Une envolée colorée

Peut-être avez-vous déjà entendu parler de Nelly Saunier. Il s’agit d’une plumassière française née en 1964. C’est à 14 ans qu’elle commence sa formation de plumassière avec un CAP. Par la suite elle peaufinera ses connaissances avec un BTS de designer textile. Passionné par son travail, Nelly Saunier est nommée Maître plumassiers en 2008.

Très rapidement dans sa carrière elle a commencé à collaborer avec différentes grandes maisons, dans différents domaines. Cela lui a permis ses techniques à d’autre domaines tels que la couture et la joaillerie.

Ci-dessus on peut voir deux réalisations faites en association avec Jean Paul Gaultier. La première est le Boléro Perroquet réalisé en 1997. Le deuxième est un Pullover jacquard de la collection automne/hiver 1998-1999. Il est réalisé en plumes de faisan, collet de coq, perdrix, dinde, paradisier, oie et geai des jardins.

Ci-dessous à gauche, il y a trois montres intitulées « Oiseaux enchantés » créées en 2015 et en collaboration avec Van Cleef & Arpels. A leur droite on voit une montre Premier Feathers créée en 2012. Le cadran est réalisé en marqueterie de plumes de paon et de faisan.

 

 

 

 

 

La haute joaillerie n’échappe pas à ses diverses collaborations comme on peut le voir avec cette collection réalisée en partenariat avec la maison Piaget. Cette collection est sortie en 2018. Elle rappelle un paysage enneigé illuminé par un soleil radieux, la fraîcheur d’un glacier et la douceur de la neige. Afin d’obtenir ce résultat, les bijoux ont été exécutés en plume d’oie et de pélican rehaussées de feuilles d’or 24 carats.

En 2012 elle réalise l’une des vitrines de la galerie Lafayette. L’œuvre est réalisée en plumes de dinde et aura coûté pas moins de 350 heures de travail.

 

Son travail l’a également amenée à réaliser des œuvres qui ont été exposés dans différentes lieux. Parmi les différentes œuvres on peut contempler « Glycine », qui a été réalisée dans le cadre de l’exposition Japon-Japonismes au Musée des Arts Décoratifs de Paris. Cette sculpture est un hommage à la nature.

Elle a également créé un spectacle nommé « Merveilles ». Il a été réalisé en collaboration avec l’artiste japonaise Shuho à l’occasion de l’évènement « Nuit Blanche KYOTO 2015 ».

En ce qui me concerne, c’est une artiste dont j’apprécie énormément le travail. On y retrouve une forte sensibilité et une grande délicatesse. J’aime la précision que l’on retrouve dans ses réalisations. Elle a également permis la réintégration de la plumasserie dans la haute joaillerie, ce qui permet d’obtenir des rendus plus divers dans la réalisation des bijoux. Un autre point que j’apprécie dans le travail de Nelly Saunier, c’est le côté éthique de son travail. Elle travaille avec des plumes qui ont été récupérés lors de la tombée des mues des oiseaux.

Ses mots de Nelly Saunier résume à mon sens merveilleusement bien son travail et sa passion pour la plumasserie :

« les oiseaux sont nés avec cette élégance, ils ne mentent pas avec leur apparence. Ils sont libres dans l’expression de leur beauté. C’est cette spontanéité, cette expression que je partage. La plume, c’est une émotion. »

Sitographie: http://www.nelly-saunier.com/

Instagram : nellysaunier

Renaudat Maëlle – DNMADE 2 Bij – Octobre 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.