Le métal français au service de la planète ?

Gojira. Fleuron du microcosme qu’est le métal français. Le groupe a été fondé en 1996, (d’abord sous le nom de Godzilla puis Gojira en 2001) par les frères Joesph et Mario Duplantier, Christian Andreu et Jean-Michel Labadie. Avec leurs 6 albums studios, ils sont l’un des groupes de métal les plus influents sur la scène internationale et leurs tournées aux côtés de grandes références telles que Metallica, Slayer ou encore Iron Maiden en témoignent.

Derrière les instrumentales agressives et le chant guttural propre au death metal, les thèmes abordés par le groupe dans leurs différents albums ne se limitent pas aux clichés souvent morbides qu’on aurait (trop vite) tendance à y associer. En effet, l’introspection, la recherche du soi ou encore la protection de l’environnement sont un réel fil rouge dans leur création artistique.

Ces thèmes se retrouvent à la fois dans les paroles mais également dans la direction graphique des pochettes d’album.

« L’Enfant Sauvage », « The Way of all flesh »  et « From Mars To Sirius » sont de bons exemples pour illustrer ces thèmes récurrents. De plus, Mario Duplantier, le batteur du groupe s’inspire de sujets nécessaire dans sa création artistique.

« Global Warming » « Toxic Garbage Island » « Ocean Planet » toutes ces chansons témoignent de leur attachement à notre planète en y dénonçant la pollution des océans, l’apparition du 6e continent composé de déchets et le réchauffement climatique. Néanmoins, leur engagement ne se limite pas à des paroles sur des albums : Gojira est un partenaire de l’ONG Sea Sheperd militant contre la pêche intensive en réalisant des opérations « coup de poing » en perturbant les baleiniers dans leur pêche au harpon.

Mais ces opinions ne sont en aucun cas un frein à leur succès. En 2017, l’album « Magma » est nommé deux fois aux Grammy Award et celui-ci s’est vendu 105 000 exemplaires.

Enfin, le groupe sera de retour en France encore une fois pour le Hellfest ce 21 Juin 2019 avant d’entamer sa tournée des USA avec le groupe Slipknot.

Un article de Clément Porée – DN MADe Horlogerie – 2018-2019

Une réflexion sur « Le métal français au service de la planète ? »

  1. Quelle découverte ! Après une présentation en LIVE courant 2019, je tire mon chapeau pour cet article. Intéressé et intéressant, tu nous emmènes à la découverte de la face cachée du métal français avec le groupe Gojira. Je connaissais de nom ce dernier, mais je l’avoue, n’ai jamais écouté leurs chansons. Mes a priori définissaient le métal comme une musique jouée par des punks à chiens aux longs cheveux noirs se raclant les cordes vocales le plus fort possible, le tout écouté par le même genre d’individus. Des musiques parlant de la mort, du sang, de sacrifices humains, bref les stéréotypes des métaleux de base. Je m’étais bien trompé, on peut dire qu’il ressemble plus à des oursons en chocolat, durs et noirs à l’extérieur mais en fait blancs et fondants à l’intérieur. Une carapace ténébreuse cachant un cœur regorgeant de bienveillance, enfin du moins pour Gojira. Merci pour ce partage ! Bien joué CHEF !

Laisser un commentaire