Gouter africain

Pendant que les autres groupes sont à leur travail, le groupe vert prépare l’aloko.

 

C’est un plat que l’on trouve en Côte d’Ivoire et dans d’autres pays voisins et qui se mange parfois en accompagnement de plats salés.

Nous avons donc pris des bananes plantains.
Monique a enlevé la peau et nous a donné à chacun un couteau et un morceau de banane à couper.

Nous avons parfois eu besoin d’aide pour faire de jolies tranches.

Heureusement la maman de Maxime était là pour faire des photos et nous aider.

Ensuite Monique et Joëlle ont essayé de brancher la friteuse que la mamie et la maman de Joachim nous avaient gentiment prêtée. Mais ô désespoir, pas moyen ! Le courant sautait systématiquement (excitant tout le monde au passage)

Nous avons donc renoncé et c’est la pauvre Florine qui est allée faire cuire l’aloko à la poêle, loin de nous, dans la cuisine. (merci Florine) Les enfants n’ont donc pas vu la cuisson.

Voici la simplissime recette (la seule difficulté étant de bien choisir la maturité des bananes)

Nous nous sommes ensuite installés pour le goûter africain :

dégué en premierDernier-jour 5831

 puis aloko (pendant qu’il était tiède)

puis corne de gazelle et boule coco

(j’ai demandé à chaque enfant de goûter un tout petit peu de chaque et certains ont finalement bien aimé ce qu’ils refusaient de manger)

Certains ont redemandé plusieurs fois des bananes ou des boules coco qui ont eu un bon succès.

 

Ensuite, nous sommes partis en promenade pour digérer tout ça.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.