Le Monument Invisible

La curiosité vous attire ! Comment un monument peut-il être invisible ? Je vais vous le faire découvrir dans cet article conteur d’histoire et de souvenirs alors installez-vous près de la cheminée et laissez-vous porter par votre imagination.

Petit et encore aujourd’hui la période de Noël enchante nos esprits de sa magie créée par la neige, le sapin lumineux et les cadeaux, mais surtout et avant tout par ce gros bonhomme en rouge et blanc poussé par des rennes sur son traîneau, le Père Noël. Une histoire qui nous faisait attendre le mois de décembre avec impatience, mais qui cependant instaure le mystère avec ce personnage qui par sa discrétion n’a jamais été visible.

Alors comment et pourquoi croyons nous au Père Noël ? Demandez à vos parents, aux livres, aux films…

En effet nous ne pouvons croire en lui que par les histoires qu’on nous raconte, alors croirez vous en moi si je vous dis que se trouve dans le quartier de Schlossplatz à Sarrebrück un monument que l’on ne voit pas.

À la manière du père Noël qui rentrait clandestinement dans les maisons pour déposer des cadeaux au pied du sapin, Jochen Gerz a clandestinement scellé progressivement les pavés de la place pour rendre hommage aux disparus juifs victime de la Shoah…

Qui est Jochen Gerz ?

Jochen Gerz est un artiste conceptuel d’origine allemande, né à Berlin en 1940. Il mène l’essentiel de sa carrière artistique à Paris avant de s’installer en 2008 en Irlande. Ses travaux ne relèvent jamais d’une seule discipline artistique. Ils doivent d’abord être compris comme des œuvres in-situ où sont utilisés différents médias : Écriture, photographie, vidéo, installation, mais également performance. Ses anti-monuments et son œuvre sur la mémoire l’ont fait connaître au-delà du milieu de l’art.

« Quand je pense à l’art, je ne pense pas à l’idée de faire quelque chose. Tôt ou tard, je pense à être. Pour moi, l’art reste lié à son origine, être. C’est aussi la manifestation la plus radicale du non-dit que l’on puisse produire « .

Un Monument Pas Aussi Invisible qu’on ne le Pense

Le monument invisible, aussi appelé 2 146 Pierres, un monument contre le racisme, est une intervention faisant appel à la sculpture de Jochen Gerz.

1 an après la chute du mur de Berlin. Le pays est réunifié et la chute du mur entraîne une prise de conscience plus intense des événements passés. En avril 1990, l’ensemble des 66 communautés juives d’Allemagne (et de la RDA de l’époque) ont été invitées à mettre à disposition les noms de leurs cimetières. Jochen Gerz entreprend clandestinement, avec l’aide de ses étudiants de l’École des Beaux-Arts, de desceller progressivement les pavés de la place devant le château de Sarrebrück, ancien quartier général de la Gestapo. Sur chaque pavé, il inscrit le nom d’un cimetière juif d’Allemagne et la date de cette inscription pour le remettre en place, face gravée tournée vers le sol. Le nombre des cimetières donnés par les communautés juives s’élevait à l’automne 1992 à 2146. Cela a donné le nom au mémorial 2146 pavés.

L’œuvre a été inaugurée à Sarrebrück en mars 1993 par une exposition photographique retraçant les étapes de la réalisation du projet. Le 23 mai 1993, la place du château est officiellement baptisée Place du Monument Invisible. Ce sera le seul indice visible d’un lieu qu’on arpente sans repère.

Une Œuvre Conceptuelle

Il ne s’agit pas d’une œuvre comme les autres. D’une part, c’est une œuvre invisible, on ne la connaît que si on nous l’a raconté, car elle est cachée. C’est une œuvre conceptuelle. Le spectateur déambule donc sur l’œuvre elle-même et s’interroge sur ce qui se cache sous ses pieds. D’autre part, c’est une œuvre qui est une installation In Situ, c’est-à-dire installée non pas dans un musée, mais dans un lieu extérieur et choisi volontairement par l’artiste dans le but de créer du sens.

