Une montre de luxe pour les enfants ?

En effet ce design inspiré de l’innocence de l’enfance nous questionne : Qui pourrait bien porter cette montre ? Un design enfantin pour une montre de luxe destiné aux adultes, n’est ce pas audacieux ?

     En collaboration avec le MAD Paris, Charaf Tajer le designer de Casablanca, a eu carte blanche pour retravailler la populaire Royal Oak 36mm de Audemars Piguet à l’image de sa marque de vêtement haut de gamme.

Charaf Tajer inspiré par le mouvement Memphis

Sa marque de vêtements et les montres « Play time » et « Machine, Time » rappellent le mouvement memphis milano un mouvement de design et d’architecture italien créée en 1980 à Milan. Ce mouvement met en scène des formes asymétriques très colorés dans un décor farfelu.  « Contrairement à d’autres courants de design précédents, Memphis n’obéit pas à un manifeste ; c’est avant tout une volonté de fabriquer des meubles avec une grande liberté en réaction au style bourgeois de l’époque. »  François Boutard

La vision de Charaf Tajer sur sa marque de vêtement :  « Il n’y a pas d’ironie dans mon travail. La nature est magnifique, pourquoi ne pas la montrer ? Et dans un monde peuplé de mâles alpha, ça ne peut pas faire de mal d’offrir de la douceur et de la beauté » 

La royal Oak prend vie !

Du jaune, du rose en passant par du bleue et du rouge, des couleurs vives qui donnent un aspect enfantin à la montre, à la limite du jouet. Cet audace donne une image de l’horlogerie haute gamme rarement vu jusque là.

Nous pouvons aussi parler de renaissance. Le design d’origine de la Royal Oak est glacial avec la géométrie emblématique de Audemars Piguet et le boîtier poli/satiné. Tajer a construit une image rassurante et enfantine transmise par ces couleurs pastels vives tout en gardant sa forme d’origine.

Les deux garde temps possèdent un fond arrière noir mat et une couronne rouge. La première version arbore un cadran rose dégradé lisse tandis que la seconde version renferme un cadran à motif de maillon de la chaîne Casablanca. Les seules pièces qui sont restées d’origine sont les vis hexagonales en or blanc 18 carats.

Les horlogers se sont déjà inspirés de l’enfance avec la montre Mickey de Gérald Roden ou la Black Panther de Audemars Piguet. Mais aussi de l’univers du jeu avec La Vintage 1945 Jackpot Tourbillon de Girard-Perregaux  ou  la Primo 4  de Mermod Frères. Je trouve ces inspirations évidentes dès le premier coup d’œil pour les montres « Play Time » et « Machine, Time ».

Charad Tajer met en avant la transformation d’une icône moderne de la haute horlogerie. Je vois ces deux montres comme, un peu d’innocence dans ce monde rigoureux de l’horlogerie.  Il a su réveiller l’enfant endormi en nous !

Si le mouvement Memphis vous intéresse je vous invite à vous abonner au compte instagram : @memphis_milano @ettoresottsass_official @modernismmuseum

  •                                                                Léna Bonneau – DNMADe1 – Octobre 21

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.