Français (3ème)

       En ce début d’année de troisième, il convient d’être au clair avec les classes grammaticales et pour ce faire, rien de mieux qu’une petite révision grâce à Gratum Studium !

 

Révision des classes grammaticales

classes grammaticales

 Pour vérifier si vous avez bien saisi, voici deux exercices dans lesquels il faut donner la classe grammaticale des mots qui vous sont présentés :

Premier exercice : les mots variables (Cliquez ici !) (Score maximal : 100)

Deuxième exercice : les mots invariables (Cliquez ici !) (Score maximal : 60)

Autre exercice, pour apprendre à éviter les répétitions : cliquez ici !

Et bien entendu, vous pouvez également faire un peu de conjugaison, ce qui ne fait jamais de mal !!!  ;-)

 

Conjuguons !!!

 

Voici quelques exercices qui vous permettront de réviser votre conjugaison :

 

Tout d’abord des exercices de reconnaissance des temps :

Chanter à l’indicatif

Finir à l’indicatif 

 

Puis quelques exercices de conjugaison :

Verbes des trois groupes à l’indicatif 

Verbes du troisième groupe au subjonctif 

Participes passés

 

Bien entendu, à effectuer sans modération jusqu’au sans faute !!! ;-)

Bon travail !!!

 

L’emploi de l’imparfait et du passé simple

Exercice I (Pinocchio)

Exercice II

Exercice III (Le Seigneur des anneaux)

 

Quelques quiz à propos de la littérature pour apprendre et réviser

 

Quiz sur les écrivains et leurs romans : cliquez ici !

Quiz littéraire : par ici !

Multi-quiz sur la langue française : par là !

Multi-quiz sur la littérature : ici !

Multi-quiz grammaire, vocabulaire, etc : cliquez ici !

 

Entraînement au brevet en ligne

 

Voici quelques sujets de brevet qui vous permettront de tester vos connaissances et de vous entraîner :

– Daniel Picouly, Le Champ de Personne 
(Sujet proposé par WebLettres, août 2008)

– Jean-Claude Izzo : « J’ai Marseille au coeur ». 
(Juin 2001 – Clermont-Ferrand, Caen, Poitiers, Orléans-Tours, Limoges, Bordeaux, Rennes, Nantes).

– P. Bruckner, La Boîte à bisous.
(Juin 2000 – Afrique)

– V. Hugo, Les Misérables.
(Juin 2000 – Amiens, Créteil, Lille, Paris, Rouen, Versailles)

S’entraîner à reconnaître des figures de style

Exercice I : Cliquez ici !

Exercice II : Cliquez ici !

Révision des fonctions grammaticales

Observez bien attentivement la carte mentale suivante :

ICI !

Puis effectuez ces quelques exercices ad libitum (à volonté) pour vérifier vos connaissances :

Questions à se poser pour retrouver les fonctions

Fonctions : groupe sujet et groupe verbal

Exercice complémentaire : Repérer le sujet

Bon travail !

Quelques liens pour continuer vos révisions :

Le détecteur de fautes

Une application québécoise qui permet d’améliorer son français en repérant les fautes, à utiliser sans modération !

Les accords

Autre application venue du pays du sirop d’érable, celle-ci permet de s’améliorer en matière d’accords tout en suivant une enquête policière.

Réécritures à faire en ligne

Sur le site weblettres, choisissez votre réécriture.

Exercices interactifs à choisir

D’autres exercices à choisir selon vos besoins, en provenance du Canada.

Une brève histoire du théâtre :

Par ici !

__________________________________________________________________________________________________________________________________________

Les propositions subordonnées

Lisez attentivement la leçon suivante puis faites l’exercice qui clôt la leçon.

Exercice complémentaire : ici !

__________________________________________________________________________________________________________________________________________

Les points de vue dans la narration

Un exercice pour réviser les différents points de vue : interne, externe et omniscient.

Cliquez ici !

__________________________________________________________________________________________________________________________________________

Discours direct et indirect

Révision discours direct et indirect et exercice pour tester ses connaissances : ici !

 Le théâtre

I. Un lieu et des personnes

Comédien : Personne réelle qui interprète un rôle.

Dramaturge : Personne réelle qui écrit des pièces de théâtre.

Metteur en scène : Personne réelle qui propose une adaptation scénique de la pièce : il choisit la distribution, les décors, les costumes, guide les comédiens vers une interprétation du texte…

Loge : Lieu où les comédiens se changent et se maquillent avant la scène.

Décor : Faux paysage (intérieur, extérieur) implanté sur et au fond de la scène. Il indique l’appartenance sociale, le genre de la pièce, donne des indications sur le lieu et le temps.

Costume : Habit du personnage qui indique son statut, sa position sociale.

II. Un texte

1) Composition

Acte : Division de l’œuvre. Autrefois, sa durée correspondait au temps qu’il fallait aux chandelles pour se consumer. Il y en avait cinq ou trois par pièce à l’époque classique.

Scène : Lieu où se déroule la pièce. Division d’un acte.

Exposition : Scène initiale qui présente les personnages, les lieux, le contexte, l’époque. On parle de scène d’exposition.

Dénouement : Résolution de l’action et du problème à la fin de la pièce.

Nœud : Moment délicat dans l’intrigue où les différents problèmes se mêlent.

Coup de théâtre : Rebondissement voire inversion totale dans l’action.

Intrigue : ensemble des événements qui forment le noeud d’une pièce de théâtre, d’un roman, d’un film.

2) Organisation

Didascalies : Indications de mise en scène : le jeu ( ton, expression, gestes), le décor et les costumes. Elles apparaissent dans le texte en italique.

Tirade : Longue prise de parole d’un personnage, mais qui n’est pas seul en scène.

Monologue : Longue tirade d’un personnage se parlant bien souvent à lui-même. C’est ainsi qu’au théâtre on expose les pensées et sentiments des personnages.

Stichomythies : Échange rapide de brèves répliques.

Répliques : Propos tenus par les personnages.

Aparté : Issue de l’italien, on emploie cette expression lorsqu’un personnage adresse sa réplique à part (sans que les autres personnages ne l’entendent).

III. Des genres

Tragédie : Nom antonyme de comédie. Genre de pièce où le registre tragique est  dominant. Le tragique est la peinture d’un destin auquel on ne peut échapper. Le plus souvent la pièce vise à provoquer les larmes (pathétique) du spectateur mais aussi et surtout sa pitié envers les personnages qui essaient d’échapper à leur destin. Attention, une tragédie ne finit pas forcément mal.

Comédie : Antonyme de tragédie. La comédie est un genre de pièce dans laquelle le registre comique est prépondérant. Il s’agit pour l’auteur de provoquer le rire du spectateur grâce à des procédés diversifiés.

Quizz pour vérifier vos connaissances : cliquez ici !!!

 

Conditionnel ou futur ?

Exercice 1

Exercice 2

Exercice 3

Révisions sur Afterclasse

Cliquez ici !

D’autres liens pour tester vos connaissances en ligne :

Ici !!!

Quiz sur Quipoquiz

Cliquez ici !!!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *