février

29

Une parodie de « la Belle au bois dormant »

 

Voici une petite vidéo amusante qui reprend de façon parodique l’histoire de la belle au bois dormant.

 

 

 

 

Pour les quatrièmes, ce soir sur Direct 8 (bon ce n’est pas la meilleure adaptation qui soit et la musique entre autre est assez pénibles à la longue) : http://television.telerama.fr/tele/programmes-tv/les-miserables,151226.php et pour les troisièmes : mercredi 25/01 Persépolis passe sur Arte http://television.telerama.fr/tele/films/persepolis,7787561.php !

 

 

 

 

 

décembre

7

Les Contes d’Hoffmann- Olympia

Offenbach a adapté pour l’opéra les Contes d’Hoffmann :  cet opéra prétend raconter les amours du poète Hoffmann à travers trois de ses contes célèbres. L’acte II est consacré à Olympia. Le caractère mécanique et artificiel du personnage est parfaitement souligné par la musique saccadée et par la mise en scène qui fait d’Olympia une véritable poupée.

Pour les sixièmes :

Pour tous :

Pour les quatrièmes :

 

novembre

27

Bientôt à la méridienne…

http://www.lameridienne-luneville.fr/index.php?page=Spectacle&idSpectacle=64

Le spectacle « L’éternelle fiancée du docteur Frankenstein », qui avait retenu l’attention de nombre d’entre vous lors de la visite de Mme Leplay a lieu bientôt à La méridienne à Lunéville :  le mardi 13 décembre à 19 heures.

 

Ne ratez pas ce soir sur France 5 « La parure » dans la série des « Chez Maupassant »…. Ce téléfilm reprend une célèbre nouvelle de Maupssant :  Madame Loisel est invitée au bal, mais elle n’est pas très riche. Sur le conseil de son mari, elle emprunte une magnifique parure à son amie Madame Forestier.  Elle obtient un véritable succès au bal, mais un malheur survient qui va changer sa vie…

Les téléfilms adaptés de Maupassant sont réellement remarquables et permettent généralement de restituer l’atmosphère du dix-neuvième siècle qui sert de cadre aux nouvelles de l’auteur. Elles font ressortir leur réalisme, leur humour grinçant parfois. Vous ne lirez plus Maupassant de la même façon après les avoir regardés…

Voici un lien pour visiter la maison de Claude Monet, un grand peintre impressionniste dont nous avons étudié en 4e le tableau Les Meules de foin :  http://www.fondation-monet.fr/fr/content/le-clos-normand.

Retrouvez les articles des élèves de votre classe sur le blog de classe. Ils arrivent petit à petit au fur et à mesure que je les corrige. Si le vôtre n’est pas publié, c’est sans doute qu’il doit être amélioré (orthographe, composition de l’article, originalité…) Vous en saurez plus à la rentrée !

https://lewebpedagogique.com/annee6e/

https://lewebpedagogique.com/annee5e/

https://lewebpedagogique.com/anne4e/

https://lewebpedagogique.com/annee3e/

Une dictée singulière (texte inédit rédigé par Jean d’Ormesson)

Quel ennui ! Une dictée ! La vie serait si belle sans dictée, sans mots difficiles à écrire, sans toutes ces choses assommantes – comment ça s’écrit assommantes ? – qu’on nous demande de faire. Ce que nous aimons, c’est mettre nos baskets, aller nous promener, retrouver nos amis, courir sous le soleil et nous amuser.

Malheureusement, tout le monde ne peut pas s’amuser. Il y a des hommes et des femmes – et beaucoup d’enfants – qui ont de graves maladies aux noms très difficiles. Ces maladies rendent leur vie sombre et triste. C’est pour les aider que nous faisons cette dictée.

Comment les aider ? D’abord, en pensant à eux. Ensuite en obtenant de l’aide et de l’argent pour les soigner. La science peut guérir les maladies. Mais la science coûte cher. Il faut des moyens. Il faut nous mobiliser. Il faut attirer l’attention sur tant de souffrance et de chagrin.

Chaque mot que nous écrivons est un peu d’espoir pour ceux qui sont malades. Nous sommes vivants, en bonne santé et heureux de vivre – malgré les dictées. Pensons un instant à ceux qui sont malheureux. La vie est plus belle quand tout le monde est heureux.

Maintenant la dictée est finie. Vous avez fait un premier pas pour battre la maladie. Ne reste plus qu’à mettre vos baskets et à courir pour les enfants d’ELA.

octobre

15

Georges Brassens

Nous avons été surprises Mme Leplay et moi-même de constater à quel point les élèves du collège connaissaient peu George Brassens, ce qui est vraiment dommage à mon avis car c’est réellement un chanteur dont les chansons sont à la fois simples à apprendre et à chanter, mais également pleines de poésie (il a d’ailleurs mis en musique de nombreux poèmes de Villon, Hugo ou Du Bellay),d’humanité dans un français très soigné et riche. Pour le découvrir, vous pouvez par exemple regarder le film mercredi sur France 2 qui évoque ses débuts : http://television.telerama.fr/tele/programmes-tv/brassens-la-mauvaise-reputation,30469636.php

Voici une célèbre chanson de Brassens :

Image de prévisualisation YouTube