Comment j’utilise mon écran interactif en classe

Comment j’utilise mon écran interactif en classe

Depuis maintenant trois mois j’ai la chance de pouvoir utiliser dans ma classe un écran interactif numérique de la marque BenQ. Peu de temps après sa réception je vous en avais parlé dans cet article détaillé.

Les dernières semaines, j’ai pu apprécier toutes les qualités de ce bijou technologique et je me régale chaque jour à l’utiliser avec ma classe de CP.

Pour ce qui concerne les caractéristiques techniques et les avantages de cet outil numérique je vous renvoie vers mon premier article.

 Aujourd’hui je vais vous présenter comment j’utilise l’écran numérique interactif dans ma pédagogie, les projets qu’il me permet de mener et les perspectives que j’entrevois encore notamment pour l’année prochaine.

 

Une nouvelle manière d’enseigner et de préparer

Tout d’abord ce que j’apprécie le plus avec cet écran numérique interactif c’est de pouvoir organiser ma journée, planifier et ordonner mes projections en quelques secondes chaque matin. En effet en venant simplement insérer une clé USB en façade de l’écran je crée une dizaine de slides avec tous les supports dont j’aurai besoin dans la journée (que j’ai préalablement préparé la veille). Vous pouvez aussi préparer à l’envie un Powerpoint ou un fichier IWB dans un seul et même document.

A titre d’exemple chaque matin je commence avec mes CP par de l’écriture ou une révision de dictée puis j’enchaîne avec une découverte de texte ou une révision de son. Puis un peu plus tard dans la matinée je poursuis par des jeux de manipulation en mathématiques ou une leçon. Rien que pour ces 4 séances il me faut 4 types de projections différentes :

  • Une feuille Seyes et des modèles d’écriture pour la première séance
  • Les captures ou scans des documents qui vont être lus en lecture
  • La fiche de son et ses exercices interactifs pour la découverte du son
  • Les liens vers les jeux numériques mathématiques et les images pour manipuler en numération.

Je prépare donc 6 à 10 slides (pages) sur mon écran interactif puis dans le navigateur Mozilla je viens rechercher les liens URL vers les ressources numériques que je vais utiliser. Voici une petite vidéo de ces préparatifs du matin qui me font gagner un temps fou dans la journée.

Je peux aussi importer mes marque-pages (bookmarks) de mon PC vers l’écran numérique interactif pour tout retrouver plus rapidement.

L’idée est de tout avoir en amont sur l’écran pour ne plus avoir à jongler toute la journée entre l’ordinateur, mon smartphone et l’écran. Je dispose donc dès 8h30 de :

  • L’ensemble des supports que je vais projeter à mes élèves durant la journée
  • Les pages Internet avec les jeux numériques interactifs que je vais utiliser
  • Les pages Youtube, Vimeo ou Dailymotion des chansons, vidéos que je compte montrer

Un outil collaboratif et participatif

Cet écran interactif numérique BenQ intègre un logiciel de partage d’écran Instashare2 qui permet de « caster », copier en miroir l’affichage de mon ordinateur vers l’écran.  C’est un peu le même système qu’un APPLE TV ou qu’un Chromecast mais c’est déjà intégré dans la machine et c’est très facile à utiliser.

 Il suffit d’être connecté avec le même WIFI pour les 2 appareils et de rentrer un code d’appairage.

 

A partir de là tout ce qui apparaît sur mon ordinateur apparait également sur l’écran interactif. Le retour tactile reste disponible et permet de continuer à manipuler l’écran même pendant le partage.

 

  • Pour des travaux communs en équipe enseignante

Je m’en suis beaucoup servi ces dernières semaines notamment lors de mes réunions de niveau avec ma collègue de CP ou lors des réunions avec mes collègues de cycle 2.

Sachant que nous sommes 6 dans le cycle, travailler ensemble sur un petit écran d’ordinateur est assez contreproductif alors qu’avec l’écran numérique interactif on peut projeter en grand un même google doc sur lequel on travaille tous ensemble de manière synchronisée.

 

Celui qui anime la réunion peut même intervenir en direct sur l’écran avec un stylet pour corriger d’éventuelles coquilles sur le document, poursurligner des passages ou encore agrandir/zoomer sur des zones du texte.(ici nous réalisions des groupes d’échanges pour un projet artistique)

On peut aussi jongler très facilement avec le navigateur pour aller chercher une information, une adresse, des photos ou des liens sur internet.

Surtout on peut partager jusqu’à 9 appareils simultanément et le partage peut s’opérer dans n’importe quel sens, des autres appareils (tablettes, ordinateurs) vers l’écran numérique interactif ou l’inverse de l’écran numérique interactif vers ces autres appareils.

– Lorsque nous avons bâti notre projet artistique de cycle ou encore nos sorties de fin d’année nous avons gagné un temps précieux grâce à l’écran numérique interactif.

 

  • Pour des démonstrations et explications de jeu en groupe classe

Vous le savez j’utilise énormément de jeux dans ma pédagogie et j’aime en faire découvrir chaque période à mes élèves.

Pour faciliter les choses et gagner du temps je prépare donc mon ordinateur. Je branche une caméra HUE HD (un visualiseur). Je me sers du logiciel instashare2 de mon écran numérique interactif pour copier ce qui apparaît sur mon PC vers l’écran numérique et le tour est joué.

Ainsi mes 29 élèves profitent d’une projection en grand format de haute qualité (quel que soit le niveau de luminosité dans ma classe, même en plein soleil aucun souci).

 Ils découvrent le jeu, le matériel, les règles et nous faisons même des parties démo avec 3-4 élèves que nous filmons en temps réel et qui seront rediffusées lors d’une séance suivante.

Voici un petit aperçu de ce que ça peut donner (ici le jeu Poulpe express expliqué aux enfants que vous pouvez télécharger sur mon blog) :

 

 

 

 

 

 

 

Je peux même intervenir sur l’écran avec un stylet pour entourer des éléments qui sont projetés grâce à une petite palette d’interactions qui apparaît lorsque l’on laisse 2 doigts appuyés sur l’écran.

 

Mener des projets

Cet écran numérique interactif me permet aussi de mener des projets et d’aller bien plus loin que ce que je ne faisais avant dans ma pédagogie.

  • Mener des projets TICE et développer les compétences numériques de mes élèves

 J’ai été étonné de la prise en main par mes élèves de CP. Pour eux c’est aussi simple qu’une tablette (en beaucoup plus grand). Après quelques minutes d’explication sur la prise en main ils étaient capables :

-d’aller chercher des images sur une clé USB pour les insérer dans un document et les modifier.

faire des « copier-coller ».

faire des « glisser-déposer »

Agrandir, réduire, rogner des images

Faire une recherche internet dans un moteur de recherche

Surligner, entourer, changer de couleur de stylet

(Voici par exemple une correction d’un Wordsearch en Anglais sur les mois de l’année où les élèves changeaient de couleur, venaient entourer puis colorier les mots trouvés)

 

Pour une mise en commun des travaux de groupe et des échanges

Nous avons aussi la chance dans l’école d’avoir un lot de tablettes par cycle et j’imagine aisément pour la fin d’année un projet où les élèves pourraient travailler en groupe avec ses tablettes puis « Caster » (envoyer vers l’écran interactif numérique) le résultat de leur travail de groupe pour pouvoir échanger avec la classe. Sachant que j’ai des CP c’est un sacré challenge mais je pense y parvenir en juin après les avoir guidés et formés.

  • Faire des jeux numériques interactifs en groupe

Autant vous dire que l’on se régale avec mes CP à explorer tous les sites de jeux en ligne bien connus comme logicieleducatif.fr, pepit.be, calculatice.fr, maxetom.com ou encore jeuxpedago.com.

Nous terminons très souvent les séances par 10 minutes de jeux interactifs en ligne et c’est un bon moyen de souffler tout en réinvestissant les notions découvertes et de jouer avant de passer à une autre séance.

Je fais des rotations et j’appelle aussi mes groupes d’élèves par îlot à tour de rôle pendant que les autres groupes sont sur des travaux autonomes ou finissent le travail en cours.

Jusque-là j’étais assez réticent à l’idée d’utiliser les jeux numériques en ligne en grand groupe car les projections étaient de mauvaise qualité, les enfants décrochaient, l’interactivité était limitée et peu efficace.Avec l’écran numérique interactif la réponse tactile est impressionnante. Il n’y a jamais de « loupés ». C’est hyper sensible et je dois même souvent demander à mes élèves de ne pas appuyer ou taper trop fort sur l’écran car ce n’est pas nécessaire. La luminosité est optimale et le contraste des couleurs est bluffant. Enfin la barre de son intégrée offre une qualité audio qui permet de pouvoir se passer de tout autre dispositif (ni enceintes externes, ni barre de son supplémentaires)

  • Faire des projets de cycle

Cette année nous menons un grand projet artistique de cycle et dans ce cadre nous avons organisé en mars 2 séances artistiques collectives de cycle avec des élèves de CP, CE1 et CE2 mélangés. Je me suis donc servi de mon écran numérique interactif pour :

Montrer aux élèves les différents ateliers à venir dans les 6 classes (photos, vidéos à l’appui) pour qu’ils puissent faire leur choix

-Compléter sur l’écran un tableau des inscriptions commun aux 6 classes en direct

– Projeter en temps réel un « Pas à pas » pendant l’atelier pour que les élèves puissent se rendre compte de ce qu’ils devaient faire et être ainsi guidés au mieux.