L’artiste détourne ici l’intention commémorative initiale et le caractère habituellement démonstratif du monument. Il crée ainsi une œuvre forte et discrète à la fois, dont le sens et la forme évoquent le silence de la population locale face aux déportations. L’artiste mobilise donc une nouvelle forme de commémoration qu’il développe sous la forme d’anti-monuments qui symbolisent l’enfouissement de souvenir de ces événements tragiques dans nos mémoires.

Si un jour vous avez l’occasion d’aller ou de retourner sur cette incroyable place, imaginez-vous arpenter une longue vallée de centaines de petits monuments pour vous laisser porter au cœur de l’espace, du calme, de la compassion et des souvenirs qu’offre Jochen Gerz à travers son œuvre.

Je vous remercie de l’attention portée à cet article, n’oubliez pas de laisser un commentaire.

Amélie T. – DNMADe23Jo – Décembre 2021

Nelly Saunier, Artiste Plumassière

Aujourd’hui je vous invite à voyager, à laisser libre cours à vos émotions, la douceur, le calme, la beauté. Alors prenez un plaid, un chocolat chaud ou un petit smoothie fruité et profitez bien de cet article.

Imaginez un métier qui met à l’honneur le magnifique plumage des plus beaux oiseaux, des créations d’œuvres d’arts à la fois délicates et majestueuses, des esthétiques de montres et de bijoux élégantes et détaillées. Il s’agit de la profession de Nelly Saunier.

Artisane d’art puis nommée Maître d’Art en 2008 Nelly Saunier met son talent d’artiste et ses compétences au service de la plumasserie.

« Douceur, légèreté, finesse, beauté sont les sources de mon émotion. Matière première, matière vivante, richesse et nuances sont les ingrédients de mes créations. Détourner la plume, transcender la technique, réinterpréter les matières pour obtenir des effets plastiques inattendus

Depuis plus de trente ans, Nelly Saunier met son talent d’artiste et ses compétences au service de la plumasserie. Elle exerce un métier ancien puisque les statuts des premiers maître plumassiers ont été octroyés en 1599. Elle achète les plumes des oiseaux pour connaître leur fonction, leur plasticité et leur adaptation dans la pièce à créer. La connaissance de la matière et des techniques (de couture, de collage, de monture…) font partie d’une des nombreuses composantes de son savoir-faire.

Nelly Saunier est devenue au fil des années, artisan d’art, puis est reconnue comme maître d’art. Mais ce travail reste en milieu contraint, dans la dépendance d’une idée suggérée par d’autres, ou dans l’adaptation à une structure imposée (un cadran de montres, la forme d’un bijou…). Son plus grand défi reste bien celui de garder toute sa créativité, son inspiration, à la fois en répondant aux commandes mais aussi en réalisant des oeuvres originales qu’elle invente au gré de sa fantaisie. Elle crée alors des pièces qui relèvent de son univers personnel, Nelly Saunier devient artiste plumassière, ses oeuvres jouent avec la nature, avec la texture et la symbolique de la plume comme ornement et protection…

Textures

Douceur, légèreté, finesse et beauté. Matière première, matière vivante, richesse et nuances. Détournement de la plume, transcender la technique, réinterpréter les matières pour obtenir des effets plastiques inattendus, doux ou piquants, mats ou brillants, teintés ou naturels…

 

Ses Collaborations

Aujourd’hui ce sont les joailliers et orfèvres tel Harry Winston,  qui font appel à ses talents pour associer plumes et diamants en des créations extraordinaires ; un nouveau défi artistique et technique qu’elle a su relever. Fortes de son expérience, ses créations allient techniques ancestrales et inventivité pour aboutir à de véritables oeuvres d’art.

Ainsi L’artiste plumassière collabore avec des maisons de Haute Joaillerie tel que Van Cleef & Arpels, Chopard, Piaget… En travaillant la plumasserie miniature dans des nouveaux modèles de cadrans.

