Contributions des stagiaires

Contribution des stagiaires 0 commentaire »

Un stage n’est qu’un instant, ce qui est essentiel est le potentiel que l’on peut en tirer.

J’ouvre un espace contributions afin que ce blog devienne réellement collaboratif. Vous allez, à l’issue de cette année être affectés dans une nouvelle académie, une nouvelle ville, un nouveau lycée, un nouveau lycée professionnel avec de nouveaux élèves et / ou étudiants.

C’est à partir de cet instant, dans cette perspective que les notions évoquées pendant ce stage pourront être mises en pratique.

J’ouvre les pages de ce blog pour que vous puissiez relater vos expériences liées aux stratégies numériques.

L’article que vous allez rédiger (je l’espère) sera classé dans la thématique « Contribution des stagiaires » avec comme tag « contributions« 

A vos claviers …

Tags :

ENT et Blogs : quels intérêts pédagogiques ?

Contribution des stagiaires 0 commentaire »

Les intérêts pédagogiques de l’utilisation des ENT et des blogs dans et avec la classe

Il est encore aujourd’hui difficile de démontrer de façon claire que les TIC pouvaient être générateurs de plus-values reproductibles pour les élèves en facilitant leurs apprentissages [G-L Baron, 2006]. Il est en effet difficile de prouver que les résultats pédagogiques obtenus auraient été inférieurs sans l’utilisation des TIC.
Cependant, Les TIC permettent de mettre en œuvre des méthodes pédagogiques qui placent réellement l’élève au centre de l’apprentissage. Le professeur peut plus aisément concevoir des activités plus implicantes et donc plus motivantes.

L’utilisation d’un ENT ou d’un blog présente les intérêts pédagogiques suivants :

  • La continuité : Les tâches scolaires qu’elles soient d’enseignement ou d’apprentissage doivent pouvoir être suivies dans la continuité. C’est-à-dire qu’initiées à l’intérieur de l’établissement scolaire lors de séances en présentiel, elles doivent pouvoir être reprises à l’extérieur du lycée. Cette continuité permet de donner du sens aux apprentissages.
  • L’apprentissage de la citoyenneté : Les réseaux de collaboration sont fondés sur des valeurs humanistes de partage. La règle est l’ouverture, l’égalité entre les intervenants et la libre circulation de tous les savoirs. Cet état d’esprit de réseau est difficile à promouvoir dans une société où la compétition est valorisée, mais il permet d’apprendre à respecter les savoirs et les personnes, à collaborer et donc à être un citoyen responsable. Plus qu’une simple pratique parmi d’autres, l’apprentissage collaboratif, qu’il s’inscrive dans la classe ou en formation d’enseignants, est d’abord une question d’ambiance collaborative dans une organisation, et pour les personnels, de style d’enseignement qui implique des valeurs individuelles, professionnelles, et même culturelles.Un système apprend d’autant plus que les savoirs « locaux » (c’est-à-dire les savoirs d’une communauté, d’une organisation, d’un groupe) sont partagés, échangés, débattus, confrontés, critiqués, validés, combinés, diffusés …. La collaboration est une modalité d’action, pas une fin en soi et elle repose sur une idéologie du consensus. La collaboration nécessite de la guidance / gouvernance : cadrer le temps, l’espace, les rôles, la négociation, la régulation ….
  • La production d’écrits : Une plate-forme collaborative permet l’apprentissage de l’autonomie, de donner du sens aux enseignements par une démarche d’acquisition active. Elle permet aux élèves de produire des messages écrits destinés à être lus par des enseignants et par leurs pairs. En effet, l’usage des TIC majore le rôle de la formulation / verbalisation (prédominance de l’écrit dans les échanges) pour mettre en mots, rendre visible/lisible, problématiser, expliciter, argumenter, réguler, négocier, synthétiser… .
  • L’évolution du rapport entre enseignant / élève : L’espace collaboratif de travail transforme les rapports d’autorité entre les enseignants et leurs élèves. Si la plate-forme est utilisée à des fins d’apprentissage transmissif, le formateur reste comme dans la formation en présentiel un transmetteur de connaissances qui évalue les acquisitions des apprenants. Dans le cas d’une plate-forme utilisée à des fins d’apprentissage distribué, le formateur devient un facilitateur de l’apprentissage. Il met en œuvre le scénario d’apprentissage et accompagne les apprenants dans leur démarche. Il joue un rôle principal de scénarisation des activités et d’accompagnement des groupes d’apprenants.
  • Une démarche pro-active pour mieux apprendre : La technologie peut renforcer la pédagogie traditionnelle. Les outils technologiques sont utilisés pour reproduire ce qui est fait en classe. Ils permettent par exemple de consulter certains documents avant le cours ou après dans le cadre d’un approfondissement des connaissances. Ils permettent en plus de mettre en place de nouvelles voies pédagogiques comme l’apprentissage par problème ou l’apprentissage par collaboration. Les ENT et les blogs doivent permettrent aux apprenants de s’impliquer afin de mieux apprendre. Les outils nécessaires pour pratiquer ces pédagogies existent. Nous manquons cependant de recul sur leur réelle efficacité. Ceci pourra se faire par la mise en œuvre de plates-formes d’expérimentation.

L’acquisition de compétences du référentiel B2i niveau lycée : L’utilisation régulière d’un ENT ou d’un blog dans le cadre des apprentissages permet aux élèves de travailler les compétences suivantes :
– S’approprier un environnement informatique de travail
– organiser son espace de travail
– être autonome dans l’usage des services et des outils
– être responsable vis-à-vis des services et outils et conscient des coûts d’usage
– Adopter une attitude responsable
– connaître et respecter les règles élémentaires du droit relatif à l’informatique et à l’Internet;
– protéger sa personne et ses données
– faire preuve d’esprit critique face à l’information et à son traitement
– participer à des travaux collaboratifs en connaissant les enjeux et en respectant les règles
– Créer, produire, traiter, exploiter des données
– concevoir des documents numériques en choisissant le logiciel, le service ou le matériel adapté
– exploiter des données ou des documents numériques
– coopérer à la réalisation collective d’un document
– modifier un ou plusieurs paramètres d’une situation simulée ou modélisée
– S’informer, se documenter
– consulter des bases documentaires en mode expert ou avancé
– choisir et consulter des ressources
– identifier, trier et évaluer les informations
– Communiquer, échanger
– Produire et diffuser un message ou un commentaire en choisissant le mode de communication, privé ou public en mode direct ou différé, selon l’information à diffuser
– recevoir un message y compris avec pièces jointes ou un commentaire.

Tags :