La rencontre entre philosophie et rap

Malgré le très peu de temps que je passe à écouter la radio je me pose toujours la même question sur beaucoup de musiques, est ce que cet auteur aime ce qu’il écrit ou écrit-il seulement dans le but d’avoir une audience et donc des revenus ?

À partir de là je commence à faire une frontière entre la musique présente à la radio et écoutée en général et la musique faite par des passionnés qui est souvent et malheureusement moins écoutée.

Donc pour la minorité qui aime écouter des paroles un peu plus réfléchies que ce qu’on a l’habitude d’entendre, j’ai le plaisir de vous présenter Felhur.

Felhur c’est un professeur de philosophie de 26 qui, passionné par les mots et la musique, décide de se lancer dans le rap en 2018, c’est pas tous les jours qu’on voit des professeur de philo faire du rap c’est ce qui m’a tout de suite intéressé.

Il sort son premier EP la même année, appelé : Tous des singes, on en découvre un peu plus de son univers à travers 3 titres introspectifs :

Egotrip/Vie Douce/Chez Moi

Ci-dessous un extrait de l’EP, « Chez Moi ».

Ce premier projet commence à annoncer la couleur, je vous invite à aller écouter les deux autres morceaux du projet pour vous donner une idée, on remarque tout de suite son attachement à la langue française comme dans Egotrip où il dit:

« J’suis un dandy aux qualités dantesques                                              Même édenté qualifié, mais quand est ce qu’                                            On arrêtera de polluer la fresque ? »

C’est 1 an après son premier EP et une dizaine de freestyles que Felhur arrive avec un format encore jamais vu et vraiment original, des textes de Baudelaire version rap. Et là on reconnaît vraiment ses racines de professeur de philo, j’étais plutôt reticent au début mais on finit vite par apprécier cette série, qui se nomme BO2LR.

Voici la première partie de sa série BO2LR, je vous laisse aller écouter les autres si ça vous intéresse mais je trouve cette série plutôt bien exécutée et très plaisante à écouter.

Cette année il sort un EP « Longue Vie » et une série baptisé « LE REFUGE », cette série à pour but de mettre plus en avant le beatmaker au côté du rappeur, concept intéressant, je vous laisse aller voir ça sur Youtube.

Pour conclure, après avoir bien potassé ses clips et posts instagram je pense que Felhur est avant tout un amoureux de littérature qui a décidé de s’exprimer à travers le rap, son style est particulier je vous l’accorde mais personnellement j’y adhère et je vous invite à faire de même ou du moins essayer.

Hugo J.–DNMADE1 Ho–Dec. 2020

Politique, controverse et corruption : Navalny l’opposant de l’injustice

Avez vous déjà entendu parler de cet homme, Alexeï Navalny. Il est très probable que ce soit le cas dans l’actualité de cette année 2020. Si ce n’est pas le cas, laissez-moi vous partager son histoire et sa vie sortie tout droit d’un scénario hollywoodien.

Alexeï Navalny est un avocat et économiste né en Russie le 4 juin 1976. Il est père de deux enfants et marié à Yulia Navalnaya. En somme, un homme comme les autres, à la différence qu’il est devenu l’opposant numéro 1 du gouvernement Russe et de son Président Vladimir Poutine.

Tout à commencé avec la formation du « Comité de protection moscovite », un comité réunissant plus de 100 groupes d’oppositions au développement immobilier nuisible à certains habitants de Moscou. Il a permis d’annuler de nombreux chantiers nuisibles aux habitants proches de ces constructions. Navalny s’est ensuite fait connaitre à un plus grand public en 2008 en publiant les preuves de détournement de fonds de plusieurs grandes entreprises d’État russes. Il a alors fondé «l’Union des actionnaires minoritaires» et a conduit les procès contre Gazprom, Rosneft, Transneft et Gazpromneft pour assurer la transparence et la responsabilité de ces entreprises envers leurs actionnaires minoritaires. Mais ce n’est que le début d’une longue bataille pour Alexeï Navalny contre les fraudes. En effet, il crée le projet « Rospil » consacré à chercher et analyser les dépenses des organismes gouvernementaux afin de les contester devant les tribunaux et ainsi proposer des solutions pour améliorer la gestion des fonds et des marchés publics.

En 2011, il se présente face au parti « Russie Unie », le parti de Vladimir Poutine, avec comme slogan « Russie Unie est un parti d’escrocs et de voleurs » et sa campagne « Votez pour tout autre parti que Russie Unie ». L’engouement pour cette campagne fut très important, si bien que le gouvernement  à été obligé de modifier exceptionnellement les élections et de refaire un vote afin de pouvoir truquer les résultats pour que « Russie Unie » obtienne le plus de sièges à la Douma (Parlement Russe).

Depuis ce jour Alexeï Navalny et le gouvernement se sont lancés dans une bataille sans relâche. Avec d’un coté un homme, déterminé à se battre pour la justice et de l’autre un gouvernement entièrement motivé à le faire taire.

Navalny a alors rédigé des projets de lois afin d’interdire les abus au sein du gouvernement, comme les achats de voitures de luxe sur le compte de l’Etat par les députés. Il s’est investi dans plusieurs projets sociaux dénonçant la qualité des routes et des infrastructures publiques et ainsi pousser les habitants à porter plainte pour violations de l’entretien des installations communales. Il organise également en parallèle de multiples manifestations « anti-corruption » qui rassemblent toujours de nombreuses personnes à travers la Russie.

Alexeï Navalny devient donc un sérieux adversaire et est qualifié par le gouvernement lui même comme « ennemi public ». Son frère, Oleg Navalny, et lui seront jugés et emprisonnés à la suite d’une accusation, par la filiale Yves Rocher russe, de surfacturation au cours d’un partenariat entre leur entreprise et celle des deux frères. Heureusement, ils seront libérés tout d’abord grâce à la Cour européenne des droits de l’homme, puis par la Cour suprême de Russie qui reconnaîtra une erreur de jugement et un fondement injustifié des charges retenues contre les deux hommes. Cependant, le gouvernement continue de faire pression sur Alexeï Navalny et sa famille, si bien qu’il est placé en résidence surveillée après de multiples perquisitions à son domicile.

Malgré cela Navalny persiste et dit lui même que toutes ces pressions ne le forceront jamais à arrêter de se battre pour la vérité et la justice. Il écrira plusieurs livres et réalisera, en 2015, un documentaire appelé « Chaika » (Tchaika), dans lequel il prouve les liens entre le procureur général de Russie, Yuri Chaïka et le gang Tsapok du village de Kushchovskaya. Il y décrit la construction de son empire basé entièrement sur des actes illégaux ainsi que la méthode d’enrichissement de sa famille.https://chaika.navalny.com/

Il poursuit sa quête de la corruption sous le format de vidéos et également d’articles d’enquêtes très bien réalisés sur son site ainsi que sur sa chaîne Youtube personnelle. Il y traitera les affaires et enquêtes de corruption de plusieurs représentants du gouvernement.

Il poursuivra avec sa campagne électorale pour des élections justes et équitables en Russie et appelle tous ses opposants à en débattre ensemble et parler de l’avenir de la Russie et de son développement.

En 2017, l’association Anti-Corruption publiera un film d’enquête appelé  «Don’t Call Him Dimon» sur l’empire secret de Dimitri Medvedev, le Premier Ministre du gouvernement à ce moment là. Ce documentaire prouve l’existence d’un réseau corrompu de fondations caritatives alimenté par les oligarques du pays et destiné à acheter des yachts et autres produits de luxe.

https://dimon.navalny.com/#intro

A la suite de cela, Navalny a réuni un nombre d’électeurs suffisants pour se présenter aux élections présidentielles. Son parti et ses avocats ont donc fourni les demandes nécessaires à son inscription sur les listes à la CEC (Central Election Comission) qui refusera son inscription pour sa condamnation passée dans l’affaire controversée avec Yves Rocher.

Tout cela nous amène donc à cette année 2020 ou plus exactement le 20 août 2020 au cours duquel Alexeï Navalny, opposant principal du gouvernement et ennemi public de celui ci, est hospitalisé d’urgence à l’hôpital d’Omsk en Sibérie après une aggravation soudaine de son état de santé.

A ce moment, sa famille ainsi que ses proches soupçonnent l’empoisonnement d’un thé que ce dernier aurait consommé quelques heures avant de monter dans l’avion. Des tests sont alors effectués par l’hôpital d’Omsk qui réfute toute trace d’empoisonnement ou de substances nocives. Navalny sera envoyé en Allemagne, le 22 août, n’ayant toujours pas repris connaissance. L’hôpital de la Charité berlinois sera alors sans appel à la suite des tests effectués à son arrivée. Alexeï Navalny a bien été empoisonné. Cet élément sera d’ailleurs démontré par deux autres laboratoires, en France et en Suède. Alexeï Navalny a ingéré un puissant neurotoxique, le Novitchok.

Il s’ensuit alors une bataille internationale, ainsi que de multiples accusations entre les services des affaires étrangères allemand et russe. La Russie accuse les autres pays de lui avoir administré le produit pour créer des tensions au sein du pays. Puis, ils accuseront Navalny de s’être lui même empoisonné.

Alexeï Navalny se réveillera du coma seulement début septembre et sortira de l’hôpital le 22 septembre 2020 après plusieurs séances de rééducation. Il est invité à retourner en Russie, ce qu’il fera. Avant son départ, il confie à un journaliste du journal Der Spiegel, qu’il pense que le chef d’Etat, Vladimir Poutine, est l’instigateur de son empoisonnement.

Une fois de retour chez lui, il décide d’enquêter avec son équipe sur cet évènement et accuse les autorités russes de ne pas s’impliquer dans l’enquête sur son empoisonnement. Le Bellingcat, site d’investigation spécialisé dans la vérification des faits et des informations, rapporte que Navalny était suivi depuis 2017 et qu’il était encore suivi lors de son entrée à l’aéroport d’Omsk, le 20 août 2020. Il était suivi, cette fois, par des agents du FSB spécialisés dans les produits chimiques.

En décembre dernier, lors de son enquête, Alexeï Navalny, réunissant les liens entre les personnes liées à cette affaires ainsi que les informations sur les services secrets, trouve le moyen de rentrer en contact avec un agent du FSB lié à son empoisonnement et réussit à le piéger et lui faire avouer qu’une tentative d’assassinat avait bien été ordonnée et réalisée. L’agent du FSB piégé, Konstantin Kudryavtsev, n’était malheureusement qu’un simple exécutant et ne disposait pas d’informations plus sensibles sur le sujet. Son rôle était de faire disparaître les traces du poison, un point c’est tout.

Navalny est donc persuadé que l’ordre de son empoisonnement a été perpétré par le gouvernement, et pour lui, c’est Vladimir Poutine lui même qui en a donné l’ordre. Bien sûr, le gouvernement réfute cette preuve et cet enregistrement, et Vladimir Poutine lui même, lors d’une conférence de presse, répondra en rigolant que : « si nous l’avions ordonné, nous l’aurions mené jusqu’au bout. »

Quelle sera la finalité de cette histoire ? Qui obtiendra raison ? Quelle est la vérité ?

La seule chose que je peux dire c’est que Alexeï Navalny n’abandonnera pas et qu’il est déterminé. Je vous invite à suivre la suite de son histoire sur sa chaîne YouTube ou sur son site : Алексей Навальный

Si les complots vous plaisent et que cette histoire vous a intéressé,  vous pourrez peut être en apprendre encore plus dans un futur proche ou encore vous améliorer en anglais mais aussi en russe, pourquoi pas !

Gaudin Killian DNmade 1 Horlo, 2020

Quand l’aviation rencontre l’horlogerie

L’Horlogerie à toujours un domaine ou l’esthétisme et les innovations techniques, inspirait les autres métiers mécaniques et inversement. Pour la pièce que je vous présente aujourd’hui, pas de doutes c’est bien d’un avion que cette montre s’inspire.

La MB&F HM4 Kittyhawk

La manufacture à l’origine de cette création mécanique est MB&F:

Pour la petite histoire cela signifie Maximilian Büsser & Friends et le parcours de ce cher Max est tout aussi atypique:

Maximillian Busser

Apres 7 années chez JLC et un sauvetage d’entreprise chez Harry Winston, cela faisait déjà une carrière bien remplie, mais la réalité de l’industrie à poussé Maximilian Busser à créer son entreprise en 2005, une entreprise ou il serait libre de créer ses montre en toute liberté avec ses valeurs : faire des ces pièces des œuvres d’arts « kinétiques » tridimensionnelles dont la fonction première serait de faire rêver: ainsi naquit le laboratoire MB&F.

La HM4 Kittyhawk est l’un des prototypes de la HM4 présenté en 2010, qui à l’occasion du dixième anniversaire du modèle, est sorti des tiroirs afin de devenir une pièce unique disponible à la vente.

Curtiss P-40E Warhawk

La montre se différencie des autres HM4 par une peinture de tête de requin peinte à la main à l’image du Curtis P40 Kittyhawk ayant opéré dans les cieux durant la seconde guerre mondiale.

 

 

Sur le plan technique tout est identique, c’est bien le calibre maison composé de plus de 300 pièces, qui grâce à ses deux barillets assure une réserve de marche de plus de 72 heures. Le boitier reprend une esthétique de deux turbines, profilées comme des balles, aérodynamique à souhait. Il est en  titane et est coupé en deux par cette magnifique pièce de cristal laissant apparaitre délicatement la finesse du mécanisme.

 

Un article de Joseph RAVEY, DNMADE 2 HO – Décembre 2020

Et si le futur nous rattrapait ?

Dans cet article je vais vous parler des avancées technologiques en me basant sur la série BLACK MIRROR

Dans un premier temps je vais vous présenter la série. Elle m’a énormément ouvert l’esprit sur certains faits choquants, plus ou moins réels, ou possibles, dans un futur plus ou moins proche. Dans un second temps je vous présenterai des inventions de la série, qui ont été créées, ou qui sont en cours de conception, ou encore, qui pourraient donner des idées à des inventeurs contemporains.

Alors Black Mirror c’est quoi ?

C’est une série en 5 saisons de 3 à 6 épisodes indépendants les uns des autres. Ce qui permet de traiter beaucoup de sujets plus ou moins différents, toujours dans un futur plus ou moins proche, sur le thème de l’innovation technologique ou simplement philosophique. La série est faite pour provoquer et nous faire réfléchir. Pour ce faire les auteurs utilisent des histoires qui pourraient se réaliser (je me suis vraiment projeté à chaque épisode tellement ils sont prenants). Et je finirai par une conclusion qui ferait presque peur.

Comme vous l’imaginez tous ces épisodes ont été complétement inventés, mais il se trouve que certains d’entre eux se sont approximativement déroulés.

Je vous laisserai le plaisir de retrouver de quel épisode je vais parler ou les regarder si ce n’est pas déjà fait.

Les jeux d’horreur ça parle à tout le monde non ? Imaginez un jeu personnalisé qui utilise vos plus grandes peurs pour vous faire un maximum de frayeur .Ce serait énorme !  Si je vous dis ça c’est que des entreprises y ont déjà pensé. Le studio Flying Mollusk crée des choses similaires pour ne pas dire identiques avec le jeu Nevermind qui s’adapte selon le stress , grâce à des capteurs.

Ce n’est pas tout, pour notre plus grand plaisir Black Mirror nous montre deux épisodes dans lequel des personnes ont des sortes d’implants ou de lentilles qui leur permettent de revoir des souvenirs depuis un stockage dans un cloud (du stockage en ligne) . Au même moment, sans concertation, c’est Samsung, Google et Sony qui commence à breveter des lentilles et des implants pour prendre des photos ou encore filmer ce que l’on voit. Comme quoi des coïncidences ça peut arriver !

Parlons aussi des robot tueurs,  juste un épisode comme les autres. Et non, ce n’est pas qu’un mythe ; l’armée américaine en a déjà utilisé contre des attaques terroristes en Irak.

Comme dernier exemple que diriez-vous de ressentir des douleurs ou des sensations presque fictives ? Si je vous dis que des entreprises spécialisées dans la réalité virtuelle vont jusqu’à simuler le fait de vous prendre une balle ou encore un coup d’épée. Moins choquant mais tout aussi impressionnant, elles peuvent  vous faire ressentir la pluie ou le vent sur la peau. Que ce soit bHaptics Tactot, Woojer Ryg ou encore Teslasuite ce sont des « habits haptiques »,  des gadgets qui nous font ressentir tout ça. Imaginez si comme dans Black Mirror nous pouvions ressentir la douleur d’une personne pour mieux lui venir en aide ce serait une révolution médicale. Le truc c’est qu’il y a désormais des simulateurs de règle ou encore d’accouchement pour les hommes. Certes ce n’est pas encore au summum de l’invention mais avec le temps qui sait …

Pour conclure ,  je vous dirai seulement de regarder la série. Car oui,  toutes ces inventions nous font avancer dans le futur. Mais imaginez , et je suis sûr que vous le savez déjà : tout être humain a des vices plus ou moins sordides. Ils sont de toutes façons là, alors imaginez un monde avec autant de possibilités grâce à toutes ces inventions et technologies. Comment pensez-vous que la perversité de l’homme va-t-elle évoluer ? Et si vous n’ en avez aucune idée, Black Mirror interprète à la quasi perfection toutes ses possibilités.

Titouan Bulle DNMADe 2 Horlogerie – Décembre 2020

Si vous pensiez que le corona allait également nous enlever ça…

Cette année 2020, tout ne s’est pas déroulé comme prévu. Mesures sanitaires renforcées, confinement et bouleversements obligent, des évènements, des pratiques et des comportements repensés.

nuit blanche

Les nuits blanches à Paris, qui avaient pour habitude de se dérouler annuellement, ont bien été maintenues.
(Pour celles et ceux qui se sentent perdus avec ce terme, une nuit blanche est une manifestation artistique qui se déroule chaque année durant toute une nuit. Elle propose des accès gratuits pour des musées, des institutions culturelles et d’autres espaces publics ou privés. Elle présente des installations ou des performances artistiques ouvertes à tous en cette nuit spéciale.)
Celle de cette année s’est déroulée le 3 octobre 2020, dans une forme plus légère et limitée à 62 événements. Parmi eux, 20 œuvres et installations officielles, et 42 musées et lieux culturels. Ces derniers sont dans la sélection « OFF », qui n’a pas été commandée par la ville de Paris, pour une édition toute particulière et inédite. Une sorte de réinvention, en raison du coronavirus…

Le parcours culturel a pris une forme ciselée et bien différente, à vivre par groupes de 10 maximum, port du masque obligatoire. Les installations se sont déroulées au maximum en extérieur, dans des jardins des musées de la ville de Paris ainsi que dans d’autres lieux ouverts à tous. Avec 2 parcours – l’un rive droite et l’autre rive gauche pour éviter la foule statique -, Paris invite les artistes et collectifs à investir les rues de Paris pour se retrouver à travers tous ces bouleversements et ce, pour le plus grand plaisir et bonheur de tous.

Laissez vous tenter par une petite sélection que voici…

  1. « Oasis » d’Ariane Michel dans la Grande Mosquée de Paris.Nuit Blanche 2020 à la Grande Mosquée de Paris
    Le son aquatique, les images et les objets de cette installation sont articulés autour du cycle de l’eau, capricieuse, débordante ou rare. Entre présence et absence, on observe d’un côté le mouvement naturel de l’eau descendant des ciels d’orage jusqu’aux profondeurs de la terre et des océans, et de l’autre le mouvement inverse de l’urbanisation et de l’industrialisation qui (é)puisent l’eau. Oasis salvatrice ou désert aride, tout se conjugue, s’allie, s’épuise et recommence…

  2. « Se laisser pousser les animaux » de Françoise Pétrovitch au Petit Palais.https://sortir.telerama.fr/sites/tr_master/files/styles/media_640_auto/public/assets/images/10._francoise_petrovitch.jpg?itok=HOMJR-dQ
    Un spectacle alliant vidéo, danse, dessin et son. L’installation  suspendue comme une lanterne au dessus du bassin du Petit Palais, raconte un petit récit pendant une dizaine de minutes et éclaire et se reflète dans l’eau noire. Entre les dessins à l’encre de l’artiste sur la lanterne qui passent l’un après l’autre, les sons hypnotiques, le parcours envoûtant, et le danseur, la narration se réalise dans celui qui regarde. L’installation reflète également les inquiétudes sur l’environnement.
  3. « Companions » de Kaws dans les rues de Paris.Nuit Blanche 2020 dans les rues : les companions de Kaws en réalité augmentée
    Cette fois, c’est de votre téléphone dont il fallait vous munir pour observer les « companions » de l’artiste New-yorkais. Avec l’application mobile Acute Art, laissez vous guider en direction des lieux participants à la Nuit Blanche par ces drôles de personnages au corps de Mickey, surmonté d’un crâne de pirate avec des yeux en x.
  4. « Le sillage de la mémoire » de Guillaume Cousin à l’Eglise Saint-Eustache.
    « Le visible ne suffit pas, le visible ne s’interprète qu’en référence à l’invisible » (Pascal QUIGNARD)
    Cette ingénieuse installation rend visible et parfumé un mouvement d’air en formant un anneau de fumée qui voyage dans l’espace et le temps. Elle est le fruit d’une collaboration entre l’artiste Guillaume Cousin, le studio olfactif Magique, la parfumeuse Ane Ayo et le studio sonore Nuits Noires. Une boule de fumée étirant une traîne derrière elle, l’intérieur se vidant et laissant apparaître l’anneau net… Il voyage. Puis lentement, ralentit, s’affine et vacille, puis se rompt et se dissipe subitement. Cette fumée qui nous semble vivante, nous envoûte et attise notre curiosité, par ses mouvements normalement invisibles et pourtant tellement familiers…
  5. « Autre-Monde, rêver tout haut! » du collectif Dessin Envolé à la Canopée des Halles.