Son Parcours

Nelly Saunier a quatorze ans lorsqu’elle découvre le métier de plumassier. Cette rencontre singulière lui apparaît comme une évidence et dans un débordement d’enthousiasme, elle sait instantanément que sa vie sera liée à la plume.

En 1981, elle suit un apprentissage aux techniques de la plumasserie dispensé au Lycée Octave Feuillet, puis complète sa formation aux Arts Appliqués (école Olivier de Serres). Elle y perfectionne sa maîtrise du trait pour exprimer librement ses sentiments et s’enrichit au contact d’autres disciplines qui nourrissent sa technique initiale. En 1989, elle rejoint le lycée Octave Feuillet qui fait appel à ses compétences pour enseigner l’art de la plume et le pérenniser pour des générations de plumassiers.

Parallèlement, l’artiste crée de nombreuses oeuvres et met son talent et son savoir-faire au service de designers, costumiers, décorateurs et de grands couturiers.

Distinction

2012 Nommée « Chevalier des arts et des lettres » par le Ministère de la culture et de la communication
2009 Nomination « Prix de l’intelligence de la main » fondation Bettencourt Schueller
2008 Nommée « Maître d’Art » par le Ministère de la Culture et de la Communication
2002 Nomination « Talents du Luxe » au Sommet du Luxe et de la Création : Talent de l’innovation

Aujourd’hui de ses recherches qui parfois s’articulent autour de l’illusion, le coeur de Nelly Saunier ne triche pas. Elle aime rappeler la candide franchise de la nature « les oiseaux sont nés avec cette élégance, ils ne mentent pas avec leur apparence. Ils sont libres dans l’expression de leur beauté. C’est cette spontanéité, cette expression que je partage. La plume, c’est une émotion. »

Je vous remercie de l’attention portée à cet article, n’oubliez pas de laisser un commentaire.

Amélie T. – DNMADe2 Jo – Octobre 2021

Qui a dit que l’art n’était pas comestible ?!

L’art Culinaire

En effet l’art culinaire, aussi appelé Food Design, regroupe sous forme artistique, les principes appliqués à la cuisine. La présentation, le choix d’aliments particuliers ou bien la sélection de couverts stylisés font d’un plat une véritable œuvre d’art.

Cependant l’art culinaire ne se limite pas à une assiette bien présentée. Aujourd’hui, les chefs cuisiniers tentent de casser les codes en réinventant la cuisine avec des plats sophistiqués extraordinaires voire complètement loufoques.

Si comme moi vous appréciez manger des steaks frites devant les émissions de cuisines gastronomiques tel que Top chef vous avez pu prendre connaissance lors de l’épisode 3 de la saison 12 du chef doublement étoilé au guide Michelin Andoni Luis Aduriz qui propose des plats en trompe-l’œil assez particuliers.

Andoni le rebelle

Andoni Luis Aduriz est sans doute l’un des chefs de cuisine les plus influents de notre ère. Il a toujours misé sur l’évolution et l’interdisciplinarité dans la cuisine, et cela lui a permis de rompre les préceptes établis et de devenir un rebelle derrière les fourneaux.

En effet Andoni est un rebelle qui ne répond à aucun code classique, un artisan qui cherche sans cesse la connexion entre la cuisine et les autres disciplines. La science, la nutrition, la chimie, la philosophie, le théâtre, la musique…

En 1998, il ouvre son propre restaurant, Mugaritz où il posera et expérimentera les bases de son répertoire gastronomique désormais mondialement connu. Dans son pays basque espagnol, il crée chaque année des centaines de plats, tous aussi créatifs les uns que les autres, des trompe-l’œil à l’image d’éléments et de produits qui semblent, à première vue, impropres à la consommation.

L’habit ne fait pas le moine

Pain de savon au lait d’avoine et riz accompagné de bulles au miel.

 

 

 

Pomme fermentée avec du penicillium candidum et du penicillium roqueforti, garnie de marmelade d’orange

 

 

Si cette démarche laisse parfois entrevoir une forme de provocation, ces créations culinaires vont en réalité bien au-delà de la performance technique et artistique. Ces trompe-l’œil perturbants, et franchement peu ragoûtants, sont une manière pour le chef de créer un contraste entre ce que le cerveau pense manger et ce qui se trouve réellement dans l’assiette. Une manière de tester les limites du client, et de le forcer à une forme d’aventure culinaire unique.

