Tous les billets de la catégorie Hors la classe

Skype ou monde virtuel ?

Conseils techniques, Formalisation, Hors la classe, Pédagogie embarquée 0 commentaire »

Ma pratique des mondes virtuels se partage (pour l’instant) en deux pôles distincts :

  • L’organisation de conférences en ligne pour confronter les analyses du monde professionnel et les enjeux de la formation ;
  • L’individualisation des parcours.

Une question m’a été posée, pourquoi développer autant d’énergie dans les mondes virtuels pour l’individualisation (one to one) alors que les systèmes de visio-conférence sont tout aussi efficaces (et peut être plus souples ) ? La question est intéressante et mérite une réponse que je vous propose d’exposer ci-dessous en plusieurs points :

J’enseigne la gestion en design de mode

Il me semble important de rappeler en permanence que ma mission est d’enseigner la gestion, il ne faut jamais perdre de vue ce point déterminant. J’ai un cadre horaire déterminé, un programme « à boucler« . Je ne peux par conséquent à l’infini multiplier les solutions techniques (même si beaucoup me séduisent). Mes analyses a priori me contraignent à un moment donné, à procéder à des arbitrages – je retiens ou je rejette. Je scénarise mes enjeux technologiques.

J’ai retenu le monde assemblive parce qu’il contient aussi une solution de visio-conférence inside. Je n’ai ainsi nul besoin de demander à mes étudiants de charger le logiciel Skype (ou équivalent) et Assemblive, ce qui me contraindrait de former aux modalités et fonctionnalités de deux systèmes. Les temps de formation ne viennent donc pas en déduction des temps de formation (ils sont en tout cas extrêmement réduits).

La salle de classe est un lieu neutre

Lorsque nous sommes dans nos classes ou nos amphithéâtres (en situation réelle) nous respectons un principe de neutralité, ce lieu est destiné à l’acquisition des savoirs. J’entre donc dans ce lieu fort de mon statut d’enseignant avec une obligation de neutralité. Lorsque je j’investis les réseaux numériques pour une mission d’apprentissage, je peux me trouver dans un lieu privé (mon appartement par exemple). La webcam est à mon avis un instrument qui biaise la relation enseignant / apprenant. Mon appartement n’est plus un lieu neutre, il est une sphère de l’intimité. L’agencement des lieux, les personnes qui y circulent, les objets qui y sont disposés reflètent une part d’un moi que je ne souhaite pas livrer à mes étudiants. La webcam fait entrer une part de ma vie privée par le prisme de son champ de vision. Le design du monde virtuel, l’apparence de l’avatar sont à mon sens des éléments très importants du dispositif de formation parce qu’ils recréent cette forme de neutralité indispensable au dispositif de formation. C’est aussi une raison pour laquelle j’ai choisi Assemblive. Un design assez sobre, même s’il n’est pas marqué par une esthétique très forte, qui cadre ce besoin de neutralité. Il se démarque en tout cas des designs des espaces et des avatars (qui frisent parfois la vulgarité, je pèse mes mots) que l’on trouve parfois dans second life.

Il m’arrive de travailler dans les mondes virtuels à des heures hors les temps de présence statutaires, je revendique le droit de pouvoir être vêtu de façon plus décontractée, plus relachée. Une vision conférence me contraindrait de prendre soin de mon apparence et de travailler la neutralité du champ visuel. Je ne veux m’y plier en aucune manière, le monde virtuel résout ces problématiques.

En conséquence un monde virtuel concentre un ensemble d’avantages qui le rend proche par sa structure de la classe en configuration réelle.

Pour toutes ces raisons je pense que le monde virtuel est plus adapté que la visioconférence pour les cours en individualisation.

Classe virtuelle analyse d’usage #2

Hors la classe, Mise en place SPE, Pédagogie embarquée, Récit de pratique, Vidéo 0 commentaire »

La prise en main du monde par les élèves.

La semaine du 08 février au 12 février 2010 s’est caractérisée par une fréquentation accrue de la classe et ce par divers acteurs :

* « Mes » étudiants viennent découvrir l’espace pour se familiariser ;
* Un étudiant de Marseille en DSAA est venu visiter le lieu intrigué par l’expérience. C’est un étudiant féru de nouvelles technologies et utilisateur de twitter (c’est par ce biais qu’il a connu cet espace). dans sa classe les étudiants ont tous un compte facebook mais peu utilisent twitter comme instrument de veille informationnelle ;
* Un enseignant de l’université qui travaille sur les mêmes thématiques de l’enseignement virtuel.
* Les observateurs tiers – Je sais par témoignage de mes étudiants qu’un avatar est souvent une entité multiple. Les familles, les amis observent la pratique. J’ai souvent eu des commentaires dans les chats de type « mes parents regardent en même temps que moi » « ma grand mère regarde et vous salue » « mes amis ont regardé l’espace ».

