BURN OUT des enseignants! Causes et moyens de s’en préserver?

 

Curieuse Chronique me direz vous. Mais au combien actuelle. Combien d’enseignants se sentent démotivés, abattus, déconsidérés et non reconnus par la société ? Combien de jeunes enseignants à peine titularisés se posent déjà la question de changer de métier ? Jusqu’à quel point le malaise est-il profond au point de pousser au burn out les enseignants. Découvrons en les causes et surtout les moyens de s’en préserver.

Le reste est à lire ici: http://lewebpedagogique.com/blog/burn-out-enseignant-comment-sen-preserver/

14 thoughts on “BURN OUT des enseignants! Causes et moyens de s’en préserver?

  1. Merci Jean eudes tu as raison quand rien ne va le contact avec les enfants permet d’oublier les cotés moins reluisants de notre métier très exposé. Il faut aussi parfois s’accorder quelques bravos et savoir dire non aux parents ou même à l’institution quand il le faut.

  2. Le métier de PE est fantastique, rien ne vaut le contact avec les enfants et les voir s’épanouir, grandir et apprendre jour après jour…Mais…c’est ce qui tourne autour de ce métier qui est dur et éprouvant… L’institution, par exemple, nous accable plus qu’elle nous soutient…les parents veulent que nous leur rendions des comptes…
    Bref, merci pour nous avoir fait partager cet article, on se sent moins seul!

  3. J’ai lu l’article hier; j’avais fait une réponse et fausse manoeuvre je recommence ce matin et rebelote. Vais-je y arriver ? Véridique cet article!
    Je n’ai pas vu mes filles grandir tellement je faisais passer l’école avant tout le reste; je me suis dit qu’avec le temps je lèverai le pied! Mes petits-enfants sont arrivés et je rejoue la même scène (l’aîné a déjà 7 ans).
    Devant les réunions ,l’administratif ,les collègues qui se lamentent pour rien ,la direction…je me dis que je vais changer de métier ou arrêter!!!!
    Entre l’école et le milieu médical, je n’ai plus de vie.
    Je dois pourtant avouer que mes élèves m’ont toujours été très salutaires dans les épreuves très pénibles et très difficiles de ma vie, et le sont toujours puisque mes soucis sont toujours présents.)
    Le ras le bol et l’épuisement, je viens d’y passer il y a 2 mois:arrêt de travail.
    Tu vois ,Mat,il m’arrive aussi de douter et d’en avoir marre. Je ne suis pas un robot contrairement à ce que pensent mes collègues.
    Réflexion d’hier: »oui mais toi t’es une pro, et t’as toujours fini avant tout le monde »
    Cela vaut-il vraiment le coup d’être seule contre tous???? Où est la reconnaissance???
    A 17h je rentre en clinique pour le week-end mais je serai en classe lundi matin comme toujours.
    Je rêve d’une école où je ne m’occuperais que de mes élèves et rien que d’eux!!!!

  4. Merci Gren tu reviens quand tu veux effectivement!

  5. je découvre ce blog aujourd’hui, et j’y reviendrai souvent je crois.
    bravo et merci.

  6. Très chouette article!
    Au-delà de la fatigue devant élèves, ce qui me « bouffe » parfois, ce sont les réactions des parents, des collègues, avec qui on ne partage parfois pas les mêmes conceptions de l’école et l’éducation.

  7. Nous avons ce point en commun ipôtame le fait de trouver un exutoire salutaire à notre profession via le partage en ligne. Je recommande d’ailleurs à tous le site d’ipôtame:
    http://ipotame.blogspot.fr/

  8. Merci pour avoir pointé un des maux de la profession, j’avoue que le fait de produire un blog de partage me soulage de bien des maux…bravo monsieur Mathieu tu sais cibler , tu situe bien le cadre des enseignants…bon WE…

  9. Merci Bambi94 j’essaye moi aussi parfois de retrouver un second souffle et de ne pas me laisser « manger » par la monotonie du quotidien et de l’immobilisme de certains collègues! Merci de tes commentaires si fréquents!

  10. MErci Sobelle tes commentaires sont, eux, toujours aussi agréables à lire également!A très vite sur ton blog ou ici.

  11. Merci beaucoup pour cet article. Depuis 16 ans j’ai l’impression de ne vivre que pour l’école et avec l’école… J’ai beau me dire qu’il n’y a pas que ça dans la vie, ce n’est pas toujours facile. Surtout quand je vois tout le travail fourni par ces eklaprofs, je me dis qu’eux aussi ne doivent pas laisser souvent leur esprit s’échapper de l’école!
    J’en profite pour te féliciter pour ce cap du million, amplement mérité et continue à nous faire partager tes trouvailles qui sont pour moi un petit coup de fouet quand j’ai un petit coup de mou!!!!!

  12. Encore un article que j’ai adoré, qui correspond à mon avis à un très grand nombre ! Tu vois moi en ce moment c’est l’isolement qui me guette, j’essaie de le combattre mais pas facile quand on se sent trahie par toute l’équipe qui vous met de côté… alors je me félicite toute seule, je me dis que je suis contente de moi, j’ai passé une bonne journée avec mes p’tits monstres, que je suis excellente, que je fais du trop bon boulot meilleur que tous les autres, (bon ok j’exagère un peu hihihi)
    En tout cas merci ! ça fait du bien de te lire !

  13. Merci Neigedvt ça a concerné quelques un(e)s de mes ami(e)s donc cette chronique me tenait à coeur!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *