LA CHANDELEUR

« La Chandeleur est une fête religieuse chrétienne. Elle commémore la Présentation de l’enfant Jésus au Temple de Jérusalem et la purification (ou les relevailles) de sa mère, la sainte Vierge (Luc, II, 22). Elle est fêtée chaque année le 40e jour après Noël, c’est-à-dire le 2 février. » (Wikipédia)

Le mot Chandeleur provient de chandelle (du latin candela).

« C’est la fête des chandelles, on allume un cierge et faire des crêpes revêt un caractère rituel et magique. dans de nombreuses régions de France on considère traditionnellement que manger des crêpes « porte bonheur », « assure la prospérité », « procure de l’argent pendant l’année » . Les crêpes sont représentatives du monde agricole (farine, lait et œufs). En manger, et le plus possible (détail souvent affirmé), un jour plus ou moins sacré est assurer à la maisonnée une abondance de ces trois matières premières, mais aussi de tout l’ensemble économique familial et territorial. En Seine-et-Marne, à Vaux-sur-Lunain, la première crêpe est donnée aux poules, afin qu’elles pondent bien toute l’année; dans maintes localités de seine-et-Oise, on disait encore vers 1937 : Si tu veux avoir des dindons – Mange des crêpes aux brandons. » (LE FOLKLORE FRANÇAIS – Tome I – Arnold van GENNEP – Coll. Bouquins – Ed. Robert Laffont – 1998)

LA RECETTE EN IMAGES :

LA RECETTE DES CRÊPES 2

Lors de la confection des crêpes, le cuisinier tient une pièce dans l’une de ses mains

et fait un vœu au moment de faire sauter la crêpe dans la poêle !

JEU DE LECTURE

Associer des phrases en écriture scripte et écriture cursive :

ENTRAINEMENT RECETTE DES CREPES 1

Reconstituer les mots évoqués dans la recette :

ENTRAINEMENT RECETTE DES CREPES 2

LEXIQUE

Jeu de cartes, chacun possède 6 cartes des ingrédients, chaque joueur doit avoir

la gamme complète de ces ingrédients en les demandant aux autres joueurs :

jeu recette des crêpes

LA VIDÉO :

http://www.dailymotion.com/video/x49g58

Alphabet

Categories: Pour la classe
Tags: ,
Comments: No Comments
Published on: 10 janvier 2010

Les lettres de l’alphabet français à voir et à entendre

Remettre en ordre alphabétique les lettres

Lettre F

Coupez-lui la tête !

Alice et l’impératif…

une récurrence… un lien ténu

dans la vie d’une enfance

(même merveilleuse !)

et Alice le dit très bien

(Lewis Carroll aussi !) :

« Tout le monde ici me dit :

« Arrive ! Jamais de ma vie

on ne m’a fait pivoter comme ça, jamais ! »

« Ces créatures aiment vous commander

et vous faire réciter des leçons !

Vraiment, j’ai l’impression d’être à l’école ! »


On peut s’amuser, en consultant la liste

(lien  en fin d’article)

de toutes les « injonctions » (more…)

Commençons bien l’année…

… Régalons-nous ! (en travaillant l’impératif)

D’abord, faisons les courses et remplissons notre caddie…


Duane Hanson – Femme avec caddie (1969)

Puis lavons – brossons – épluchons – éminçons – plumons – bouillons – chauffons – dorons nos ingrédients soigneusement choisis  et dégustons nos petites recettes mitonnées avec amour en visitant le site de Katy Couprie et Antonin Louchard :

http://www.monde-gourmandises.net/soupe/livre4.htm

Et en s’inspirant de la revue DADA n°28 : « Saveurs et délices » (Ed. Mango – Avril 96)

Bon appétit !


