Immobilier Brest – le marché immobilier brestois en 2021 – fin

Des quartiers attractifs à privilégier pour un achat

Le centre ville de Brest reste une valeur sûre quant à l’achat-vente immobilier. Mais certains quartiers en devenir valent l’investissement et le détour.
Les quartiers les plus prisés restent le centre ville de Brest et la proche périphérie : Saint Luc, Le Landais et la Rive Gauche.
Saint Luc est un quartier idéal pour les primo-accédants où les prix sont accessibles et au cœur duquel les résidences des années 1980 offrent même une place de parking.
Proche du centre ville, le quartier Saint Martin fait partie des secteurs où il fait bon acheter. Très animé en raison de la présence des étudiants, le quartier devrait prendre de la valeur grâce à l’arrivée prochaine du tramway.
Toute la zone située le long de l’axe du futur tramway devrait ainsi être revalorisée par son arrivée, dont l’inauguration est prévue pour l’été 2012. Il traversera la ville d’est en ouest, depuis le quartier Saint-Pierre, jusqu’à la place de Strasbourg en remontant la rue Jean-Jaurès. L’axe est donc à privilégier pour un investissement ou pour un achat immobilier en résidence principale. D’autant que, compte tenu des nombreuses nuisances sonores liées aux travaux, les acquéreurs ne se précipitent pas encore sur ce secteur.

Le tramway trace sa route à Brest

Les 27 stations étendues sur 14,3 km de ligne sortent progressivement de terre. Ces stations sont des nouveaux repères qui jalonneront le territoire, des points stratégiques, des lieux de rendez-vous, de rencontres, de vie quotidienne, sur le futur réseau global de transport en commun de Brest Métropole Océane. Un dispositif exceptionnel offre la possibilité aux habitants de choisir les noms des ces futures stations. L’opération « Donnons un nom à nos stations » consistait en un vote sur internet, mis en place depuis le 7 mai et jusqu’au 5 juin 2021.

L’info en plus : le quartier Pontanézen se transforme

Moins de tours, bientôt un tramway et des petites résidences collectives, le quartier de Pontanézen, en périphérie de Brest, change de visage pour mieux s’ouvrir sur le reste de la ville. Depuis 2004, Pontanézen vit au rythme des démolitions et des reconstructions. La Ville, le conseil général et l’État y ont investi 90 millions d’euros. À la place des 474 logements démolis, Brest Métropole Habitat a bâti 118 logements locatifs sociaux, sous forme de huit petites résidences collectives. 240 habitats privés vont sortir de terre. Des copropriétés et 18 pavillons en accession à la propriété ont également vu le jour. Le quartier s’améliore donc, avec espaces verts et structures de jeux pour enfants, avec l’objectif d’ouvrir le quartier et d’intégrer Pontanézen et ses 3.600 habitants dans la ville.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.