 

Déshydratation de pomme de terre par un cycle d’exposition au soleil et au gel puis teinte.

 

 

 

Pain brioché inoculé au penicillium roqueforti, un champignon utilisé dans les fromages bleus.

 

Si la plupart de ces trompe-l’œil possède une esthétique incommestible certains ont pour but une vocation plus pédagogique : pour faire goûter du boudin à ceux que le sang écœure sous forme de macarons par exemple.

Si cet article vous plaît n’hésitez pas à laisser un commentaire et me dire quel plat attire le plus votre curiosité.

Amélie T. – DNMADe1 Jo – Février 2021

L’extravagant monsieur Cardin

 

 

Toutes mes excuses pour ceux qui saignent des yeux et pour les autres on vous pardonne. Après tout on ne peut pas connaître tout le monde sur terre même si il s’agit de l’un des cinq français les plus connus au monde.

Je peux comprendre que les goûts et les couleurs de chacun sont différents et que certains auront davantage de plaisirs à lire un article sur Cristiano Ronaldo et c’est pour cette raison que je ne vous juge pas, que je ne dirais pas que vous êtes incultes ou ignorants. Je laisse ce plaisirs aux lecteurs admirateurs de la haute couture.

Si vous avez compris mon second degré j’espère que connaisseurs ou non vous aurez plaisir à lire cet article sur cet homme incroyable qu’était Pierre Cardin.

Et pour commencer qui est monsieur Cardin ?

Il est né en 1922 en Italie et nous quitté il y peu à l’âge de 98 ans le 29 décembre 2020 et ce qui est sur c’est qu’il a bien vécu. Il s’agit d’un grand couturier, modéliste et homme d’affaire. 

 

Il y a tellement de choses à dire sur lui qu’un seul article ne suffirait pas, mais pas de panique mes chers lecteurs, synthétiser est mon deuxième prénom.

Le créateur, rénovateur de la haute couture française d’après-guerre, a enchaîné les inventions futuristes, lance la première ligne de vêtements pour homme, et appose son nom sur de nombreux produits.

Il débute à 14 ans chez un tailleur avant d’entrer en 1944 dans la célèbre maison Paquin. en 1947 Pierre Cardin est le premier employé de Christian Dior (là par contre vous êtes obligé de connaître). Il fonde dans les années 50 sa propre maison et révolutionne la haute couture avec ses silhouettes circulaires abstraites, des formes sculpturales et de nouveaux tissus tel que le vinyle ou la fausse fourrure qui fera scandale (et qui fait aujourd’hui le bonheur de tous les défenseurs des animaux). Ses tenues frappent aussi par leur couleurs et leur motifs empruntés au pop art.

 

Il est le premier styliste à lancer, en 1960, une collection de vêtement masculins. A la même époque, il propulse sur ses podiums de mode féminine la première mannequin de l’Empire du Soleil Levant jamais vue à Paris : Hiroko Matsumoto (1936-2003) dont il tombe amoureux a Tokyo. Avec cette icône de poupée japonaise, il ouvre la voix à une vision internationale de la mode

Un Milliardaire

En apposant ses initiales « PC » sur ses cravates, briquets, papiers peints, ou mobilier ce capitaine d’industrie avait fait de son nom une marque globale. Pierre Cardin a multiplié les contrats de licence ce qui lui a permis de devenir milliardaire.

Dans le même temps son flair imparable lui permet de déceler en Jean Paul Gaultier un talent de mode. De même que pour Philippe Stark, designer star, qui sera stagiaire dans sa maison, à l’époque ou le couturier s’invente designer, en dessinant des meubles colorés aux formes géométriques révolutionnaires pour l’époque.

Pierre Cardin semblait sûr de lui et n’hésitait pas à l’affirmer par son franc-parler  » C’est un danger pour la mode de produire sans cesse, moi j’ai un style reconnaissable qui fait ma signature, on ne peut pas en dire autant des autres ».

