Le travail observé

La rentrée est consommée, la nouvelle promotion va lancer son projet. Je vais à la fois enseigner et observer les pratiques.

Je vais apprendre 🙂

* Les acteurs des apprentissages

Une classe de 12 étudiants provenant de formations diverses situées sur tout le territoire français :

– BTS design de mode option mode – Lyon, Nimes, Cholet (5)

– BTS design de mode option textile – Lyon (1)

– Prépa ENS Cachan – Lyon (1)

– BTS communication visuelle – Reims (1)

-( à compléter)

1 enseignant d’économie et gestion (créateur du blog) et un 1 enseignant de technologie textile tentent cette année l’expérience d’une structure d’apprentissage instrumentée par les réseaux.

* L’espace de formation

L’apprentissage en DSAAT est un mélange entre du présentiel et du distant . il paraît impossible de concevoir un tel enseignement en le dématérialisant totalement . Des entreprises privées proposent cependant un enseignement de BTS design de mode totalement à distance, sur quelles bases, sur quels scénarii et pour quels résultats ? Je n’ai pas les données en main.

En principe je vais disposer d’une salle de cours avec possibilité de se connecter en permanence (en cours de négociation).

* Le temps de formation

La structure d’apprentissage par les réseaux numériques, la plupart des enseignants le soulignent, est chronophage. J’expliquerai que je ne suis pas « open 24 / 7 » mais que l’enseignement, même instrumenté, est rythmé par des temps cadrés (temps de travail légal, temps familial, temps privé…) et … le temps nécessaire à la réflexion, à l’argumentation, gage de qualité. Je ne souhaite pas faire l’amalgame entre la micro-seconde du temps électrique et le temps de la réflexion. Ce n’est pas parce que je suis souvent connecté que la réponse à une question sera plus rapide.

Lors de la journée d’accueil des documents ont été distribués aux étudiants pour préparer le terrain et expliquer les enjeux de l’apprentissage : l’utilisation du numérique et les enjeux de la gestion dans une formation d’art appliqué. Le papier reste encore présent, notamment pour la période de rentrée des premières années. Je ne sais pas comment informer les étudiants qui ont été retenus lors des entretiens. Le jour de la rentrée la plupart des étudiants extérieurs au lycée ignorent l’existence du blog. Le support papier reste un intermédiaire confortable pour les premiers temps de formation.

Temps N° 1 de la formation en DSAAT 1

Il a été distribués en début d’année plusieurs documents :

– un questionnaire sur les habitudes numériques des étudiants (une synthèse sera faite très vite). je souhaite déterminer les habitudes numériques des étudiants.

Plusieurs dossiers ont été distribués pour assoir le cours d’introduction, il est nécessaire d’expliquer les enjeux des deux années.

– un dossier de synthèse sur les enjeux mode et textile réalisé à partir du rapport Perroti – Reille (2007). Lors de ce premier cours seront soulignées les caractéristiques d’organisation des services design dans les entreprises – Le travail collaboratif et le prégnance des technologies numériques.

– La progression du cours sous forme de cartes heuristiques

– J’ai rédigé un billet sur la façon de créer un blog sur wordpress.com sans en avertir expressément les étudiants (une façon de constater si le blog va être consulté et analysé suite à ma demande lors du premier contact)

A SUIVRE

Tags :