« L’Exhibition(niste) »

C‘est à Paris que j’ai eu la chance de voir au Palais de la Porte Dorée                              dans le XIIe arrondissement                                                                                           l’exposition  Christian Louboutin « L’EXHIBITION(NISTE) » 

Marque iconique de la mode française elle est aujourd’hui connue dans le monde
entier pour la fameuse « semelle rouge », c’est une référence dans la pop-culture actuelle. L’exposition dévoile les inspirations et le processus créatifs, du premier dessin  en passant par toutes les étapes de confection pour arriver à l’objet final.  

Quand on arrive dans le premier sas, c’est une salle complètement Rouge, (ambiance Pigalle), avec une quarantaine de paires de chaussures identiques accrochées au mur, puis nous arrivons au début et il y a une phrase qui dit « Au début, il y a souvent un dessin et ici tout a commencé par ce dessin... » 

Une simple inspiration, un simple panneau.

Un grand nombre de souliers de la collection personnelle de M. Louboutin ou autres personnes connues ayant des modèles exclusifs taillés sur-mesure, comme Michael  Jackson, Mika par exemple mais aussi quelques prêts des collections publiques . Des vitraux d’exception faits pour l’occasion et dans une autre salle se trouve une ÉNORME sculpture de glace en forme d’escarpin disposée tel un autel d’église. (Un peu mégalomane tout de même.)

Nous apprenons aussi que c’est Christian Louboutin qui a inventé ou en tout cas remis au goût du jour le NUDE (not send nudes, le Nude) pour tous types de peau du plus blanc au plus foncé. 

On y voit également des projets inédits avec quelques-uns des artistes qui lui sont les plus chers : le réalisateur et photographe David Lynch, l’artiste multimédia néo-zélandaise Lisa Reihana, le duo de designers anglais Whitaker Malem, la chorégraphe espagnole Blanca Li, le plasticien pakistanais Imran Qureshi.

Il a une salle particulière. Une salle interdite au moins de 18 ans, qui est assez explicite sur les penchants sadomasochistes du créateur, on y voit des chaussures douloureuses juste à la vue, non adaptées au pied et de multiples illustrations assez explicites. (Alors est-ce  pour cela que les escarpins Louboutin font, selon la rumeur, un mal de chien?)

Et pour finir, on peut voir un couloir avec toutes les photographies, films, magazines, émissions de télé, posts Instagram, remises de prix ou quelconque évènement où la semelle rouge apparaît, on comprend alors que Louboutin est partout. (Enfin au pied de qui a les moyens de s’en payer.) 

Si vous ne connaissez pas le Palais de la Porte Dorée, il est l’ancien musée national de l’immigration, son architecture est d’une grande beauté.

Et pour l’anecdote Christian Louboutin était fasciné dès l’adolescence par la beauté architecturale et la richesse ornementale du Palais de la Porte Dorée, ce qui a nourri très tôt son amour de l’art et des arts appliqués, c’est pour cela que l’exposition y a eu lieu. 

 

Salome Rdg /DnMade 2 Jo / Décembre 2020

Une réflexion sur « « L’Exhibition(niste) » »

  1. Le titre est plus qu’accrocheur mais en lisant cet article j’ai appris beaucoup de choses qui m’ont énormément plu, j’ai adoré le message sur le panneau qui peut exprimer le fait qu’il est parti de rien et a batti son empire ce qui est très beau je trouve, de plus je pense avoir pu ressentir les émotions que tu as du avoir durant ta visite, c’est un article qui me plait énormément et qui m’a même donné envie d’en apprendre plus sur les grandes personnalités de la mode.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.