Au stade de la découverte et des prises en main la classe est parfois un lieu de rencontres pédagogiques imprévues. Une séance en ligne a mis en contact deux étudiants de lycées différents et de formation différente (un DSAA de Marseille et une IMS de lyon). L’usage me fait songer à des possibilités non ensisagées (rencontre interlycée ?)

Les premiers constats – La prise en mais ne semble pas poser de problèmes aux divers utilisateurs dont les profils sont divers (du geek au béotien).

A ce stade je reste prudent et je pense que les utilisateurs sont encore dans la situation de la découverte, de l’émerveillement de la chose nouvelle.

*
Les premières réactions des étudiantes

* Elise (mais elle vous a déjà expliqué son problème) : « Ne trouvant pas le lien sur votre blog, je suis allé directement sur le site assembl’ive. Je me suis retrouvée avec Julie C, j’ai pu découvrir mais au bout de 20 minutes, après 2 bugs, je suis partie. »

* Problème similaire pour Sandrine.

* Céline : « Moyen à la fois plaisant et pédagogique ; simple d’utilisation et pratique. »

* Aurore : « J’ai acheté un micro ! »

* Julie C. : « Intéressant mais donnez-nous le lien pour s’y retrouver … »

* Jessica : « J’ai beaucoup aimé ! Assemb’live mélange le travail et le divertissement. Cependant il y a beaucoup de bugs. »

* Laureen : « J’ai trouvé ça très divertissant. Pour moi tout a bien marché . Une nouvelle vision du travail, virtuelle et simple. Une méthode qui peut permettre de parler a des personnes d’autres pays en quelques clic. L’espace est très design et actuel, il donne envie de le découvrir ; A quand la prochaine réunion ? »

* Fanny : « Oui, ce « sims en ligne  » est un media original et en phase avec les nouvelles technologie…Elles sont utilisées ici à bon escient ! Ces conférences pédagogiques sont vraiment les bienvenues dans notre formation. Elles nous permettent d’avoir un lien et un vrai dialogue avec les professionnels, par l’intermédiaire d’un professeur, tout ça sans se déplacer. & s’y connectent ceux qui sont vraiment motivés. De plus l’espace, les personnages et les attitudes sont bien adaptés et à la fois drôles…
En revanche je trouve ça dommage qu’il n’y ai pas possibilité de créer un compte définitif, car si l’on rejoint régulièrement l’espace Assemb’live, il faut systématiquement re-ecrire un nom & re-customiser son personnage…surtout quand il y a des bugs, c’est long !
J’ai hâte de voir comment l’interface arrive a gérer une vraie conférence. »

NDLR : Les étudiants parlent de bugs mais à titre personnel je n’ai pas ressenti de problèmes et j’ai perçu ce travail comme extrêmement fluide. J’ai l’impression que les problèmes évoqués viennent des tests du vidéo chat privé qui ont momentanément interrompu la conversation collective. Il me faudra déterminer ce que recouvre la notion de bug dans le discours des étudiants.

– une vidéo de travail in situ

Tags :

Analyse de pratique 2009 – 2010

Essaimage, Hors la classe, Mise en place SPE, Podcast, Récit de pratique 0 commentaire »

Le travail observé

La rentrée est consommée, la nouvelle promotion va lancer son projet. Je vais à la fois enseigner et observer les pratiques.

Je vais apprendre 🙂

* Les acteurs des apprentissages

Une classe de 12 étudiants provenant de formations diverses situées sur tout le territoire français :

– BTS design de mode option mode – Lyon, Nimes, Cholet (5)

– BTS design de mode option textile – Lyon (1)

– Prépa ENS Cachan – Lyon (1)

– BTS communication visuelle – Reims (1)

-( à compléter)

1 enseignant d’économie et gestion (créateur du blog) et un 1 enseignant de technologie textile tentent cette année l’expérience d’une structure d’apprentissage instrumentée par les réseaux.

* L’espace de formation

L’apprentissage en DSAAT est un mélange entre du présentiel et du distant . il paraît impossible de concevoir un tel enseignement en le dématérialisant totalement . Des entreprises privées proposent cependant un enseignement de BTS design de mode totalement à distance, sur quelles bases, sur quels scénarii et pour quels résultats ? Je n’ai pas les données en main.

En principe je vais disposer d’une salle de cours avec possibilité de se connecter en permanence (en cours de négociation).

* Le temps de formation

La structure d’apprentissage par les réseaux numériques, la plupart des enseignants le soulignent, est chronophage. J’expliquerai que je ne suis pas « open 24 / 7 » mais que l’enseignement, même instrumenté, est rythmé par des temps cadrés (temps de travail légal, temps familial, temps privé…) et … le temps nécessaire à la réflexion, à l’argumentation, gage de qualité. Je ne souhaite pas faire l’amalgame entre la micro-seconde du temps électrique et le temps de la réflexion. Ce n’est pas parce que je suis souvent connecté que la réponse à une question sera plus rapide.