 

Voici un aperçu de la séance et du rendu final :

Mon atelier : La création de 3 grandes Nanas façon Nikki de Saint Phalle

Les 3 « Nanas » réalisées par un groupe de 28 élèves de CP CE1 CE2

 

 

 

 

 

 

Pour en savoir plus

 Je continuerai d’échanger avec vous jusqu’à la fin de l’année scolaire sur mon utilisation en classe de mon écran numérique interactif. N’hésitez pas à me poser des questions ou me faire des propositions en commentaires si vous avez des idées d’autres utilisations. Je partage régulièrement sur les réseaux sociaux les réalisations de mes élèves, mes ateliers jeux et mes projets TICE.

En attendant si vous voulez en savoir plus je vous invite à découvrir le site de BenQ éducation ou encore le site web général BenQ

Vous pouvez aussi les trouver sur les réseaux sociaux :

BenQ France education

 

BenQ France

 

Je vous joins aussi la brochure BenQ éducation au format PDF avec toutes les informations sur leur gamme et les détails des solutions novatrices qu’ils proposent.

Brochure Education BenQ

 

Ludiquement vôtre

Monsieur Mathieu

Article écrit en partenariat avec BenQ

Etwinning une autre manière d’enseigner

eTwinning : découvrir une autre façon d’enseigner. Ça vous tente ? Vous souhaitez enseigner autrement ?

eTwinning est une action européenne qui offre aux enseignants des 43 pays participant la possibilité d’entrer en contact afin de mener des projets d’échange à distance avec leurs élèves à l’aide du numérique. De quoi prendre le large avec vos élèves et sortir du cadre de la classe à travers les outils numériques. Une formidable porte-ouverte pour les élèves de cycle 3 et cycle 4 notamment!

Inscrivez-vous sur la plateforme eTwinning et motivez vos élèves avec un projet de coopération européenne !

Une fois connecté(e) à la plateforme eTwinning, le Bureau d’Assistance National, accompagné de ses correspondants académiques, vous accompagne tout au long de votre démarche et des différentes étapes de votre projet, de la recherche de partenaires et la conception du projet à la valorisation de vos productions une fois le projet terminé.

Des exemples de projets interdisciplinaires

Découvrez De Normandie à Vicalvaro : un ciel, deux pays un projet collaboratif Franco-Espagnol où les élèves partenaires ont travaillé sur la diversité, les discriminations et le vivre ensemble. À travers des activités ludiques les élèves ont développé des compétences de communication et des compétences numériques.

 

 

 

 

 

 

 

 

Autre projet : à partir de la faune et la flore locales, quatre écoles primaires dans quatre pays différents ont travaillé ensemble pour devenir « des gardiens de la terre » dans le projet Our local wildlife.

 

 

 

 

 

Vous hésitez encore ?

Consultez d’autres exemples de projets et d’activités eTwinning sur le site www.etwinning.fr !

Plus d’un million d’enseignants partout en Europe ont déjà franchi le pas.

Rejoignez la communauté eTwinning pour votre prochain projet !

Ludiquement

Monsieur Mathieu

Article réalisé en partenariat avec Canopé

Ne ratez pas LIBSCO un salon éducatif digital passionnant le 16 octobre

LIBSCO, le salon éducatif qui décloisonne l’éducation, est de retour le 16 octobre 2021

L’école bouge ! Des initiatives développées par des enseignants et des éducateurs passionnés voient le jour un peu partout : diffusion de pédagogies alternatives au sein des classes publiques comme privées, création d’écoles différentes, solutions concrètes pour la prise en compte des troubles de l’apprentissage…

Telle est la mission de LIBSCO, que j’ai découvert cette année, le salon de la liberté pédagogique : repérer sur le terrain les expérimentations et innovations éducatives réussies pour les porter à la connaissance du plus grand nombre. Autant vous dire que vous allez découvrir des formes de pédagogie et des expériences de terrain qui vous donneront aussi envie d’innover!

L’étonnant succès de LIBSCO

La première édition du LIBSCO avait rassemblé près de 1200 visiteurs en 2019, soit presque le double de la fréquentation espérée : enseignants, chercheurs, directeurs d’écoles, acteurs de l’orientation et du soutien scolaire, formateurs et pédagogues, mais aussi parents d’élèves et associations s’étaient pressés au LIBSCO, à la recherche d’expériences concrètes et de partages de bonnes pratiques.

