Mère Nature

Dans une époque où les entreprises se veulent de plus en plus écologiques (par souci pour la planète ou pour des raisons purement marketing), la marque horlogère H. Moser a dévoilé un exemplaire unique d’une montre pas comme les autres. La Moser Nature a été présentée au salon international de la haute horlogerie 2019 comme une pièce unique, donc non disponible à l’achat, avec un concept très particulier ! Cette montre doit être entretenue tous les jours car elle possède son propre « écosystème »: de la végétation pousse autant autour de la boite que sur le bracelet. Le message que la manufacture veut transmettre est : « il faut autant s’occuper de cette montre que de la planète, sa durée de vie dépendra du soin qui lui est apporté ». Effectivement, pour que le garde temps ne perde pas de sa splendeur, il faut l’arroser deux fois par jour et également tondre la pelouse du bracelet (à l’aide d’une petite tondeuse) de temps en temps.

La montre donne l’heure et les minutes, elle permet aussi de purifier l’oxygène -précise la marque- elle recycle le CO2 et contribue à la diminution de notre empreinte carbone. Bien évidemment c’est une pointe d’humour de la marque qui rejoint le nom de l’œuvre, celle-ci ne possède pas assez de végétation pour avoir un impact sur le monde. Cependant le message est clair et compréhensible dès le premier coup d’œil : si la montre n’est pas entretenue elle perdra tout son intérêt ; le lien est vite fait avec la Terre.

La montre est composée d’une boite en acier et d’un mouvement mécanique, la végétation choisie pour pousser sur la montre est faite de mousses, de cressons et de minuscules echeverias (Plante grasse ornementale, aux fleurs de couleurs vives, d’origine mexicaine). Son cadran est fabriqué à partir de pierres et lichens des Alpes.

Ce n’est pas la première fois que la manufacture fait effet au S.I.H.H. Dans de précédentes éditions, elle avait présenté une montre en fromage pour se moquer de la modification des textes de loi sur la certification du fromage suisse, ou encore la montre Frankenstein qui reprend les éléments phares de grandes manufactures horlogères pour se jouer des tendances.

Personnellement je trouve l’idée très bonne et l’esthétique réussie, bien que la montre soit impossible à porter comme une montre ordinaire. L’héritage qu’elle transmet reste très riche. Quand un journaliste a posé la question sur la possibilité d’acheter la Moser Nature, Edouard Meylan (directeur général) a répondu : « On m’a demandé si on pouvait l’acheter mais, pour cela, il faudrait la vendre avec les services d’un jardinier. Mais on m’a aussi suggéré de l’envoyer symboliquement à Donald Trump« . Une pique qui n’est pas dénuée de sens!

T.L – DNMADe1 Ho – Avril 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.