    Un spectacle de danse inouï où dessinateurs, danseurs, circassiens, musiciens et artistes sonores sont sollicités pour faire rêver les spectateurs. C’est le cas de le dire, ils explorent les limites du basculement entre la réalité et les songes en recréant l’aventure des agitations nocturnes d’un sommeil éveillé…

    Convaincus ? Rendez-vous aux Nuit Blanches prochaines !!!

Louison JACQUOT – DNMADe1 JO – Décembre 2020

Miaou… Miaou !

Avant toute chose et je tiens à le préciser pour éviter d’avoir toute la communauté de la protection animale sur le dos, qu’aucun être vivant de toute espèce confondue n’a été maltraité durant cette expérience, et que le rendu résulte uniquement d’une réflexion mentale réalisée par un physicien, dans laquelle il utilise comme cobaye son propre chat. Et pour les amoureux des félins qui ne conçoivent pas qu’on puisse imaginer faire du mal à un chat pour la science, je vous invite à changer d’article. Pour ce qui reste, je vais vous présenter l’expérience du … « Chat de Schrödinger ».

En voyant cette photo vous vous dites sûrement que ce Schrödinger est un savant fou, et qu’il a enfin trouvé la formule pour créer le chat de Frankenstein, mais malheureusement non. Erwin Schrödinger est un physicien philosophe Autrichien née en 1887. Durant ses études il va s’intéresser à une branche très particulière et abstraite de la physique théorique, la physique quantique.

La physique quantique est l’établissement d’une théorie qui permet de faire des prédictions sur le comportement de la matière dans l’infiniment petit (atomique, subatomique). Pour donner un exemple plus imagé de cette théorie, prenons l’exemple de l’atome, pour faire simple un atome est constitué d’un noyau chargé positivement autour duquel gravite des électrons chargés négativement, ces électrons sont mathématiquement à plusieurs endroits à la fois (cela peut être calculé grâce à des probabilités) on appelle cela une superposition d’état quantique.
Mais alors, vous allez me dire, mais à quoi sert le chat, est bien en 1935 Erwin Schrödinger imagine une expérience mettant la vie de son chat en danger pour montrer qu’il est compliqué d’associer la physique classique (ex : physique newtonienne) et la physique quantique. Pour cela, il place son chat dans une boite opaque dans laquelle se trouve un mécanisme constitué d’un atome nucléaire qui a une chance sur deux de se désintégrer à un temps donné, actionnant un marteau qui viendra casser une fiole de poison tuant le chat, donc une fois le temps dépassé, si on suit la logique de la physique quantique et qu’on a pas encore ouvert la boite, le chat est dans une superposition d’état quantique, ce qui signifie qu’il est à la fois mort et vivant, seule l’ouverture de la boite permettra de fixer l’état du chat.

Cette expérience mentale nous montre bien qu’on ne peut associer la physique classique à la physique quantique, car le chat ne peut être mort et vivant et à la fois, il ne peut que être dans un état. Grâce à ses recherches, Erwin Schrödinger durant sa vie a obtenu un prix Nobel de physique en 1933 et une médaille Max-Planck en 1937 récompensant de grands travaux dans le domaine de la physique théorique.
Si vous n’avez pas bien compris ce n’est pas grave, car comme disait le physicien Richard Feynman, « Si vous croyez comprendre la mécanique quantique, c’est que vous ne la comprenez pas ».

Mathieu Maillard – Dnmade 1horlo – Décembre 2020

Le jeu de la dame

Le jeu de la dame est une mini-série américaine en sept épisodes, créée par Scott Frank et Allan Scott, l’histoire commence au milieu des années 1950 et se poursuit dans les années 1960.

Il y a longtemps qu’une série dramatique créée de toutes pièces et adaptés d’une source littéraire ne m’avait autant intéressée.

Ana Taylor- Joy avait révélé son talent dans The VVitch, elle gagne une grande notoriété en jouant dans les films de night shyamalan split (2017) et dans Glass (2019), talent qui est ici un nom confirmé mais qui a explosé avec le personnage d’Elizabeth Harmon.

Elisabeth Harmon, une prodige des échecs orpheline, de huit à vingt-deux ans, dans sa quête pour devenir la meilleure joueuse d’échecs du monde, tout en luttant contre des problèmes émotionnels et une dépendance aux drogues et à l’alcool.

Le jeu d’échecs oppose deux joueurs de part et d’autre d’un échiquier composé de soixante-quatre cases blanches et noires. Ce jeu date de l’an 500. Les échecs sont un très bon moyen de travailler la concentration et la mémoire, pour plus de précision sur ce sujet je vous laisserai aller voir l’article de ma camarade Charlène Pezzin qui explique les bienfaits des échecs sur le cerveau.

Jeune femme au passé trouble dont le poignant et sublime parcours et développement se passe sur minimum une décennie. Cette jeune actrice est l’espoir de sa génération, crue, drôle, touchante et autres. Ils y a tellement d’émotions véhiculées par ce personnage. Harmon parvient à nous inviter autour d’un jeu d’échecs et nous donne l’envie de poursuivre les épisodes pour savoir comment elle évoluera.

La réalisation est puissante et suit le personnage comme un chirurgien : précise, tranchante et nécessaire. La série offre des moments doux et romantiques mais voyage également dans certains bas-fond psychologiques comme l’alcool et la drogue qui peuvent faire réfléchir. Je pourrais m’attarder sur un nombre de détails comme les décors qui représentent très bien les différentes époques, les costumes ou autres mais je vous laisse la surprise de les voir par vous même.

Romane GENDRE, 1DNMADE HO, Décembre 2020

Et vous, vous auriez fait quoi de 100 000 dollars ?

Ahh je vous vois déjà : vous imaginez réserver un incroyable voyage aux Maldives, acheter une superbe Rolex, une magnifique Audi RS3 gris Nardo ou encore un somptueux collier haute joaillerie Boucheron… Bref, arrêtez de rêver et laissez-moi vous présenter ce que Hans Peter Feldmann a fait lui de 100 000 dollars.

Pour commencer qui est Hans Peter Feldmann ? C’est un artiste contemporain allemand de 80 ans, il est considéré comme un des initiateurs du courant de l’art conceptuel dénommé art d’appropriation, il produit des œuvres en utilisant des objets trouvés ou des photographies récupérées, issues de journaux ou achetées dans des marchés aux puces, il fait également de la photographie et crée des installations. En réalité il est difficile à catégoriser. Il se définit lui même comme un « collectionneur compulsif » et « un appropriateur d’images trouvées » plutôt qu’un artiste. 

