un système de chauffe-plats ainsi qu’une balance. La choucroute avait un poids de 1557,22kg.
  • Record du monde de la plus grande omelette norvégienne, obtenu le 26 septembre 1996. La fabrication s’est déroulée sous les yeux du public en trente minutes environ. L’omelette, longue de 34m, pesait 380kg.

Ces 2 records figurent dans le Livre Guinness des records.

La brasserie Georges propose une grande diversité dans ses plats. Sur la carte des menus, nous pouvons y lire « bonne bière et bonne chère, depuis 1836 » Chaque jour, un « plat du jour » est proposé. Sinon, vous pouvez commander à la carte. Vous y trouverez beaucoup de spécialités de la région.

Des animations sont également données : des concerts de jazz, tous les samedis, et autres évènements qui se font dans le mois.

Si vous souhaitez en savoir plus, rendez-vous sur le site http://www.brasseriegeorges.com/accueil.aspx

 Je souhaite une bonne dégustation aux chanceux qui pourront y aller !

Laurine (Seconde 16)

plan brasserie georges

Catégories: Lyon | Laisser un commentaire

L’Olympique Lyonnais

Lyon est une ville historique mais pas seulement. Cette magnifique ville possède un grand club de foot : « L’Olympique Lyonnais ».

Il a été créé le 3 août 1950 . Ce grand club est résident d’un stade très connu : le « Stade Gerland ». C’est le 5ème plus grand stade de France . L’Olympique Lyonnais autrement dit « OL » est mondialement connu pour son palmarès. Sept fois champions de suite de L1 ( 2002-2008 ) 5 coupes de France , une coupe de la ligue, plusieurs quarts de la ligues de champions et une demi-final. Un palmarès très rempli avec aussi le deuxième meilleur centre de formation du monde .

Mais L’OL voit toujours plus grand et a décidé de construire son son propre stade de foot (Le stade Gerland appartient à la ville de Lyon). L’Olympique Lyonnais sera le seul club à détenir son propre stade qui s’intitulera « stade des Lumières », joli nom pour ce stade qui sûrement illuminera la ville de Lyon .

* Le stade Gerland :

Gerland se trouve dans le 7e arrondissement dans le quartier de Gerland . Il a été construit en 1920 par Tony Garnier. Il fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le 4 octobre 1967 . Gerland n’est pas qu’un stade mais aussi un lieu de visite car ce stade est très réputé et le club connu dans le monde entier . Qui n’aurait pas envie d’aller voir un stade parmi les plus connus ? Donc cela est plus que bénéfique pour le tourisme de la ville de Lyon .

Gerland, stade de Lyon aujourd’hui (41 842 places) :

 

* Le futur « Stade des Lumières » :

Il se trouvera dans la ville de Décines-Charpieu dans la banlieue Lyonnaise . Ce stade sera financé par L’Olympique Lyonnais mais aussi le groupe Vinci. Un autre groupe est sur le projet mais cette fois-ci, non dans le financement, mais dans l’architecture. Celui-ci est le cabinet Populous qui n’est pas amateur dans ce domaine vu qu’ils ont créé deux grands stades mondialement connu : le « Emirates stadium » , et le  » Wembley Stadium ».

Ce stade sera aussi écologique avec un toit photovoltaïque , un système de récupération des eaux de pluie pour l’arrosage de la pelouse et des sanitaires .

Stade des lumières : fin prévue des travaux à l’été 2015 (58 000 places – 65 000 places en mode concert).

 

Riad (Seconde 16)

stade Gerland

Catégories: Lyon | Laisser un commentaire

Les brochures et documents distribués pendant le voyage

Le programme du voyage :                                                       Les documents distribués :

 

une brochure 1

brochure 2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

.

Le questionnaire pour le MBA :                              Le questionnaire pour Gadagne :

MBA lyonquestionnaire gadagne

 

Catégories: Présentation du projet | Laisser un commentaire