Wayne Thiébaud – Boston cremes (1962)

Wayne Thiébaud – Cakes (1963)

MOZANNE

Mes pommes sont mûres…

Comments: No Comments
Published on: 30 décembre 2009

cageot pommes

Un travail à partir d’un texte du recueil de sketches de F. Fontaine (Sketches à lire et à jouer – Retz – 1994) :

Une histoire de pommes, de pie voleuse, d’échelle entre voisin et voisine

– chacun a appris son rôle qu’il a joué avec enthousiasme.

Quelques petits exercices se sont ajoutés

ainsi qu’une production de nouveaux dialogues à jouer,

à deux ou à trois,

sur le thème des rapports entre frères et soeurs :

  • Bonjour, cher voisin.

  • Bonjour, chère voisine.

  • Est-ce que vous pouvez me prêter votre échelle?

  • Bien sûr, c’est pour quoi faire ?

  • Pour monter dans mon pommier.

  • C’est vrai que vos pommes sont bien mûres, il est temps de les cueillir.

  • Oh, ce n’est pas pour cueillir mes pommes, c’est pour reprendre la clé que la pie m’a volée.

  • La pie vous a volé la clé de votre maison ?

  • Non, la clé de mon garage.

  • Ah, vous voulez ouvrir votre garage ?

  • Oui , pour prendre mon échelle.

  • Votre échelle ? Pour quoi faire ?

  • Pour monter dans mon pommier.

  • Encore ?

  • Oui, mes pommes sont mûres , il est temps de les cueillir…

SONS :

sandra-christian

lara-zakaria

mounia-christian

EXERCICES :

LES POMMES SONT MURES – TEXTE DESORDRE et EXERCICES

CREATIONS :

Btissem et Sarah

Christian, Lara et Danut

Zakaria et Garvelène

Médecine scolaire

Categories: Pour la classe
Comments: No Comments
Published on: 16 décembre 2009

Un travail autour d’une vidéo documentaire sur la visite médicale à l’école maternelle dans le cadre de l’association APIREF a donné naissance à une plaquette plurilingue destinée aux parents d’élèves :

La vidéo :

http://www.bonjour-docteur.com/article.asp?IdArticle=290

La plaquette recto/verso en cinq langues :

français – turc – portugais – arabe – polonais

plaquette présentation

PLAQUETTE 1

PLAQUETTE 2

L’évaluation initiale

Categories: Pour la classe
Comments: No Comments
Published on: 6 décembre 2009

L’évaluation initiale, pratiquée dès l’arrivée de l’élève à l’école, permet d’apprécier ses connaissances préalables en langue française, ses compétences en graphisme et écriture, mais aussi ses savoir-faire en mathématiques. elle détermine le niveau de classe dans lequel il est intégré, celui-ci est en principe et selon les textes officiels, la classe d’âge, mais il arrive que l’enfant intègre un niveau N-1 s’il n’a jamais été scolarisé antérieurement.

EVALUATION INITIALE

 Elle est complétée, lorsque c’est possible, par une évaluation

en lecture/compréhension

en langue maternelle.

Un très bon outil est mis à disposition par le CNDP :

Passerelles en quinze langues

Nathalie deruguine/Jean-Charles Rafoni

Cycles II et III

CNDP – 2003

Convention des droits de l’enfant (suite)

Categories: Pour la classe
Comments: No Comments
Published on: 5 décembre 2009

Voici la finalisation des travaux plastiques

et de la réflexion des plus jeunes apprenants

sur ce qui est important, essentiel à l’enfant

pour son bonheur :

IMG_9380

IMG_9382

IMG_9384

  IMG_9381

IMG_9385

Bientôt Noël … et les carnets aussi !

Categories: Pour la classe
Comments: No Comments
Published on: 5 décembre 2009

eleve 

Arrive Noël et avec lui le temps, à l’école, des premiers carnets d’évaluation de compétences de l’année. Se pose alors souvent la question : « Tu fais un carnet à part ou tu intégres tes observations dans le carnet de classe de référence ? ». Il me semble depuis quelques années important de remettre à l’élève et à sa famille ainsi qu’à son enseignant, pour chaque période, un livret spécifique rendant compte de son travail en Clin, pour plusieurs raisons :

  • Le carnet informe sur les éléments de communication orale (réception/compréhension et production), souvent difficilement évaluables en classe de référence : la prise de parole en Clin est bien plus aisée qu’en grand groupe classe pour diverses raisons (peur de l’erreur et du regard des autres élèves …).