En 2010 Hans Peter Feldmann s’est vu remettre le prestigieux prix Hugo Boss, parrainé par la fameuse marque de vêtements, qui récompense les artistes contemporains. Mais alors on gagne quoi avec ce prix… roulement de tambours… 100 000 dollars ! Et accessoirement la possibilité d’exposer une œuvre dans le célèbre Guggenheim Museum de New York. Du coup maintenant vous vous demandez ce qu’a donc fait ce cher M. Feldmann de tout cet argent et bien il a simplement retiré l’intégralité de la somme en billets de 1 dollar et en a tapissé les murs du musée New Yorkais. Oui oui ! 100 000 billets de 1 dollar épinglés verticalement, parfaitement alignés, répartis sur neuf murs, d’une longueur de 45 mètres et d’une hauteur de 5 mètres. Je vous laisse imaginer le temps qu’il aura fallu pour réaliser cette brillante idée (13 jours exactement).

Au premier abord on peut trouver ce projet un peu étrange et inutile, des billets de banque simplement affichés sur un mur ou alors juger ça un peu déplacé d’afficher son argent de cette façon. Dans tous les cas l’œuvre de Feldmann déstabilise celui qui la regarde et le force à s’interroger.

Premièrement, de loin, la salle d’exposition semble juste être recouverte d’un crépis vert et blanc. Les visiteurs se questionne donc d’abord sur la nature de cette œuvre d’autant qu’elle est dépourvue d’explication, elle laisse donc imaginer ce qu’il veut à celui qui l’admire sur les intentions de son créateur. Il a tout de même expliqué son idée en disant, je cite :

« J’ai 70 ans, et j’ai commencé à faire de l’art dans les années 50. A cette époque, il n’y avait pas d’argent dans le monde de l’art. Donc pour moi, 100.000 dollars, c’est vraiment beaucoup. C’est vraiment incroyable, et je voulais montrer la quantité d’argent que cela représente » 

Pour ma part je trouve que ça va beaucoup plus loin que ça, ici les billets de banque sont utilisés comme matière première pour faire de l’art, comme pourrait l’être de la peinture, du plâtre, du métal ou n’importe quel autre matériau. Feldmann détourne complètement le billet en le réduisant au simple statut de médium. Cela nous questionne sur ce qu’est la valeur, car finalement les billets de banque ne sont que des objets, des bouts de papier finalement qui ont pour valeur celle que nous voulons bien leur accorder.

On peut également imaginer qu’à travers son affichage de monnaie Feldmann dénonce la folie du marché de l’art où certaines œuvres se vendent à des prix indécents. Ou alors est-ce une critique de notre société qui se veut profondément matérialiste et majoritairement dirigée par l’argent ?   

Ce ne sont que des interprétations, peut être qu’au final, une fois l’exposition terminée notre artiste a récupéré tous ses billets et s’est acheté une Rolex, allez savoir ?

Ce que j’ai personnellement apprécié dans le travail de cet artiste c’est sa simplicité terriblement efficace qui donne une œuvre puissante à la limite du mauvais goût, intrigante et soulevant une multitude de questions.

Iman Amrane, DNMADE 1Bij, décembre 2020

Ça ne tourne pas rond

     Si vous êtes conspirationnistes, que vous croyez en des choses qui paraissent invraisemblables et que vous aimez les complots, je pense que j’en tiens un bon là.

Le film Netflix « La Terre à plat » est à la fois intéressant et stupéfiant, sorti en 2018 il met en lumières « les platistes » c’est-à-dire ceux qui croient en le fait que la terre serait plate et non un globe. Vous me direz, vous êtes peut-être comme moi vous n’avez jamais imaginé ne serait-ce qu’un instant remettre en question cette règle vieille de plusieurs centaines d’années et pourtant eux l’ont fait. Tourné aux États-Unis ce film prend la forme d’un documentaire mettant en avant les pères fondateurs de la théorie de la Terre plate aux USA et des scientifiques qui sont sûrs à 99.9% d’une Terre ronde. Cette théorie ne cesse de grandir de nos jours, dans une communauté mondiale grandissante, ils sont de plus en plus à croire qu’on nous aurait « menti », mais dans quel but ? Ça il est assez difficile de le comprendre, de plus les personnes qui y croient, vouent leur vie à tenter de prouver leurs « avancées » et à contredire les scientifiques.     

Car penser que la Terre est plate c’est aussi remettre en question des lois telles que la gravité, le système solaire ou encore le fait que Neil Armstrong aurait posé un pied sur la Lune, ce n’est pas quelque chose qu’on balance comme ça, et c’est assez réfléchi de leur part, ces gens sont loin d’être bêtes.

Pour faire un petit aparté, de nos jours la théorie d’une Terre plate est assez violemment rejetée par la société, et les platistes très mal perçus. Pourtant ce sont des humains comme vous et moi qui pensent différemment, penser différemment n’est pas interdit, aujourd’hui chacun est libre d’avoir ses propres idées et d’exprimer ses propres opinions, mais aujourd’hui on peut se demander comment certaines personnes peuvent encore croire raisonnablement que la Terre est plate lorsqu’on sait où en est la science de nos jours.

Revenons, je vous parle de ce film qui est là pour nous présenter des hommes et femmes avec des croyances, certes extrêmes, mais des croyances. On se glisse un peu dans la communauté des platistes au fur et à mesure du visionnage, seuls les scientifiques qui interviennent de temps à autres nous rappellent que nous ne sommes que spectateurs. Même si l’on essaye de prendre au sérieux ces arguments, pour nous public cela parait vraiment inconcevable ! Mais qu’est ce qui parait inconcevable le fait que la Terre pourrait être plate et non ronde ou bien de croire en cette théorie ?

Je tiens aussi à mettre en évidence le contexte, nous sommes au 21ème siècle, nous ne savons pas exactement ce qui se disait il y a 100, 500 ou 1000 ans mais on pourrait se dire que croire que la Terre n’est pas ronde ça ne vient que de notre génération, élevée par internet et les réseaux sociaux, nous offrant de façon toujours très fine et persuasive des fakes news et autres calomnies. Cette théorie en est une parmi tant d’autres, la remise en question est une bonne action, mais faut-il tout remettre en question ? Est-ce que ça en vaut la peine ? Ça c’est à chacun d’en juger. Sur internet aujourd’hui il existe plus d’un million de vidéos sur la théorie de la Terre plate, de quoi s’occuper toute une vie et pouvoir enfin répondre à toutes vos interrogations.

Il y a mille et une question à se poser en regardant ce film, et j’aime me poser des questions, j’aime apprendre de nouvelles choses dans différents domaines. J’ai posé peut-être beaucoup de questions dans cet article, mais je me devais de partager avec vous toutes les interrogations qui peuvent découler de ce film.  Je trouve qu’il reflète bien la société dans laquelle nous vivons aujourd’hui, prête à croire tout ce qu’on lui dit ou presque.

GUYOT Léo DNMADe1 HO 2020-2021

Un incroyable voyage t’attend en compagnie d’une princesse

Pour pouvoir s’évader de son quotidien, un billet d’avion vers un pays exotique est une bonne solution. Une vue sur l’océan depuis une plage de sable chaud, un cocktail de fruits locaux et une mélodie de ukulélé, c’est une excellente échappatoire. Cependant un tel voyage demande beaucoup d’argent et d’investissement ! Alors une alternative trop peu connue s’offre à vous : Monument Valley. Derrière ce nom (quelque peu mystérieux) se cache un voyage virtuel immersif, rempli de sens et apaisant, autrement dit, ce nom cache un merveilleux jeu vidéo.

Monument Valley, sorti en novembre 2014 sur IOS, est un puzzle game pour le moins original. Il utilise la perspective isométrique avec des formes géométriques impossibles. Mais qu’est- ce que c’est une « géométrie impossible » ? C’est simplement la représentation d’une construction fictive d’un objet contraire aux lois physiques connues de la nature. L’exemple le plus parlant et le plus connu est le triangle de Penrose.

Pourquoi comparer cette application à un voyage paradisiaque ? Peut-être parce qu’il est tellement immersif qu’on en oublie la réalité et qu’on s’échappe de notre routine le temps d’un instant, et c’est à cet instant précis que le jeu comble l’envie de partir à l’autre bout du monde. Je parle d’immersion… mais tu ne vois sûrement pas en quoi un écran de téléphone peut prendre toute notre attention au point d’en oublier où l’on est. En même temps, tu ne me laisses pas le temps de tout t’expliquer ! L’écran permet de jouer -c’est vrai- mais le jeu perd au moins 40% de son intérêt si tu n’utilises pas des écouteurs. La bande son du jeu fait partie intégrante du gameplay et permet une immersion totale. Chaque niveau possède sa bande son (créée spécialement pour le jeu) propre à l’ambiance retranscrite, globalement c’est une sensation apaisante et saine qui se dégage de l’application.

Cette sérénité passe aussi par les graphismes; le concepteur Ken Wong et la société Ustwo (créateurs de l’œuvre) n’ont rien à envier à l’esthétique des jeux triple A (les blockbusters des jeux vidéos), car, selon moi, ils ont parfaitement retranscrit l’esprit du jeu avec des graphismes géométriques, colorés et minimalistes.

Pour ce qui est du scénario, il est simple et efficace. Il faut emmener la princesse Ida (ma nouvelle meilleure amie) au bout de chaque niveau pour qu’elle puisse retrouver ce qu’elle cherche depuis le début de l’aventure. Pour ce faire, il faut déplacer des éléments du décor et créer un chemin vers la sortie; mais attention, la géométrie impossible peut vous donner du fil à retordre.

Le jeu a connu son développement sur les appareils Androïd et Windows Phone et a eu un gros succès auprès des critiques et du public : 11 prix pour Monument Valley II (la suite logique du premier succès). A cette époque, le magazine mensuel Wired estimait que ce jeu remporterait probablement le titre de plus beau jeu de l’année 2014. Ce jeu sera téléchargé plus de 26 millions de fois pour des revenus supérieurs à 14 millions de dollars.

Cependant, pour une application payante (3€ pour la première version), Monument Valley présente quelques points négatifs. Il est trop court : seulement 10 niveaux différents avant de finir le jeu. Pour ce qui est de la difficulté, beaucoup d’utilisateurs l’ont trouvé trop simple et par conséquent, ils l’ont fini encore plus vite.

Selon moi, c’est le meilleur jeu smartphone que l’on puisse télécharger et je te conseille vivement de l’acheter (pour le prix de certains vestiaires en boite de nuit) et de te faire ton propre avis.

Pour être immergé dans un monde, il faut que nos 5 sens soient sollicités ; c’est pour ça que je pense que la réalité virtuelle est l’avenir du jeu vidéo. Pour Monument Valley, la vue et l’ouïe sont comblées, le toucher dépendra de l’écran de ton téléphone mais le jeu dispose d’une super ergonomie et pour l’odeur et le goût comment dire … Une fois la partie terminée, la frustration de ne pas avoir de nouveaux niveaux à surmonter laisse un goût amer  😉

Titouan L., 1DNMADe HO, Décembre 2020

Peut-on vivre seul ?

Vous ne vous êtes-vous jamais demandé ce que vous feriez si vous vous retrouviez seul ? 
Imaginez, vous vous levez un matin et vous n’avez personne à qui parler, personne avec qui manger, personne avec qui partager. Seriez-vous heureux ? Heureux de vivre dans cette solitude interminable ? Car oui être seul c’est agréable, quelques heures, quelques jours, faire ce que l’on veut, apprendre à se connaître, prendre soin de soi, tout ça sont des choses essentielles pour être heureux mais sur le long terme ça peut vite devenir un frein à notre bon développement. L’homme est fait pour vivre en communauté et ce n’est pas pour rien. 
Le film « Seul au monde » réalisé par Robert Zemeckis en 2000 avec Tom Hanks, Helen Hunt en est la parfaite illustration. L’acteur principal qui interprète le rôle de « Chuck Noland » a tout pour être heureux, une entreprise qui fonctionne à merveille, une petite amie « Kelly » jouée par Helen Hunt qu’il demande en mariage juste avant de partir en avion. 

L’argent et une vie amoureuse donc pleinement comblé et pourtant il en veut encore plus, il en fait toujours plus et se lance dans une dernière expédition, laisse sa petite amie le soir de Noël et s’envole pour rentrer avant le nouvel an. Mais pas de chance me direz-vous, son avion se crashe et là, c’est le drame. Un drame qui va durer plus de quatre années au cours desquelles Chuck survit avec des colis de son entreprise « FEDEX » après avoir été échoué et blessé sur une île déserte.

Face à lui-même, il se met à parler à voix haute, puis il tombe dans une démence, et se met à parler à un ballon de volley-ball, ballon avec qui il va nouer des liens, il lui donne des attraits humains (cheveux , visages, prénoms) Ce ballon lui permet de rester en vie, de tenir le coup. Il s’attache à ce ballon, qu’il appelle alors « Wilson » comme si c’était une véritable personne, on le remarque très bien lors d’une « dispute » Chuck le lance loin pour ne plus lui parler, le ballon tombe et là il va risquer sa vie pour sauver Wilson, ce simple ballon de volley qui est à ce moment-là sa compagnie, son seul et unique ami. C’est pour ce simple ballon que Chuck ne lutte plus, il se sent seul et se laisse mourir après l’avoir perdu au cours d’une tempête en mer, ça l’a anéantit.

Mais par chance Chuck finit par être sauvé, quand il revient à la réalité, dans la civilisation, tout a changé, plus rien n’a le même goût, il a été déclaré pour mort, sa famille, ses amis et sa petite amie ont fait leur deuil, il remarque que les choses de la vie sont futiles, la seule chose qui a toujours la même importance, c’est sa petite amie, c’est d’ailleurs la partie émouvante du film lors de leurs retrouvailles.

Ce film nous fait réfléchir sur notre bonheur et sur la place de notre entourage dans notre vie, car Chuck pendant ces 4 années va simplement survivre grâce aux autres, au ballon et en pensant a sa petite amie, ce sont ces deux seules choses qui le font survivre, de la compagnie et l’espoir de la retrouver.

La question que je me pose maintenant, c’est, a-t-on besoin d’échouer sur une île déserte pour se rendre compte des bonnes choses de la vie, profiter de chaque instant et ressentir réellement ce bonheur qui nous frôle tout les jours dans une société où nous pouvons tout avoir ? Ne pouvons-nous pas simplement profiter de chaque instant ? Ce film remet beaucoup en question le sens de la vie, l’importance des personnes qui nous entourent, de nos biens matériels que ce soit sur le plan physique ou psychologique. Nous pouvons simplement vivre. Alors bien sûr je parle pour des pays développés comme nous le sommes ici en France et non pour des pays sous-développés qui eux n’ont pas cette chance de simplement vivre, mais doivent survivre quotidiennement.

Ce film m’a permis de comprendre les choses essentielles de la vie, les clés principales pour atteindre le bonheur.

Alors si vous êtes malheureux, je dirais même un éternel insatisfait d’avoir encore l’iPhone 4 alors que le 11 est déjà sorti, je vous conseille vivement ce film, vous allez peut-être enfin comprendre que ce n’est pas ça qui fait notre bonheur et puis après tout une petite remise en question ne fait de mal à personne ! 

Juliette Girardot – DNMADe2 Jo – Décembre 2020

Notre patrimoine en danger

Vue sur les Grandes Ecuries du château

Connaissez-vous le somptueux domaine de Chantilly ? Un site unique à l’histoire riche et pleines de surprises. Vous ne connaissez-pas ? Alors c’est parti pour une petite leçon d’histoire…

Le domaine de Chantilly c’est un sublime château et un parc de 115 hectares, Les Grandes Écuries (les plus grandes d’Europe), un hippodrome et un domaine forestier absolument immense (je ne cite pas tous les bâtiments tellement le site est riche ! ).

Cabinet des Livres du château

L’histoire de tous ces lieux se développe autour de l’un d’eux : le château. Façonné du Moyen Age au XIXe siècle par ses différents propriétaires, l’histoire du domaine est intimement liée à l’Histoire de France.

Le château fut au départ un bâtiment fortifié construit sur un rocher parmi les marécages de la vallée de la Nonette et contrôlant la route de Paris à Senlis. Alors que la guerre de Cent ans ravageait la région, le château fut pillé en 1358…(ça commençait bien…) Lorsque la famille d’Orgemont achète le domaine en 1386, il font du château une véritable forteresse. Depuis, le château ne sera plus jamais vendu, mais hérité.

Quand le connétable Anne de Montmorency acquiert le domaine, il en fait un château de plaisance dans le style de la Renaissance française (inspirée de l’italienne).

En 1632, le château est confisqué par le roi, son propriétaire ayant été décapité pour s’être révolté contre Richelieu (aïe, mauvaise idée).

Puis le prince de Condé, Henri II de Bourbon, récupère le domaine. Son fils Louis II de Bourbon dit “Le Grand Condé” organise une vie de cour qui n’a rien à envier à celle de Versailles en conviant les plus grands esprits de son temps : Molière, La Fontaine, Racine… Le Grand Condé fit même appel à Le Nôtre pour aménager de grandioses jardins à la française.

Après avoir été reconstruit plusieurs fois, le château voit apparaître à ses côtés les Grandes Écuries en 1719, dans la même période, le Hameau du parc, le théâtre, le jeu de Paume et le château d’Enghien ont été édifiés.

A la Révolution, le château est complètement démoli par la Bande Noire pour revendre ses pierres, il faudra attendre 1875 pour que le duc d’Aumale, Henri d’Orléans reconstruise le château. Sans héritier, le duc d’Aumale lègue à sa mort la propriété à l’Institut de France.

Une particularité m’a toujours interpellée dans ce château, dans la chapelle Saint-Louis, derrière l’autel se trouve une petite chapelle dite La Chapelle des Coeurs des Princes de Condé. Dans cet édifice repose les cœurs de tous les princes de Condé… En reposant de cette manière, les Princes pensaient qu’ils se réincarneraient en chevaux après leur mort.

C’est cette incroyable histoire (un peu longue pour les moins passionnés d’entre nous) que nous sommes en train de perdre. En effet, le domaine de Chantilly, aujourd’hui visitable dans sa grande majorité, lance un appel au don. La crise actuelle n’a pas épargné notre patrimoine. Et sans nos

En arrière plan : l’hippodrome                Premier plan : le château et les jardins

visites régulières et notre curiosité, les sites exceptionnels de France sont en train de mourir. Alors, foncez ! Soutenons notre patrimoine et faisons en sorte qu’il reste intact le plus longtemps possible !

 

 

Article proposé par Manon Rousselle, DNMADE2 JO, Décembre 2020

Bagarres, duels, tortures, vengeances, géants, monstres, poursuites, évasions, grand amour, miracles…

Aujourd’hui, laissez moi vous parler d’un film (et d’un livre) qui m’obsède depuis toute petite.

Paru en 1976 Princess Bride est un roman de fantasy de Simon Morgenstern, un écrivain florin, abrégé et commenté par William Goldman.

Adapté au cinéma en 1987 par Rob Reiner avec un scénario de W. Goldman, le film reçut une critique plus que favorable, malgré une faible portée médiatique.

Le film tiendra compte des commentaires de Goldman sur le livre, et recréera une scène de sa propre enfance où, étant malade, son grand père venait lui faire la lecture dudit livre. D’abord ennuyé par l’activité, l’enfant se laissera petit à petit emporter par le récit.

Dans ce film (la version abrégée donc) nous suivons les aventures de Bouton d’Or, paysanne puis princesse kidnappée, Wesley, l’amoureux valet de ferme, Vizzini, sicilien malhonnête, Inigo Montoya, épéiste sorcier en quête de vengeance et Fezzic, poète géant un peu simple.

Pour résumer brièvement, Bouton d’Or est la plus belle femme du monde (cf. le livre) et est dévastée par la perte de Wesley. Elle va donc quelques temps après épouser le prince héritier du royaume de florin mais va se faire enlever juste avant son mariage par trois vilains, Vizzine, Fezzik et Inigo. Un mystérieux  »homme en noir » les suivra pour tenter de leur reprendre la princesse, mais je vous laisse découvrir la suite de vous même si ça peut vous intéresser !

Même si l’histoire reste simple et prévisible, elle reste très drôle, émouvante et bien pensée. Cette satire du genre de romance prince-princesse est un excellent choix de film de réconfort, et reste largement appréciable même après une centaine (et je n’exagère presque pas) de visionnages (et n’oublions pas de préciser que c’est ce film et son style de narration qui ont lancé le genre du récit  »raconté » à la How I meet your mother !)

ps : La VF est mieux que l’originale.

Joséphine Girard, DNMADe 2 Bij – Décembre 2020

Quel événement a le plus marqué le 20ème siècle… des points de vue « genrés » ?

Nous avons tous appris en classe, la notion de genre. Voilà ce que wikipédia en dit :

Le genre désigne les processus et rapports sociaux qui divisent, polarisent et organisent l’humanité en différentes catégories de « sexe », « genre » et de « sexualité » (tel que masculin/féminin, homme/femme, mâle/femelle,
cisgenre/transgenre, intersexe/dyadique, homo/hétéro, etc.).

