Et non kevin n’a pas mis de paillette cette fois ci!

On connaît tous cette phrase « Kevin met des paillettes dans ma vie » mais la Kevin n’a pas mis de paillettes dans la vie de quelqu’un. Il a plutôt appelé son ami Max qui a mis des traumatismes dans la vie des autres. Comment-a t-il fait ? Tout d’abord Max vit dans une société où il y a des problèmes politiques, économiques, sociaux et environnementaux. Mais à son échelle, Max a des problèmes dans sa famille et à l’école, mais il ne sait pas comment gérer ça. Il va alors s’engager dans un fait de société : le harcèlement. Toi qui lis cet article, tu as forcément été victime, témoin ou harceleur. Tu t’en veux ? Tu aurais pu changer le destin de l’autre ou même le tien ? Oui, tu peux encore le faire, car il n’est pas trop tard. En effet, je vais te parler d’une personne et d’une vidéo que tu vas pouvoir découvrir et partager sur ton profil Facebook, Instagram ou twitter, et même le montrer à tes amis, proches, professeur… Si tu as l’envie de faire bouger les choses. 

Lundi 23 septembre lorsque j’ouvrais mon Facebook, je vois la nouvelle vidéo de Jeff Panacloc cet humoriste de 33 ans avec sa marionnette Jean-Marc que je suis sur Instagram et Facebook. Il a été remarqué par Patrick Sébastien qu’il choisit pour participer à l’émission au Plus grand cabaret du monde. Il deviendra un invité régulier. Son nom de scène lui vient de son nom de famille à l’envers (Damien Colcanap).

Depuis le 2 septembre, il sort des vidéos d’un JT où Jean-Marc est le présentateur sur sa page Facebook. Bien sûr, ce dernier avec son arrogance et son honnêteté relève des faits de société et d’actualité sans mâcher ses mots. Sa première vidéo était sur le G7 et la seconde sur les instragrameuses. Sa dernière, qui m’a particulièrement touchée, était sur le harcèlement. En effet, beaucoup de personnes ont demandé à Jeff Panacloc de faire une vidéo sur le thème du harcèlement qui est un fait de société.   

Il parle d’un jeune garçon Jérémy, 14 ans et de son petit Sumo qui envahit son ventre tous les jours à n’importe quel moment de la journée. Mais le Sumo a débarqué dans la vie de Jérémy a cause de Max qui l’attend à l’école pour l’embêter et se moquer de lui car Jérémy est juste différent. Après, il va partager ça sur les réseaux sociaux. À cause de ça, il ne dort plus et il aimerait que tout s’arrête en mettant fin à ses jours.

Une fois publié, il ne s’attendait pas à ce que ça vidéo remporte un franc succès, car il ne s’attendait pas à ce que ça libère la parole d’anonymes qui raconteraient l’histoire de leur scolarité. Je voyais les messages des personnes harcelées dans sa story instagram, mais aussi de professeurs demandant de diffuser la vidéo durant leur cours pour sensibiliser les élèves : ce qu’il a bien sûr accepté. Par ailleurs avec cette diffusion dans certains cours, une personne a dit à Jeff Panacloc qu’après avoir diffusé la vidéo, elle avait découvert des personnes qu’elle ne soupçonnait pas, harceler des camarades. 

Avec la franchise de Jean-Marc, il fait de la prévention, mais raconte surtout l’histoire et le quotidien de beaucoup trop d’enfants harcelés. Il garde quand même son humour, car on arrive à rire sur un fait compliqué tout en disant la vérité. 

Tu dois sûrement te dire qu’il y a plus grave dans la vie. Oui il y a plus grave comme des guerres, des enfants malades ou des personnes qui vivent dans la galère mais je pense que c’est un problème de société qui est tout aussi important qu’un autre car l’école qui devait le construire ne lui permettra pas de grandir et s’élever s’il a  peur des moqueries, de mal faire et la perte totale de confiance en soi peut être un handicap dans le futur. Pour moi, je pense que tout le monde devrait regarder cette vidéo, car on est tous concernés par le harcèlement. On joue soit le rôle des harcelés, des harceleurs ou des témoins. On est en 2019 et tout le monde doit s’accepter, car comme dirait Jean-Marc « On est tous différent, on a chacun notre gueule et on la porte comme on peut ». Pour moi l’école à un rôle à jouer face à ça, mais les parents ont le rôle le plus important dans tout ça, car ce sont eux qui éduquent leurs enfants face aux monde qui les entoure. 

Si je parle de ça, c’est que tu demandes quel rôle j’ai joué dans cette histoire. Témoin, victime ou le harceleur? Alors oui, j’ai été une victime comme bon nombre d’élèves en France. Encore aujourd’hui, il me reste des séquelles des remarques désobligeantes, des regards qu’on me lançait et des critiques que j’entendais. Malheureusement, l’école n’a pas pu m’aider face à ça et j’ai dû me relever en rencontrant les bonnes personnes et en parlant. J’étais comme Jérémy à vouloir « le réveiller à coup de cure-dent dans les yeux » ou « lui arracher les molaires sans anesthésie avec un sécateur » mais je me disais qu’un jour ou l’autre la roue tournerait et la vie leur ferait payer ce qu’ils ont fait.  

Alors oui, comme dirait Jean-Marc, il faut en parler, car il y aura toujours quelqu’un pour nous écouter et trouver des solutions. Je comprends que ça fasse peur de parler, mais il faut qu’on arrête de pointer du doigt la différence de l’autre ou même la jalousie, car on a tous quelque chose d’unique que personne pourra nous enlever et c’est cette authenticité qui fait que chaque personne est unique.  

Pour faire une bonne action ou même encore découvrir la vidéo pour toi ou encore pour un proche ou même regarder par curiosité c’est par ici.

Audrey RAETH – DNMADE 2 Bijouterie 2019-20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.