  • Il renseigne aussi sur les compétences écrites (réception/compréhension et production), dont les exigences, adaptées au niveau de l’élève, doivent se rapprocher petit à petit des compétences attendues dans sa classe de référence.

  • La reconnaissance d’un véritable travail, effectué hors de la classe ordinaire, témoin de l’engagement de l’élève dans l’apprentissage de la langue seconde et souvent valorisant par rapport aux premiers carnets de classe naturellement lacunaires.

  • Une trace pour l’enseignant de Clin qui peut ainsi dégager plus clairement les difficultés de l’élève et ajuster ses stratégies d’enseignement.

 

Bien sûr, il est essentiel qu’un carnet de classe existe aussi. Il sera le marqueur, progressivement, du degré d’intégration de l’élève en classe, de l’évolution de sa participation à toutes les activités. Les deux carnets sont complémentaires.

 

Les critères d’évaluations sont regroupés en trois grands items à travers l’utilisation réelle de la langue seconde en situation de communication de la vie courante de classe. Ils visent les compétences permettant à l’élève d’aborder le plus rapidement possible les activités de sa classe :

 

  • L’habileté à communiquer.

  • La manipulation des structures de la langue française.

  • L’habileté linguistique de compréhension et de production.

 

Avec la prise en compte :

 

  • Des éléments lexicaux, morphosyntaxiques, phonologiques.

  • La cohérence et la cohésion du message.

  • L’adaptation du discours à la situation de communication.

 

La connaissance individuelle de départ, depuis l’évaluation initiale de l’élève (connaissances préalables de la langue française et niveau de scolarisation dans le pays d’origine – mais aussi test de lecture / compréhension en langue maternelle) et la prise en compte de la distance langue maternelle/langue seconde (ou de scolarisation), détermine le type d’activités d’apprentissage, individualisées en Clin. L’accent pourra porter alors sur telles ou telles compétences à travailler particulièrement en fonction de l’origine de l’élève et de son histoire scolaire. 

Je suis intéressée par vos remarques et suggestions :

EVALUATION CLIN 2009-2010

Une lecture :

« Evaluer les apprentissages, dans une approche communicative« 

Denise Lussier

Hachette FLE – 1992

De la difficulté d’utiliser les pronoms toniques…

TOI… MOI… un véritable casse-tête pour qui apprend la langue française, de même avec les pronoms, la pronominalisation et les adjectifs possessifs ! :

ainsi, la Petite Grenouille à Grande Bouche en use à plaisir dans sa recherche d’aventures : 

grenouille

 « – T’es bizarre toi ! T’es qui toi ?

 –  Moi ? Je suis le crocodile.

Et tu manges quoi toi ? 

 –  Moi ? Je mange des grenouilles à grande bouche. » 

Marina Yaguello (Alice au pays du langage) cite S. Landman (De quoi rient les locuteurs  – Rapporté par J. Milner) :

« Chère Riwke, sois gentille et envoie-moi tes pantoufles. Bien entendu, je veux dire mes pantoufles et pas « tes pantoufles ». Mais si tu lis « mes pantoufles », tu croiras que je veux tes pantoufles. Alors que si j’écris : « envoie-moi tes pantoufles » tu liras tes pantoufles et tu comprendras que je veux mes pantoufles. Donc, envoie-moi tes pantoufles. »

Un lien d’exercices en ligne intéressant :

http://www.edu365.cat/eso/muds/frances/pronoms_toniques/index.htm

 

 

 

 

  


Compteur


369716 visiteurs

décembre 2020
M T W T F S S
« Apr    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

Welcome , today is Mercredi, 2 décembre 2020