Selon le site « le crisp », la notion de genre serait apparue dans les années 1970 aux États-Unis sous le terme « gender » par des féministes qui ont mené une réflexion autour des rapports hommes / femmes. Il est apparu en France dans les années 1980.

Le genre est une construction sociale. « Il se réfère à la masculinité et à la féminité, qui sont des notions fluctuantes et subjectives, liées aux normes et valeurs d’une société donnée à une époque donnée. Il désigne les différences entre les hommes et les femmes liées au contexte social et culturel. Il sert à évoquer les rôles qui sont déterminés socialement, les comportements, les activités et les attributs qu’une société considère comme appropriés pour les hommes et les femmes.
Le genre n’est pas figé : il est en évolution et en mutation constante en fonction de l’environnement socioculturel et des normes d’une société. »
https://www.lecrips-idf.net/professionnels/dossiers-thematiques/dossier-genre/genre-concepts.htm

Une historienne s’est penchée sur cette question des évènements qui ont marqué une époque. Suite à des études d’archives, de sondages ou de témoignages, elle a trouvé des différences importantes selon si l’on était un homme ou une femme sur la façon d’appréhender les faits historiques les plus marquants, et donc de répondre à cette question.

Avant de vous présenter cette historienne, je vous propose de participer à un petit quizz, sur le blog ou en famille pendant les fêtes.
Je tenterai ensuite de lister quelques avancées féminines qui m’ont paru importantes, le sujet étant vaste, chacun pourra le compléter !

Allons-y !
Question numéro 1 :

Selon vous quel est l’évènement le plus marquant depuis le début du 20ème siècle ?

Question numéro 2 :

Selon vous quelle est la personnalité la plus marquante depuis le début du 20ème siècle ?

Question numéro 3 :

Selon vous quel est l’objet qui a le plus contribué à modifier les modes de vie depuis le début du 20ème siècle ?

Personnellement, j’ai pensé aux guerres mondiales ou au droit de vote des femmes pour la première question, à Barack Obama pour la deuxième et à l’ordinateur pour la troisième.
Pour vous donner déjà une piste sur la suite de l’article, mon arrière grand mère aurait répondu « la machine à laver le linge » à la troisième question !

Dans un premier temps nous allons parler de Yannick Ripa qui est une historienne française. Maître de conférences à l’Université de Paris VIII à Saint-Denis, elle est également membre du Groupe de recherches en histoire et anthropologie des femmes à l’École des hautes études en sciences sociales.

Les femmes, actrices de l'histoire France, de 1789 à nos jours - Yannick Ripa | Cairn.info

Elle a publié plusieurs livres comme : « La ronde des folles ». « Femmes, folie et enfermement au XIXe siècle ». et vient de publier « Histoire féminine de la France ».

Une biographie plus complète vous attends sur : https://fr.wikipedia.org/wiki/Yannick_Ripa
ou une interview sur :
https://www.youtube.com/watch?v=BsFLz5cJDp8

Yannick Ripa s’est intéressé à la question de savoir si l’Histoire (avec un grand « H ») serait la même si elle était écrite par des femmes… et si les règles de grammaire étaient différentes. Elle relève : « 2000 manifestantes et 3 hommes, donnent le compte rendu : des manifestants…. »

Elle a recensé comme réponses à la première question du quizz :
« les premiers pas sur la lune » / « la contraception »
Elle démontre que la vision des évènements marquants est très différente selon qu’on soit un homme ou une femme.

Ma grand mère ne pouvait pas ouvrir un compte à la banque à mon âge ! C’est Valéry Giscard d’Estaing qui a adopté cette réforme en 1965 !

Voici donc dans cette dernière partie quelques dates des avancées féminines que j’ai remarqué :

• 1903 : premier prix Nobel à une femme (Marie Curie)
• 1907 : les femmes mariées peuvent disposer librement de leur salaire.
• 1919 : création du baccalauréat pour les femmes, les épreuves seront les même                que pour les hommes seulement en 1925.
• 1938 : les femmes peuvent s’inscrire à l’université sans l’autorisation
de leur mari
• 1944 : les françaises obtiennent le droit de vote.
• 1965 : les femmes peuvent exercer un métier sans l’autorisation de leur mari.
• 1975 : Loi Veil avec la légalisation de l’avortement.
• 1980 : le viol devient un crime aux yeux de la loi.
• 2002 : les femmes peuvent choisir leur nom de famille quand elles se marient.
• 2013 : abrogation du port de pantalon pour les femmes.

Allez vous étonner avec d’autres avancées sur le site :
https://www.grizette.com/dates-cles-des-droits-des-femmes-frise-chronologique/
Pour conclure cet article, de la Révolution Française à #MeToo, prenons conscience que l’Histoire doit s’écrire au masculin et au féminin, ainsi que nos actes de tous les jours.

Jules Depoisier, DNMADE 2 H – Décembre 2020

Croyez vous en l’existence des Anges ?

« Un jour, on meurt. » Source : un individu interrogé au hasard d’un micro trottoir.

Vous, oui vous, vous qui êtes en train de lire cet article, pourquoi vous êtes-vous arrêté dessus ? Vous vous posez des questions sur vous-même ? Un manque d’assurance peut-être ? Ou bien c’est votre ange gardien qui vous a soufflé son existence et hop ! Vous voilà en train de lire un article sur les anges alors que vous n’avez jamais prêté attention à leur éventuelle existence auparavant.

Bref. C’est quoi un ange ?

D’après Werber, les anges sont des Hommes qui ont, après la mort, réussi à obtenir 600 points lors de la pesée des âmes (purgatoire). Ces points sont attribués selon les bonnes actions de la vie, l’altruisme, l’élévation spirituelle… en bref toutes nos actions ont un impact sur ce score. Les anges sont donc là pour aider les Hommes à obtenir un maximum de points tout au long de leur vie. Différents « moyens d’action » existent chez les anges pour influencer la vie des Hommes : les rêves, les signes, les médiums, les intuitions, les chats (eh oui, les bêtises de Félix ne sont peut être pas un hasard).

Mon ange a encore frappé (mais je l’ai su un peu plus tard seulement)

Cet été, après un apéro chez les amis de mes grands parents, j’ai décidé (enfin je crois) d’aller choisir un livre dans leur bibliothèque. Après un moment d’une recherche plus ou moins fructueuse, j’ai empoigné ce vieux livre à la couverture abîmé : L’Empire des anges de Bernard Werber. C’est la première ligne de la première page qui m‘a convaincue. Je cite : « Donc je meurs.  C’est arrivé vite et fort. » 

Cela a piqué ma curiosité et j’ai, pour ainsi dire, dévoré ce livre plein d’humour et de réflexion. J’ai fait la connaissance de Mickael Pinson et de ses clients, qu’il a essayé de mener sur la bonne voie afin de les faire devenir à leur tour des anges. 

Ce livre a été une vraie remise en question positive sur ma vie et sur mes choix. Une élévation spirituelle toute en douceur. Cette histoire nous interroge,  puis nous amène à comprendre qu’être une meilleure personne chaque jour ne fait pas de mal. Les anges sont là pour nous aider, ils nous envoient de petits signaux, sachons les écouter .

Rien n’arrive par hasard  

Eve Albanesi – DNMADe 2 Ho – Décembre 2020