Nouvelle chronique: Ce que l’école n’aurait pas dû jeter!

ecole-autrefois

Rassurez-vous, je ne suis pas en train de sombrer dans la nostalgie du temps jadis. Je ne souhaite aucun retour en arrière mais j’ai envie aujourd’hui de me poser la question suivante : « N’y avait-il pas dans l’école de nos parents et de nos grands parents de bonnes choses que nous aurions dû conserver ? »

Qu’est-ce qui était mieux avant ?

Qu’est-ce que nous pourrions remettre au goût du jour et qui serait diablement efficace avec nos élèves d’aujourd’hui ? État des lieux de ce qui a disparu (ou presque) des écoles et qui appartenait à part entière à l’école d’autrefois.

La suite est à lire dans le petit journal des profs

4 réflexions au sujet de « Nouvelle chronique: Ce que l’école n’aurait pas dû jeter! »

  1. Bien d’accord avec toi sur toute la ligne. Que le virtuel (indéniablement utile et efficace) n’ôte pas toute humanité à notre école du futur!

  2. C’est vrai qu’il y avait des bons côtés aux écoles du passé! Je me souviens d’avoir ramassé des cerises dans ma cours d’école! En fait, on devrait laisser un espace où les enfants pourraient planter des fleurs et des légumes et les observer… ça fait partie des sciences! Je vais partager votre article sur Twitter.

  3. Côté pupitre, on est rarement doté de meubles modernes comme ceux dont tu parles. On est souvent restés à l’entre-deux : les pupitres avec piétement en métal, énormes, lourds, peu pratiques, et dont l’assise et le dossier sont en bois de mauvaise qualité, type à écharde. Inutiles pour une des travaux de groupe et même à deux ! Le rangement déborde autant que dans n’importe quelle case moderne, et si tu veux changer un meuble pour un élève plus grand, tu es obligé de changer deux places à la fois, ce qui n’arrange pas toujours le voisin. Quant aux crochets pour cartable, pour le coup, que de vêtements déchirés y compris pour la maitresse ^^

  4. bien d’accord avec toi sur le fait que la chasse aux microbes et le principe de sécurité ont atteint des sommets : pas le droit au marteau et à la scie, pas le droit aux animaux et aux plantes, peu de bidouille sinon à nos risques et périls…
    En revanche, côté cour d’école, je te plains : les cours avec herbe, arbres, etc. sont légions ici, et dans les faits peu pratiques lorsque tu passes tes récrés à interdire un peu la pelouse parce qu’en Normandie l’hiver, c’est avant-tout 10 cm d’épaisseur de boue ^^. Les potagers sont nombreux aussi, car souvent liés à des projets, et les sorties nature également…
    Ce que je regrette dans les cours actuelles ici, c’est plutôt la disparition des préaux au gré des réaménagements de classe, de salle truc et machin, ils ont été fermés, utilisés et pas remplacés… ce qui prive d’une à deux récrés par semaine les zouzous en période automnale et hivernale, hélas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *