Là où le printemps réveille l’écologie ….(suite)

juin 14th, 2007

Une autre espèce en danger : les hirondelles….

L’hirondelle ne fait bientôt plus le printemps…..

Compréhension textuelle et mémoire auditive

1/ Ecouter une comptine puis demander la définition des mots soulignés.

L’hirondelle

Si l’hirondelle a deux ailes
Elle s’écrit avec deux « l »
Mais avec quoi vole-t-elle ?
Avec ses « l » ?
Avec ses ailes ?
Là-haut, là-haut dans le ciel,
Elle vole, l’hirondelle,
Si belle, si belle, si belle.

2/ Apprentissage de la comptine pour la réciter de mémoire

3/ Coloriage savant d’une hirondelle

coloriage savant

Lecture et écriture du  « L »

1/ Demander à l’enfant de trouver dans la classe (ou dans sa chambre !) un objet contenant le son « L ».

2/ Exercice joint.

lecture son L

Là ou le printemps réveille l’écologie…(suite)

juin 6th, 2007

Un autre problème, celui des ours polaires (suite)

Depuis quelques années, le nombre d’ours blanc sur la planète tend à beaucoup diminuer. Pourquoi ?
D’une part, la région de l’Artique perd en effet sa banquise un peu plus chaque année. (photos satellites)photos satellites.

Comment ?
Notre climat est en train de changer : et il se réchauffe deux fois plus au pôle nord. La Banquise fond, l’ours ne trouve plus assez de nourriture pour passer l’hiver, il meurt.
D’autre part, la pollution que l’homme produit ne facilite pas la survie de l’ours. Les matières toxiques qui se répandent dans la mer sont consommées par le phytoplancton puis le zooplancton qui sont à leur tour consommés par les poissons, qui sont eux-mêmes mangés par les phoques, ces derniers étant la proie de l’ours. Il arrive même parfois de trouver des ours qui mangent des débris de bidons en plastique….Conséquence, il deviennent malades (leur corps n’arrive pluls à se défendre contre les microbes) ou bien meurent également.

Classement et correspondances termes à termes.

1/ Rappeler briévement pourquoi les ours sont victimes de la pollution des mers, et pourquoi la banquise (son lieu de vie) fond.

2/ Exercice sur la disparition de l’ours et la fonte de la banquise.

base données ours polaire

L’alphabet et les sept premiers chiffres.

Exercice « relie les points ».

relier et colorier

Là où le printemps réveille l’écologie (suite)….

mai 21st, 2007

Un autre problème, celui des ours polaires

Qu’est-ce qu’un ours polaire ?

photo ours polaire 1
L’ours polaire est un animal vivant au niveau du pôle nord, au bord de l’océan Arctique, dont l’habitat se limite quasiment à la banquise.

carte monde artique
C’est l’un des plus gros animaux qui vivent sur terre. Il mesure entre 2,40 et 2,60 mètres (montrer à l’enfant cette dimension sur le mur de la classe ou de sa chambre). Il pèse aussi lourd que 25 enfants de grande section !. Et il vit une vingtaine d’années .
L’ours blanc est un bon nageur . Il se nourrit donc principalement de phoques, mais aussi de poissons et parfois, quand il en trouve, de bélugas et de morses. L’été, lorsque la neige et la glace fondent en partie sur la terre, ils se nourrit d’herbe et de baies.
Logique visuelle et motricité fine

Exercice du puzzle à découper soigneusement et à reconstituer en collant les pièces sur une feuille.

Puzzle Ours

Là où le printemps réveille l’écologie ….(suite)

mai 14th, 2007

le problème actuel des abeilles (suite)

Bien sûr, les abeilles ont toujours eu des ennemis…..certains oiseaux raffolent d’elles (les hirondelles, les guêpiers), tout comme cet insecte qu’on nomme le philanthe (petite guêpe noire qui vient piquer l’abeille en plein vol pour l’emmener dans son nid).
Mais depuis quelques années, il y a la pulvérisation d’insecticide par les agriculteurs au moment de la floraison des cultures. Le produit se retrouve dans le nectar de la plante : l’abeille le butine et malheureusement la fait devenir folle (elle n’arrive plus à retrouver le chemin de sa ruche, ou bien elle perd l’équilibre et n’arrive plus à voler, elle tombe). De ce fait il n’y a plus de nourriture à la ruche, les bébés meurent, la reine aussi. C’est la fin de la colonie.
Repérage

Déplacements Codés

correspondances terme à terme

Correspondances Termes à termes Abeilles

Là où le printemps réveille l’écologie ….

mai 7th, 2007

La beauté de la nature au printemps nous invite deux fois plus à y faire attention pour la protéger. Car les activités de l’homme ne sont pas toujours bonnes pour cette nature…..

Des espèces en danger !

Par exemple, exposons le problème actuel des abeilles (rappeler q’une abeille, c’est un…insecte !).
La vie des abeilles s’organise autour de la ruche (qu’elle soit dans un endroit naturel, un trou d’arbre par exemple, ou bien construite par l’homme).

