La Matrix

Contrairement à ce que vous avez pu voir dans le titre je ne parlerais pas de Néo ou de pilules, aujourd’hui j’aimerais vous présenter le film Ready Player One de Steven Spielberg tiré du livre Player One de Ernest Cline.

Ready Player One est un film de science fiction qui se passe en 2045 ou le monde est quelque peu différent. La vie réelle n’est plus très rose et les humains ont décidé de migrer dans un méta univers appelé l’Oasis. L’Oasis est un jeu en réalité virtuelle avec plusieurs mondes différents reprenant des jeux vidéos par exemple DOOM… Le but du jeu réussir des quêtes, obtenir des artéfacts et si on meurt on perd toute nos récompenses.

Maintenant que je vous ai expliqué la base je vous explique le synopsis. Un jour dans l’Oasis un message annonce que le créateur du jeu James Halliday est décédé. Ce dernieri a préenregistré un message où il explique qu’il a créé un « ester Egg ».   Un secret qui clôture le jeu et qui surtout donnera l’entièreté des parts et de la fortune du créateur au gagnant, ce qui revient a donner l’Oasis donc le monde…

Durant ce film nous suivrons l’aventure de Wade Watts connu sous le pseudonyme Parzivale un jeune qui était fan de James Hallyday et qui va tout faire pour trouver le secret du jeu afin d’éviter que celui-ci ne tombe entre de mauvaises mains…

J’ai choisi de présenter ce film car le 29 octobre 2021 Facebook a annoncé que la maison mère (propriétaire également d’instagram ou whatsapp) serait renommée Meta et à terme Meta a pour but de créer un nouvel univers (un meta-univers) entièrement en réalité virtuelle pour devenir un nouveau réseau social / jeu vidéo où tout serait possible comme dans Ready Player One. Bien sur avec surement moins de possibilités que dans le film mais cela ne serait-il pas le début d’une nouvel ère, Meta va t-il lancer quelque chose de tellement grand que le monde réel en deviendrait ennuyant ? Ou garderons nous les pieds sur terre et les générations qui nous suivront aussi ?

Hugo RIDET – DNMADe 2 Ho – Oct21

« Le classico organisé » un nouveau succès ?

Dans son album « 13 organisé » sorti le 15 août 2020, Jul (julien Mari) avait réussi à rassembler 50 rappeurs Marseillais sur un seul et même disque.

Résultat d’images pour le classico organisé

Avec le succès de son premier album du genre, Jul a décidé de regrouper une nouvelle fois des rappeurs pour réaliser quelque chose d’inédit :  un triple album « Classico » regroupant des rappeurs de Marseille et de Paris. Il a présenté cet album et les artistes qui y ont participé lors du match de football entre les deux clubs rivaux l’Olympique de Marseille et le Paris-Saint-Germain, « classico » du football français. C’est une première pour un artiste français de dévoiler les informations sur un album tant attendu dans un stade de football, encore plus dans celui de Marseille connu pour son ambiance tendue.

Ce nouvel Opus est une nouveauté artistique qui contient 30 chansons et plus de 150 artistes Marseillais et Parisiens. Jul a réussi le pari de réunir des rappeurs originaires des deux villes les plus rivales de France. Il démontre avec cet album et ce concept que tout le monde peut se regrouper en dépit des rivalités et qu’au final, la musique rassemble quelle que soit son origine. Ils sont unis pour créer sans doute l’album de l’année de rap Français.

 ImageL’album sort le 5 Novembre et est déjà énormément attendu par les fans.

Jul va-t’il réussir à faire mieux que l’album « 13 organisé » qui est certifié de platine avec 20 070 ventes en une demi-semaine?

Jules C. – DNMADe1 – Oct. 2021

Et vous, êtes vous dans le déni ou dans l’action ?

Karin Lowachee : « L’intimité, c’est ce qu’on ne dit pas, le déni, ce que l’on refuse de voir
Le déni est un mécanisme d’auto-défense qui consiste à nier une perception traumatisante de la réalité extérieure.
Dans la vie, on est parfois confronté a des évènements qu’on ne maîtrise pas, on passe alors par plusieurs phases avent d’accepter la réalité.
Ce cheminement, peut être appliqué face à la problématique du réchauffement climatique.

Face a ce problème pourquoi avançons nous aussi lentement ?
L’être humain doit franchir différentes étapes avant de passer à l’action.
Certains vont plus vite que d’autres, tout dépend du contexte de vie de chacun.

La première étape de ce chemin est le déni. On est tellement bousculé par ce qu’on nous dit que l’on ne peut et qu’on ne veut pas y croire. Cela fait au moins 30 ans que les scientifiques alertent sur les conséquences grave de notre consommation à outrance. On constate un silence collectif autour du réchauffement climatique, un réel effort pour ne pas en parler, le scientifique Per Espen Stoknes parle même de « lassitude de l’apocalypse ».