Lors de la journée d’accueil des documents ont été distribués aux étudiants pour préparer le terrain et expliquer les enjeux de l’apprentissage : l’utilisation du numérique et les enjeux de la gestion dans une formation d’art appliqué. Le papier reste encore présent, notamment pour la période de rentrée des premières années. Je ne sais pas comment informer les étudiants qui ont été retenus lors des entretiens. Le jour de la rentrée la plupart des étudiants extérieurs au lycée ignorent l’existence du blog. Le support papier reste un intermédiaire confortable pour les premiers temps de formation.

Temps N° 1 de la formation en DSAAT 1

Il a été distribués en début d’année plusieurs documents :

– un questionnaire sur les habitudes numériques des étudiants (une synthèse sera faite très vite). je souhaite déterminer les habitudes numériques des étudiants.

Plusieurs dossiers ont été distribués pour assoir le cours d’introduction, il est nécessaire d’expliquer les enjeux des deux années.

– un dossier de synthèse sur les enjeux mode et textile réalisé à partir du rapport Perroti – Reille (2007). Lors de ce premier cours seront soulignées les caractéristiques d’organisation des services design dans les entreprises – Le travail collaboratif et le prégnance des technologies numériques.

– La progression du cours sous forme de cartes heuristiques

– J’ai rédigé un billet sur la façon de créer un blog sur wordpress.com sans en avertir expressément les étudiants (une façon de constater si le blog va être consulté et analysé suite à ma demande lors du premier contact)

A SUIVRE

Tags :

Table ronde – Spe – Langues

Hors la classe, Langues, Mise en place SPE 0 commentaire »

Diaporama présenté à la table ronde ISTIL (Lyon 1) sur l’enseignement des langues. Nous (équipe EducTice) avions présenté les scénarios de pédagogie embarquée. Le thème de l’intervention était le suivant :

« Comment intégrer un scénario de pédagogie embarquée dans un processus d’apprentissage des langues pour un public d’élèVes ingénieurs sous le régime de l’alternance« 

Le programme de cette matinée de travail organisée par le département langues de l’ISTIL

Lundi 30 juin 2008

L’utilisation des TICE dans l’enseignement des langues vivantes’

PROGRAMME

Les présentations dureront 20 mns suivies de 10mns de questions, sauf l’exposé de JP Moiraud qui durera une heure, questions comprises.

8H15 : Mot de bienvenue de Fabienne OUDIN, Directrice adjointe, ISTIL

8H30 : ‘L’utilisation de Tell Me More à l’ISTIL’, Evelyne Bataille, responsable de l’enseignement des langues

9H : ‘Mise en place d’un suivi TICE pour un public en alternance’, Catherine Batisse, responsable de l’enseignement des langues, et Claire L’Homme, IUT Lumière Lyon 2

9H30 ‘COOPLANG, une expérience d’autonomie guidée en langues’, Isabel Pradat-Paz, responsable du service des langues, Université Lumière, Lyon 2

10H ‘Expérience à l’Ecole vétérinaire de Lyon’, Tim Avison

10H 30 ‘Modules multimédias autour de documents vidéo authentiques’, Joline Boulon, responsable de l’enseignement des langues en Master à l’Université Claude Bernard Lyon 1

11H Pause café

11H30 ‘La pédagogie embarquée’ JP Moiraud, chargé d’études et de recherche – Equipe EducTice à l’INRP

12H30 : Conclusion de Pr J.LIETO, Directeur de l’ISTIL.

table ronde ISTIL

View SlideShare presentation or Upload your own.
Tags : ,

Blog multimodal – E3C

Hors la classe 0 commentaire »

Le blog utilisé en pédagogie comme espace collaboratif commun de construction de connaissances se fortifie avec les efforts des programmateurs. Les évolutions du webpédagogique permettent désormais d’intégrer un module de visio-conférence (Skype). De la sorte le blog devient un réel espace numérique qui transcende l’espace et le temps.

De la sorte cet espace numérique (blog) possède des potentialités technologiques fortes qui peuvent être exploitées pédagogiquement.

Sur un même espace il est ainsi possible d’intégrer un répondeur numérique, un espace de communication (skype) qui permet de gérer des visio-conférences, des audio – conférences avec une multitude de correspondant, des « chat », d’utiliser un tableau blanc en ligne etc…

J’ai utilisé précédemment le terme potentialité, ce qui signifie que l’aspect technologique ne se suffit pas à lui même. il faut être en capacité de concevoir un ou des scénarios pédagogiques qui intègrent les technologies dans l’enseignement.

Le module skype est inséré dans la colonne de droite sous le vocable anglais de « call me » (cette fonctionnalité peut s’activer sur lewebpedagogique). En l’état de mes connaissances la plateforme wordpress ne permet pas d’intégrer skype)

Les exemples d’applications pédagogiques semblent nombreuses :

faire intervenir un spécialiste en ligne lorsque celui ci ne peut se déplacer ;

collaborer avec une classe distante (pour les langues) ;

mettre en application des éléments de programme (exemple BTS MUC ou NRC) ;

suivre un étudiant en stage, lorsque celui ci est à l’étranger ;

collaborer entre enseignants de façon distante.

Tags :