Que trouve-t-on dans une ruche (voir pour les différents aspects de ruches la page : http://www.e-monsite.com/leschtitesabeilles/rubrique-1022017.html) ?
– Les abeilles ouvrières, qui butinent les fleurs et rapportent à la ruche le pollen (sert à nourir les bébés abeilles) et le nectar ; elles s’occupent également du nettoyage de la ruche et ont la charge de la garde des bébés abeilles.
– La reine, qui est la mère de toutes les abeilles et qui passe sa vie à pondre des oeufs.
– Les mâles (on les appelle aussi faux bourdons), maris de la reine.

Une société super organisée….
A l’intérieur de la ruche chaque abeille (qui va vivre de 5 à 6 semaines, pas plus ! sauf la reine bien sûr) a un rôle défini en fonction de son âge.
La reine tout d’abord, pond environ un oeuf toutes les 40 secondes.
Les trois premiers jours de vie de l’abeille adulte sont consacrés au ménage de la ruche.
Ensuite, elle devient une abeille nourricière : elle s’occupe de nourrir les bébés, pendant une dizaine de jours.
Du 12e au 18e jours de sa vie, l’abeille devient cirière : elle fabrique les alvéoles de cire de la ruche qui serviront à engranger miel et pollen pour l’hiver.
Du 18e au 21e jours, l’abeille devient gardienne de l’entrée de la ruche : elle guette les possibles dangers.
Enfin, après le 21e jour de sa vie ; l’abeille devient butineuse.

Discrimination visuelle

(exercice de repérage complexe : labyrinthe alvéoles)

labyrinthe Alvéoles

(exercice de reconnaissance et lecture de lettres)

Lecture Abeilles

Encore et toujours le printemps ! (suite et fin)

avril 30th, 2007

L’une des observations effectuées lors des premières sorties d’avril concerne le chant des oiseaux. S’étant tu tout le long de l’hiver, les voilà qui regazouillent à qui mieux mieux, pour le plus grand plaisir de nos oreilles…..

Curiosité ornithologique

1/ C’est quoi un oiseau ? C’est une petite (ou grande d’ailleurs) bête qui a des plumes, un bec et qui vole dans les airs grâce à des ailes. Insister sur ces mots en les montrant visuellement.

2/ Exercice joint : retrouver les bons mots servant à décrire le corps d’un oiseau.

définition oiseau

3/ Pourquoi les oiseaux chantent donc en ce moment ? Il fait d’abord comprendre aux autres oiseaux que l’endroit où il est, c’est le sien ! ensuite il chante pour trouver une compagne afin de fonder une famille…..
Le chant d’un oiseau est toujours un peu différent des autres. Comme nous, car nous avons une voix des autres personnes.

4/ Quels sont donc les oiseaux que l’on rencontre le plus souvent actuellement dans nos campagnes ?

– le geai : il peut vivre jusqu’à 18 ans, son nid est constitué de brindilles, de tiges sèches, rembourré avec des racines, et situé sur une branche d’arbre ou dans un buisson touffu, il pond de 5 à 7 oeufs.
Il a une alimentation principalement végétale (glands de chêne, fruits, baies, des graines, des pois, des pommes de terre et du blé) et parfois animale incluant des insectes,des limaces et des escargots, des œufs et des oisillons d’espèces plus petites, et même parfois des petits rongeurs (souris).

– Le héron cendré : peut vivre jusqu’à 25 ans, son nid est très grand, plat, très haut dans les arbres, confectionné avec des rameaux secs, des branches et des plantes aquatiques, il pond de 4 à 5 oeufs.
Il se nourrit de poisson, d’anguilles, de batraciens. Il peut aussi se nourrir de petits mammifères (rongeurs), d’insectes, de crustacés et de reptiles.

– Le martin-pêcheur : peut vivre jusqu’à 15 ans, ; contrairement aux autres oiseaux, il établit son nid dans un terrier creusé dans la berge d’un cours d’eau, il pond  6 ou 7 oeufs.
Il se nourrit de petits poissons et également d’insectes ainsi que des crustacés et des batraciens.

– La mésange charbonnière : peut vivre jusqu’à 15 ans, elle établit son nid dans des trous d’arbre ou dans des nichoirs auxquels elle rajoute une base de mousses, de poils et de plumes. Elle pond entre 5 et 13 oeufs.
Elle mange surtout des insectes : des larves, des chenilles, des pucerons, des coléoptères, des petits papillons, des sauterelles, des mille-pattes et aussi des araignées, des vers de terre, des mollusques, puis des baies, des fruits, des graines.

5/ Coloriage savant : colorier les oiseaux vus comme le modèle donné.

Oiseaux rencontrés

Compréhension et mémorisation
6/ Exercice joint  : compléter un tableau récapitulatif de connaissances sur ces oiseaux (à faire en direct avec l’enfant : prendre un oiseau après l’autre et lui redire ce qu’il mange, comment est son nid….). découper des éléments nécessaires (vignettes à découper) pour compléter un tableau (tableau à compléter).

vignettes à découper

tableau à compléter

Lecture et écriture du  « o »

1/ demander à l’enfant des noms d’insectes ou d’oiseaux dans lesquels on entend le son « o » (moineau, rouge-gorge, coccinelle ….) et faire remarquer, à l’aide de mots étiquettes, que le son « o » peut s’écrire de plusieurs façons avec 1, 2 ou 3 lettres).

