In Waves

In Waves, un roman graphique puissant, émouvant et juste.

AJ Dungo raconte son histoire d’amour avec Kirsten, atteinte d’un cancer et en parallèle l’histoire du surf. Quel lien entre les deux ? L’amour de Kristen pour le surf qu’elle a fait découvrir à AJ et qu’il avait choisi comme sujet pour son projet de fin d’étude et c’est ce qu’est ce livre, une fusion de son amour pour Kristen et de son projet. Le surf sert de lien à l’histoire, entre les périodes de rémission et la mort, entre AJ et Kristen, il emporte le lecteur et transforme une histoire d’amour et de deuil en un récit tourbillonnant.

L’histoire est plutôt classique Kristen et AJ se rencontrent lors d’une soirée au lycée, il tombe immédiatement amoureux, elle pas vraiment mais après quelques temps AJ se rapproche du frère de Kristen puis d’elle peu de temps avant que l’adolescente développe un cancer. C’est pendant cette première période de maladie et d’incertitude que le couple se forme. On suit donc leur huit ans d’amour de manière non chronologique et toujours avec une grande pudeur. L’auteur qui a écrit ce roman graphique quelques mois après la mort de sa fiancée se livre avec délicatesse sans tomber dans le larmoyant et pourtant les sentiments, surtout la peine, restent fort. Cet équilibre vous happe et vous submerge dans une vague d’émotions.

AJ effrayé par l’eau enfant vainc sa peur grâce à Kristen et au surf, ensemble sur leur planche ils sont libres. Kristen suite à sa maladie et à l’amputation d’une jambe a un objectif : remonter sur une planche, être libre malgré un corps diminué et AJ lui surfe pour Kristen. Pour les deux le surf semble être une forme de thérapie, pour surmonter la maladie, pour ne pas oublier, pour ne pas s’effondrer.

In Waves c’est aussi un style particulier, l’histoire est racontée par vagues qui s’alternent et se chevauchent rarement ; bleues pour l’histoire d’AJ et Kristen et sépia pour l’histoire du surf, le tout dans un style précis et lisible. Le dessin montre avec facilité la maladie qui avance, pousse le corps à bout mais aussi le surf, la beauté de la mer et la liberté.

L’histoire du surf est elle racontée de manière chronologique commençant en 1800 jusqu’à la moitié du vingtième siècle. Dans ces parties historiques l’amour de l’auteur pour le sport est évident si bien qu’on découvre avec plaisir les premiers surfeurs hawaïens, les Beach Boys et les figures mythiques du surf Duke Kahanamoku et Tom Blake.

On sent un travail énorme sur cette histoire, d’abord de recherches historiques mais surtout le deuil et la manière juste de l’exprimer. Le thème du deuil dans les arts à déjà été exploité mais In Wave se démarque par sa pudeur et sa justesse ; c’est une ode à Kristen aussi bien en bleu qu’en sépia AJ raconte son bouleversement et sa douleur. Il emporte le lecteur avec lui et le touche.

Une lecture que je conseille vivement, mais attention vagues d’émotions garanties.

Charlotte M. – DNMADe2 – Octobre 21

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.