Chers admirateurs de la haute couture, ignorants ou fans de Cristiano Ronaldo j’espère que cet article vous aura plu et vous motivera à découvrir les grands noms du design.

 Amélie Talour – DNMADE 1 Joaillerie, Décembre 2020

Tu ne tueras point

Avant d’être un film c’est une histoire, l’histoire d’un homme qui a sauvé la vie de 75 personnes.

Si vous aimez les films de guerres cet article est fait pour vous mais en revanche si vous êtes comme moi et que vous détestez ça parce que vous êtes beaucoup trop sensible, cet article… est également fait pour vous.

C’est un film de guerre donc il faut évidemment s’attendre à voir des morts, de la douleur, de la tristesse, de la colère, des armes, des pieds qui volent et toutes ces choses horribles et inimaginables de la guerre. Si moi j’ai décidé de le regarder c’est pour une autre raison. Une raison que je vais vous expliquer dans cet article et qui j’espère vous motivera à regarder ce chef-d’œuvre.

Après Braveheart et La passion du Christ L’INCROYABLE réalisateur Mel Gibson signe un grand film qui sera multi-récompensé aux Oscars. Un film de guerre inspiré de faits réels, une histoire qui lie bonté, croyances et valeurs.

Tu ne tueras point se passe lors de la bataille d’Okinawa sur la colline de Hacksaw Ridges pendant la seconde guerre mondiale, qui oppose les japonais aux américains. Desmond Doss est le fils d’un ancien soldat de la première guerre mondiale. En tant qu’objecteur de conscience, il souhaite s’engager mais refuse de tuer ou de porter une arme au combat en raison de ses croyances adventistes.

Quelle idée étrange ? Vous direz-vous, aller combattre au front sans armes pour se défendre relève du suicide…

Possédant une manière de penser différente, le soldat Doss a du se battre pour défendre ses valeurs. « Dieu a dit, tu ne tueras point et c’est l’un de ses commandement les plus importants« . Critiqué, insulté et même battu, Desmond Doss n’a jamais abandonné dans l’intention de défendre son pays non pas en prenant mais en sauvant des vies.

Lors de la tentative de la prise d’Hacksaw Riges il a pu démontrer qu’il n’était ni un traître ni un lâche, alors que sa section se repliait il n’a pas eu la force de descendre la colline, il a préféré rester. Il a préféré aller sauver les blessés, toute la nuit il priait, après chaque personne sauvée il priait…

Son courage, sa détermination et ses valeurs ont permis à 75 personnes de vivre, aux familles de retrouver leurs proches et aux autres soldats d’avoir la force de combattre pour ainsi malgré de nombreuses tentatives prendre Hacksaw Ridges. « En temps de paix les fils enterrent leur père, en temps de guerre les pères enterrent leur fils« . Et si c’était différent ? Et si cette question ne se posait même pas ? C’est possible tant qu’il y aura un homme comme le soldat Doss qui donnera de l’espoir, l’espoir de survivre.

Il est possible que ce film émeuve ou fasse pleurer certains, âmes sensibles ou non (pas de soucis ce ne sera pas répété) mais ça prouve qu’il y a du vrai dans les intentions de Desmond Doss, tuer n’est pas une solution, il est possible de défendre son pays d’une autre manière et il le prouve davantage en cherchant à sauver trois japonais blessés. Qu’importe la religion, le Dieu est le même, le commandement est le même, « tuer son prochain est le pire de tous les pêchés ». Il s’agit d’une leçon à prendre en compte surtout en ce moment après toutes ces attaques tragiques qui se déroulent depuis plusieurs années.

Ne regardez pas ce film parce que c’est un film de guerre ou qu’il y a un peu de romance mais parce qu’il peut changer votre vision des choses… et aussi parce qu’il est cool !

Pour vous encourager voici la bande-annonce, bon visionnage !

Merci d’avoir lu cet article.

Talour Amélie – DNMADE 1 Joaillerie – Octobre 2020