 

 

 

 

Crise sanitaire oblige, l’édition 2021 du LIBSCO est programmée en version digitale pour rester accessible au plus grand nombre. Toujours gratuit, ce salon propose une sélection d’ateliers interactifs, de la maternelle au Bac.

  • Comment faire renouer les élèves avec l’attention et donner du sens à ce qu’ils apprennent ?
  • Repenser l’enseignement de l’anglais ?
  • Que proposer aux familles comme aux établissements en matière d’orientation ?
  • Comment utiliser la méthode de Singapour?
  • Repérer et prendre en compte les troubles DYS
  • intégrer les Réflexes archaïques dans les apprentissages
  • Recourir à la Gestion mentale.

Voilà autant de sujets et de thématiques qui seront abordés lors de cette édition.

 

 

 

 

 

Chaque prise de parole durera 20 à 40 minutes, afin de rester compatible avec le format web.

Point d’orgue du LIBSCO 2 : le débat entre Harold Bernat et François-Xavier Bellamy

La soirée du 16 octobre promet d’être animée avec un débat public entre Harold Bernat, professeur de philosophie, et François-Xavier Bellamy, ancien professeur de la même discipline et député européen. Au cœur de leurs échanges : la formation des professeurs, dont de multiples rapports pointent les manquements sans être pourtant suivis de réformes approfondies, faute de consensus. 

Très éloignés politiquement, ces deux orateurs hors pair, qui pensent l’école de demain, ont accepté de confronter leurs points de vue afin de nourrir le débat éducatif.

Que faut-il réformer dans la formation de nos enseignants ? Comment ?

Et surtout, pour quelle vision de l’école ?

Un débat à ne pas manquer.

Pour en savoir plus et ne pas rater ce très beau salon pédagogique je vous laisse le lien vers sa programmation:www.libsco.fr

Surtout notez bien dans votre calendrier: Libsco , le salon de la liberté pédagogique, le samedi 16 octobre 2021

Ludiquement vôtre

Monsieur Mathieu

 

Le co-enseignement et si vous testiez?

co enseignement

Bonjour à tous,

Aujourd’hui nous allons parler de co-enseignement. La pratique se développe certes,mais reste sporadique dans bien des académies. Pourtant ses bénéfices pour les élèves comme pour les enseignants sont multiples. Or le plus souvent on n’ose pas ou peu, on se freine par les contraintes qu’une telle pratique impose. Éclairage sur tout-ceci.

 

1.   Qu’est ce que le co-enseignement?

Il s’agit d’intervenir au sein d’une même classe à deux enseignants. La pratique de co-intervention avec les maîtres spécialisés est très largement répandue mais celle du co-enseignement avec un professeur non spécialisé l’est beaucoup moins notamment en primaire.Pourtant avec le développement du surnuméraire cette pratique va être amenée à nous concerner de plus en plus.

Il s’agit en effet de tout mutualiser qu’il s’agisse des élèves, des moyens, des locaux, du matériel.

La suite de cette chronique est à lire ici: chronique de M Mathieu pour le petit journal des profs

NB: si vous avez aimé ce que vous avez trouvé sur cette page vous pouvez liker (cliquer j’aime) sur la page facebook du Blog de Monsieur Mathieu ainsi vous serez au courant des dernières publications et vous donnerez un petit coup de pouce en visibilité à l’auteur. Merci! (vous pourrez aussi me formuler vos demandes ou questions)

Et si l’essentiel était dans la pédagogie du bonheur?

Privilégier le bien être de l'enfant

La pédagogie du bonheur ? Il faut le reconnaître, nous la maîtrisons peu ou pas. Bien souvent nous sommes trop occupés ou préoccupés à faire travailler nos élèves, les évaluer, les faire réviser, les faire” bachoter” en quelque sorte. Nous devons parfois punir ou sanctionner pour participer à l’éducation des enfants qui nous sont confiés. Nous courons sans cesse après les programmes en sachant pertinemment qu’il est illusoire de vouloir les terminer. Dans cette course à l’apprentissage, à la différenciation, à l’éducation, nous oublions peut être l’essentiel: l’Humain !

Une enseignante innovante croit, elle, en cette place privilégiée laissée à l’humain. Privilégier le bien être de l’enfant qui est un humain avant d’être un élève. Voilà le fondement de la pédagogie du bonheur : découverte !

Le reste est à découvrir dans ma dernière chronique: La pédagogie du bonheur

Vous trouverez sur cette page l’ensemble de mes chroniques publiées