Il s’ensuit une phase de colère et ou de peur que nous pouvons remarquer par exemple chez les militants écologistes : l’emblème étant Greta Thunberg. Elle dénonce 30ans de bla bla des dirigeants du monde face au climat.

Après cette phase vient celle du marchandage. On se dit que tout ira bien malgré tout, que les choses s’arrangeront toutes seules. Il suffira de quelques gestes en plus au quotidien.

Une désinformation pour se soulager l’esprit :

Planter des arbres permet de compenser les émissions de CO2
La voiture électrique est plus polluante que l’essence ou le diesel
Les jeunes ‘’sauveront notre planète ’’
La forêt amazonienne est le poumon de notre planète
Nous serrons envahis par les réfugiés climatiques

Evidement ça ne suffira sans doute pas car ces idées sont pour la plupart fausses. Ce qui nous amènera à la phase de dépression. C’est une période extrêmement pénible et dangereuse. Il ne faut pas s’y attarder mais passer rapidement à l’action. C’est la dernière phase ; celle de l’acceptation.

C’est durant cette période que l’on modifie ses habitudes de vie pour faire face au problème et transmettre les bonnes pratiques. Il n’y a pas qu’une seule solution mais une multitude.


Il est intéressant de noter que les personnes dans le déni ou en colère, quand on leur parle du climat sont déjà dans leur démarche de deuil. Donc le processus est déjà entamé, ce qui est un premier pas vers l’acceptation.

Et vous, où vous situez-vous ?

Lisa R. – DNMADe 1 Ho – Octobre 2021

Un algorithme permettant de recréer la base de la vie… !

Chères lectrices, chers lecteurs, je me permettrais aujourd’hui de vous présenter l’une des plus grandes découvertes mathématiques de ces cinquante dernières années.

Largement méconnu, le sujet dont je vais vous parler est encore utilisé de nos jours lors de phases de tests en laboratoire par des microbiologistes et mathématiciens ou encore par des nerds qui essaient malgré tout de comprendre comment cela fonctionne…

Arrêtons de tourner autour du pot : aujourd’hui, on va parler du Jeu de la Vie.

Le Jeu de la Vie (ou The Game of Life pour les anglophones de haut niveau) est une simulation informatique créée en 1970 par John Conway. Ce mathématicien avait pour idée d’inventer un jeu (un automate cellulaire dans ce cas précis) qui permettrait au joueur de s’amuser seul à partir de règles mathématiques faciles.

Le but du Jeu de la Vie est de faire évoluer un nombre quelconque de cellules dans un tableau de cases carrées et d’en constater la progression. Ledit tableau peut être pris aussi grand qu’on le désire et la disposition des cellules au commencement est laissée libre au joueur. A partir de cela, on imagine que chacune des cases du tableau peut héberger une cellule, comme une cellule vivante. Si la case du tableau en contient une, on la colorie en noir ; et si elle est vide on la laisse en blanc. La simulation se déroule au tour par tour et le joueur peut réguler à sa convenance la rapidité du jeu.

A présent, il suffit juste au joueur de suivre les deux seules règles qui régissent le jeu :

Règle numéro 1 : une cellule ne survivra au tour suivant que si elle est entourée par deux ou trois voisines. On imagine qu’en-dessous de deux voisines la cellule meurt d’isolement et au-dessus de trois, elle meurt de surpopulation.

Règle numéro 2 :  si une case vide est entourée par exactement trois  voisines, elle devient vivante au tour suivant. Une cellule naît à cet endroit-là.

 

Désormais, le joueur peut placer les cellules comme il le souhaite dans le tableau et lancer la simulation à la vitesse qu’il désire. Ce qui est intéressant dans ce type de simulation, c’est que l’on peut partir d’une configuration faite par le joueur ou bien faite par l’ordinateur de manière totalement aléatoire. Et on remarque assez rapidement que l’aléatoire peut engendrer un gros « bordel cellulaire ».

Mais ce qui rend ce jeu si fascinant pour beaucoup de chercheurs n’est pas la taille du « bordel » engendré, mais la progression étonnante qui peut être effectuée à partir de quelques cellules seulement lors de l’étape originelle.

De plus, que serait la Vie sans mouvement, sans interaction entre les différents atomes ? Il existe dans ce jeu des millions de possibilités de départ différentes mais seulement quelques configurations permettent des déplacements en translation ou en diagonale. Certains résultats cellulaires arrivent à être stables, c’est à dire à ne plus pouvoir changer de formes après un certain nombre d’étapes. Les résultats stables les plus communs sont montrés plus haut (dans des déplacements en translation ou en diagonale (« still lifes » représentant les formes stables ). Il existe aussi beaucoup de formes d’oscillateurs dont les plus communs sont aussi affichés plus haut. Ce sont des formes qui se répètent suivant un schéma donné au bout d’un certain nombre d’étapes. Et enfin, ceux dont je mentionnais déjà l’existence précédemment, les groupes de cellules qui se déplacent de quelques cases à chaque étape suivant un schéma précis. Bien sûr, il en existe bien d’autres mais ce sont encore une fois les formes les plus communes montrées ici.

Ci-dessus, la décomposition par étapes de l’oie du Canada, une forme peu commune se déplaçant en diagonale

Depuis presque cinquante ans, ce jeu fascine les mathématiciens et les informaticiens ; mais aussi les biologistes et les philosophes parce qu’il nous montre comment un système évoluant selon des règles simplistes peut engendrer des résultats incroyablement riches.

Et d’une certaine manière, il nous aide à mieux comprendre comment un gros tas d’atomes en interactions peut se retrouver à former les êtres complexes et pensants que nous sommes.


Ci-contre, la représent
ation chromatique faite du Jeu de la Vie par un youtubeur américain. Comme quoi, juste avec quelques carrés et de la couleur, on peut faire de belles choses

Le Jeu de la Vie est un jeu en constante évolution dont le mouvement en est l’essence même. Naturellement, il s’avère un « tantinet » compliqué pour moi d’expliquer en quelques images les différentes étapes de progression des milliers de cellules apparaissant à l’écran. Mon devoir s’achève ici, visuellement je ne peux en dire davantage. Tout ceci n’était qu’un bref aperçu de l’immense potentiel de ce jeu.

C’est pourquoi si vous souhaitez comprendre le sujet de manière plus concrète, je vous recommande la vidéo Youtube de Science Etonnante. Je m’en suis inspiré et elle est très bien fichue.
Vous pouvez aussi regarder des simulations épiques hypnotisantes faites à partir du jeu, juste pour voir ce qui se fait lorsque l’on pousse les choses à l’extrême. Par exemple vous y verrez une simulation du Jeu de la Vie qui joue au Jeu de la Vie
Enfin si vous souhaitez juste découvrir le jeu et l’essayer par vous-même, pleins de sites français vous le permettront mais je vous recommande celui-ci (voir aussi le site officiel).

En y pensant, ne sommes-nous pas tous acteurs d’un seul et immense jeu régis par des lois mathématiques telles que la suite de Fibonacci ou bien d’autres…?
Ça laisse matière à méditer… ou à jouer!

Arthur WEGBECHER – DNMADE 1 – Octobre 2021

Lâchons le python : place au poisson !

cuir de saumon d’Islande

 LE CUIR DE POISSON, OU L’UPCYCLING DU DEFUNT POISSON

  Le tannage de la peau de poisson est une technique ancestrale apparue en Islande. Cependant, voilà seulement une trentaine d’années que le poisson et sa peau se frayent lentement un chemin sur les devants de la scène. En effet, le cuir est plutôt connu comme étant de la peau de vache. 

Mais après tout, cette pauvre vache n’a rien demandé. Ici, le poisson offre de multiples possibilité de cuir. Mais il est inutile d’aller chez le poissonnier et d’hurler comme un forcené « Je veux des chaussures en peau de merlot! ». Le tannage est un processus long et minutieux effectué par des professionnels depuis des décennies. Je ne saurais mieux vous expliquer le processus que cette charmante dame au cours de cette vidéo. Il est nécessaire de constater toute l’étendue des possibilités s’offrant aux domaines liés aux designs quant à l’utilisation de cette matière noble et variée qu’est le cuir marin. Montres, bijoux, vêtements ou encore mobilier voici différents costumes que le poisson revêt.

Bracelet en cuir de veau et cuir de tilapia(cuir de poisson montrant la beauté de l’écaille)

Confucius a dit « Quant un homme a faim, mieux vaut lui apprendre à pêcher que lui donner un poisson ». Quand certains mangent le poisson, d’autres en récupèrent les détritus pour les transformer en merveilles. Le cuir de poisson est une matière éco-responsable et une représentation de l’économie tournante. Il est la mode d’aujourd’hui et le bienfaiteur de demain. Bien trop d’animaux sont injustement exécutés pour leurs peaux et leurs pelages. Pour certains, il suffit d’aller chez le poissonnier réclamer les déchets et en quelque jours le tour est joué. Voici un cuir inscrit dans le développement durable et acteur de l’économie. Parce que oui, on récupère la peau d’un poisson consommé, on la traite et la revend des centaines d’euros pour les plus belles peaux!

De quoi innover et faire plaisir aux fortunés!   

NOUVIER Léa DNMADEjo1 année 2021

Montre avec bracelet en cuir de galuchat (cuir résistant et à l’allure perlée) 

Un escroc sympathique ?