2/ Exercice joint : récapitulatif de la lettre et du son « o ».

lecture écriture “O”

Ah Printemps, quand tu nous tiens …..

avril 23rd, 2007

LE printemps n’est pas seulement le moment où les plantes se réveillent. C’est aussi l’époque à laquelle réapparaissent les…………insectes ! Insectes qui avaient disparu, souvenez-vous, au début de l’hiver.

Curiosité entomologiste

1/ C’est quoi au fait un insecte ? : c’est une petite bête qui se découpe en trois parties (le corps, le thorax et l’abdomen) et qui possède six pattes. Contrairement aux autres animaux, l’insecte n’a pas d’os.

2/ Exercice joint : reconnaître les trois parties d’un insecte.

définition insecte

3/ Lors d’une sortie, observer les différents insectes rencontrés dans les airs, sur les végétaux ou à terre. Essayer de les photographier pour pouvoir les identifier plus tard grâce à des encyclopédies. On peut aussi essayer d’en capturer un ou deux (du genre une coccinelle mise dans un bocal avec un puceron, juste pour voir ce qui se passe !)….

4/ Classer les insectes trouvés dans deux catégories : voir fichier

Les insectes ravageurs : le charançon de la tige (après avoir dormi sous des mottes de terre ou sous des végétaux, il se réveille au printemps pour pondre ses oeufs dans les tiges des choux, des radis, des navets, ce qui fait éclater la tige), le puceron (il y en a plus de 6000 espèces, de toutes les couleurs…..les oeufs pondus en hiver éclosent en mars, laissent sortir une sorte de larve qui s’installe dans les bourgeons….l’issue est fatale pour les feuilles !)…..

Heureusement que la Nature prévoit tout…..

–      Les insectes bénéfiques : la coccinelle (il y en a plus de 3000 espèces ! Mais c ’est la rouge à 7 points qui mange jusqu’à 150 pucerons par jour !), l’abeille (qui récolte le pollen des fleurs pour en faire du miel), la fourmi (qui nettoie tout ce qui traîne sur le sol)…..

insectes classés

5/ Exercice joint : trouver les intrus parmi les animaux donnés.

intrus insectes

Résolution de problèmes visuels

On a volé les points de la coccinelle ! Et certains insectes n’ont plus toutes leurs pattes !

1/ Exercice joint : compléter les dessins suivant le nombre demandé.

résolution de problèmes

Toujours le printemps…..

avril 16th, 2007

Discimination visuelle de mots

Exercice sur le nom des fleurs précédamment évoquées.

grille mystérieuse

Lecture et écriture du  « u »

1/ Demander à l’enfant de trouver des mots concernant le printemps dans lesquels on entend le son « U » (par exemple, mots déjà vus précédamment : tulipe, bulbe, muguet, crocus….).

2/ Exercice joint : lecture et écriture du U

lectureEcritureU

L’arrivée du printemps…..

avril 12th, 2007

Curieux de nature

1/ Poser la question suivante à l’enfant : Qu’est-ce qui se passe actuellement dans la nature (le réveil des végétaux, les oiseaux qui chantent….)  ?

2/ Recueillir sur une feuille toutes les remarques que l’enfant formule.

3/ Prévoir une sortie afin de confirmer les remarques de l’enfant d’une part, et, d’autre part, afin de les compléter par de nouvelles observations. Lui demander de dessiner ce qu’il voit dans la nature.

4/ Expérience à réaliser ensuite : amener un bulbe (de tulipe, de jacynthe ou de scylle de sibérie par exemple), le mettre dans l’eau et observer pendant plusieurs jours sa transformation.

Un peu de science maintenant….

1/ Une fois le bulbe poussé, expliquer brièvement son cycle.
– Le bulbe est une sorte de réserve alimentaire de la plante.
– Au printemps, les racines grandissent en puisant dans cette réserve.
– Puis les feuilles apparaissent.
– Puis c’est au tour de la fleur….

2/ Exercice : remettre dans le bon ordre une chronologie d’évènements (ici, la pousse d’une tulipe).

cycle de la tuplipe

3/ Coloriage savant : reconnaître  plusieurs fleurs printannières en les reproduisant.

reproductions de fleurs

Les moyens de transport (suite et fin)

mars 19th, 2007

Le tableau à double entrée

1/ Prendre le canevas du tableau à double entrée ci joint et le placer sur une table. Positionner un playmobil (ou autre personnage !) sur une des cases et montrer à l’enfant le code de cette position (par exemple, B 3). Suivre les colonnes et les lignes avec le doigt pour bien matérialiser ce codage.

Recommencer avec plusisurs autres cases.

canevas du tableau double entrée

2/ Exercice joint : placer des objets dans un tableau suivant une position donnée.

tableau double entrée

3/ On peut prolonger l’activité en jouant à la bataille navale!