11. Boris Vian, Le déserteur (1954)

Monsieur le Président
Je vous fais une lettre
Que vous lirez peut-être
Si vous avez le temps
Je viens de recevoir
Mes papiers militaires
Pour partir à la guerre
Avant mercredi soir
Monsieur le Président
Je ne veux pas la faire
Je ne suis pas sur terre
Pour tuer des pauvres gens
C’est pas pour vous fâcher
Il faut que je vous dise
Ma décision est prise
Je m’en vais déserter

Depuis que je suis né
J’ai vu mourir mon père
J’ai vu partir mes frères
Et pleurer mes enfants
Ma mère a tant souffert
Elle est dedans sa tombe
Et se moque des bombes
Et se moque des vers
Quand j’étais prisonnier
On m’a volé ma femme
On m’a volé mon âme
Et tout mon cher passé
Demain de bon matin
Je fermerai ma porte
Au nez des années mortes
J’irai sur les chemins

Je mendierai ma vie
Sur les routes de France
De Bretagne en Provence
Et je dirai aux gens:
Refusez d’obéir
Refusez de la faire
N’allez pas à la guerre
Refusez de partir
S’il faut donner son sang
Allez donner le vôtre
Vous êtes bon apôtre
Monsieur le Président
Si vous me poursuivez
Prévenez vos gendarmes
Que je n’aurai pas d’armes
Et qu’ils pourront tirer

4 thoughts on “11. Boris Vian, Le déserteur (1954)

  1. Bonjour Madame,

    Je voudrais savoir que doit-on exactement répondre à la question « Quels sont les procédés mobilisés ? »

    Merci et bonne journée.

    • Il n’y a pas de Christophe Maé dans l’établissement il me semble…

      Les procédés : vous répondez à la question : COMMENT le poète réussit-il à défendre sa cause ?
      par exemple : en essayant de provoquer la pitié/l’admiration/la peur du lecteur
      l’énonciation : à qui s’adresse-t-il ? Interpelle-t-il directement le lecteur ? Parle-t-il au nom de tout un peuple? à Dieu ?
      l’implicite ?
      les connotations ? les symboles ? les allégories ?
      Certaines figures de style : les figures d’ironie (antiphrase, absurde, paradoxe, chiasme )
      des figures d’amplification (hyperbole) ou d’atténuation (euphémisme, litote)
      des images frappantes (métaphore, comp., vocabulaire cru ?)
      figures d’insistance (anaphore, parallélisme, emphase)
      des phrases nominales ?
      de longues phrases lyriques ?
      des questions rhétoriques ?
      types de phrase (exclamation, interrogation, suspension)
      rythme (saccadé, phrases brèves, longues périodes ?)
      la description ?
      la narration ?
      l’argumentation ?
      les registres ?
      les champs lexicaux ?
      un « refrain » ?
      une chute frappante ?
      une morale ?

      Voilà le genre de choses que je vous demande de repérer.

    • Bonsoir Côme,
      Il n’y a pas de test, simplement une fiche à me rendre répondant pour les 15 textes numérotés aux questions que je vous ai données en cours :
      Quelle cause défendent ces textes?
      Quels procédés permettent de défendre cette cause ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.