Peut-être que certains connaissent de nom un certain Jordan Belfort, sans directement préciser son surnom qu’il s’est lui même attribué :

« Le Loup de Wall Street »

Jordan Belfort n’est pas n’importe quel courtier américain, car il a été LE plus grand escroc dans le domaine pendant des années.

Son don pour la vente est dans ses gènes depuis toujours. Pour les fortes chaleurs de l’été 1978, à 14 ans, il a investi dans une glacière pour vendre des glaces en plein New York. Son micro-business lui aurait rapporté environ 20 000$ pour la saison, oui 20 000, sans rajouter de zéro ! Une somme qui m’a paru impensable pour son âge et pour l’envergure de son commerce…

Rempli de sympathie et d’élégance, Le Loup se servira par la suite de tous ses atouts pour roubler ses chers clients !

Après une vie très très mouvementée dans les années 80-90 avec son entreprise « Stratton Oakmont », à la fois reliée à la drogue et à la grande arnaque, Jordan  décide d’écrire un livre autobiographique qui s’appelle « Le Loup de Wall Street ».

Un long-métrage reprendra en 2013 son histoire suite au succès de son oeuvre. Le personnage de Jordan va jusqu’à être interprété par le célèbre acteur Leonardo Dicaprio.

Jordan Belfort: “Leo Got Sucked in” to Wolf of Wall Street Scandal | Vanity Fair

                      Jordan Belfort                          Leonardo Dicaprio en « Jordan Belfort »

J’ai vraiment apprécié le film, c’est à la fois basé sur une vraie histoire, avec un réalisme malsain qui peut nous paraître irréaliste. Certains vont au cinéma pour se vider la tête et se virtualiser, mais y aller pour celui là… , ce serait plutôt pour passer un très bon moment tout en se cultivant. La malveillance de ses actes est déguisée sous une ambiance d’action amusante. Cette ambiance nous fait ressentir, en quelque sorte, la folle interprétation des choses de ce jeune « connard » blindé de fric (comme il se décrit dans le film) !

Le personnage, toujours accompagné, voyagera dans sa petite vie tout en ayant des hauts et ses bas, en passant par la case de l’incarcération, des problèmes météorologiques et à l’insouciance qui aurait pu lui coûter très cher (la vie) !

Quelques scènes telles que celle dans le restaurant, où Jordan et son supérieur hiérarchique chantent et tapent sur leur cage thoracique pour rythmer la mélodie, restera pendant des années dans la mémoire des spectateurs.

Julien KOLLY, DNMADE1 – Oct21

La merveilleuse Dentelle de Fer

Construite de 1887 à 1889. La tour Eiffel est l’œuvre de l’architecte Gustave Eiffel. Elle fut créée pour l’exposition universelle de 1889. Elle devait être détruite à la suite de cette exposition car les parisiens trouvaient qu’elle dénaturait le paysage de Paris, mais elle fût gardée et demeure actuellement le monument le plus visité du monde. Elle a servi à différentes choses : que se soit pour des expériences scientifiques ou aujourd’hui pour la diffusion de la radio et la télévision grâce aux nombreuses antennes qui se situent à son sommet. Ce monument inscrit au patrimoine mondial de l’unesco à changé plusieurs fois de couleur : de rouge à jaune en passant par ocre, elle est désormais brune depuis 1968. Cependant elle redeviendra jaune brun en 2022 pour les jeux olympiques de Paris en 2024. Sur les trois étages que comporte la Tour, on peut  retrouver différents types de structures comme un restaurant et une boutique de souvenirs au premier, un vendeur de macaron au second et le bureau de Gustave Eiffel lui-même au troisième et dernier étage de celle-ci. La tour en quelques chiffres: 324 mètres de hauteur, 7300 tonnes de charpente métallique, 2.500.000 de rivets, 2 ans 2 mois et 5 jours de construction et 7.000.000 de visiteurs chaque année. La tour Eiffel apporte du bonheur et du calme. Assis sur les bancs du champs de mars à contempler ce monument gigantesque les parisiens ne l’écartent pas de leur quotidien. Elle fait la fierté de Paris et demeure un des emblèmes les plus forts et les plus majestueux de la France. Elle demeure et perdure dans le temps depuis plus de 130 ans maintenant et s’inscrit dans un un univers géométrique et indémodable. Elle est le fruit d’une prouesse technologique et architecturale. Pour suivre son histoire et avoir plus d’informations sur la vie d’Eiffel, un film a été réalisé en 2021.

Quelques sources documentaires :

https://www.paris.fr/pages/les-sept-couleurs-de-la-tour-eiffel-16827

https://www.merveilles-du-monde.com/Tour-Eiffel/Histoire-de-l-art.php

https://fr.wikipedia.org/wiki/Tour_Eiffel#Illuminations_de_la_tour

Esther L. – DNMADe1 – Octobre 21