4ème – La musique de film

On 10 janvier 2012, in Classe de 4ème, by Aurélie Giordano

Fiche de cours : La musique de film

Fiche de cours : Vocabulaire cinématographique

Fiche de cours : The Artist et les métiers du cinéma

Site internet ludique « La chanson du film »

L’express : Blog sur la musique de film

I. ORIGINES DU CINEMA

Le cinéma est officiellement né à la fin du XIX° siècle. A cette époque, de nombreux chercheurs tentaient depuis longtemps de mettre les images en mouvement pour recréer la vie s´appuyant sur les progrès en photographie (apparue dans les années 1820) et en biologie humaine.

Joseph Plateau avait en effet découvert en 1829 que la rétine mémorise une image plus longtemps que ce qu’elle ne la voit. Le principe de la « persistance rétinienne » permet de donner l´illusion du mouvement lorsque l´oeil est soumis à 12 images par seconde. De nos jours, pour une meilleure qualité d´image, les films au cinéma utilisent 25 images par seconde, 16 au temps du muet.

Ainsi se succédèrent plusieurs inventions comme le Thaumatrope, le Phénaskistiscope, le Zootrope, le Praxinoscope … En 1891, le Kinétoscope de l´Américain Thomas Edison permettait même de visualiser un film mais le système imposait au spectateur de le regarder seul, debout, les yeux collés à une grosse boîte. 

> 1895 : Premier film muet « La sortie de l’Usine Lumière de Lyon » par les Frères Lumière

Ce sont finalement deux Français, deux frères, Auguste et Louis Lumière  qui furent les premiers à trouver un appareil permettant à la fois de capturer les images et de les projeter à tous . Les deux frères brevetèrent leur invention en mars 1895. Ils l´appelèrent le Cinématographe (du grec « Kinéma » : mouvement, et « Graphein » : écrire)
La première projection publique et payante du cinématographe eut lieu le 28 décembre 1895 à Paris et marque la naissance officielle du cinéma. Ce soir-là, dans le sous-sol du Grand café, une trentaine de spectateurs payèrent un franc (environ 3,50 euros de nos jours) pour regarder 10 films d’environ une minute chacun. Le premier film, intitulé La sortie de l’usine Lumière de Lyon montre tout simplement les ouvriers et les employés des frères Lumière (propriétaires d´une usine de fabrication de matériel photo) sortant de leur usine. 

 

 

> Pourquoi ajoute t-on de la musique lors de la projection des films muets ?

Au début du 20ème siècle, pendant toute l’époque du cinéma muet, la musique a deux fonctions :

-         Couvrir le bruit des appareils de projection,

-         Eviter à certains spectateurs l’angoisse d’une salle plongée dans l’obscurité. Il est d’usage qu’un pianiste suive « en direct » la projection et accompagne les scènes en s’adaptant le mieux possible à l’ambiance (comique, tragique….). D’autres instruments se rajouteront peu à peu au piano.

 

> Anecdote sur L'arrivée d'un train en gare à La Ciotat (1896)

La rumeur dit que, lors de la projection du film, l'image d'un train se dirigeant vers le public aurait terrifié les spectateurs, lesquels se seraient précipités au fond de la salle en criant.

 

> 1927 : L’apparition du film parlant :

En 1927, le chanteur de jazz (The Jazz Singer) d’Alan Crosland est le premier film sonore, parlant et chantant.

Le cinéma fait désormais appel à des compositeurs spécialisés qui doivent établir un lien entre musique et images. La musique devient complémentaire de l’action et des événements qui se déroulent sous les yeux du spectateur.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

II. DEUX CATEGORIES DE MUSIQUE

  • Les réalisateurs peuvent faire deux choix pour leur musique :

-      Celui d’une musique déjà existante puisée dans le répertoire classique : une reprise

?   Exemple : 2001, l'Odyssée de l'espace (1968) de Stanley Kubrick / Musique de Richard Strauss "Ainsi parlait Zarathoustra" (1896)

 

-------------

-      Celui d’une musique spécialement composée pour le film : une bande originale

?  Exemple  : Star Wars (1977 - 1er épisode) de Georges Lucas / Musique originale de John Williams

 --------------------------------------------------------------------------------------------------------------

III. COLLABORATION REALISATEUR-COMPOSITEUR

  • Quelques "couples" célèbres :

Réalisateur

Compositeur

Collaboration Films

Federico Fellini

Nino Rota

La dolce vita (1960)

Amarcord (1963)

Le Casanova de Fellini (1973)

Sergio Leone

Ennio Morricone

Pour une poignée de Dollars (1964)

Le bon, la brute et le truand (1966)

Il était une fois dans l'Ouest (1968)

Alfred Hitchcock

Bernard Herrmann

La mort aux trousses (1959)

Psychose (1960)

Sueurs froides (Vertigo) (1968)

Steven Spielberg

 

John Williams

Indiana Jones  (1981)

E.T. L'extraterrestre (1982)

Jurassic Parc (1993)

Luc Besson

Eric Serra

Le grand bleu (1988)

Le cinquième élément (1997)

Arthur et les Minimoys (2006)

Tim Burton

Dany Elfman

Batman (1989)

Edward aux mains d'argent (1990)

L'étrange Noël de Monsieur Jack (1994)

James Cameron

James Horner

Titanic (1997)

Avatar (2009)

Alien, le retour (1979)

Ridley Scott

Hans Zimmer

Gladiator (2000)

Hannibal (2001)

 >> ICI UN QUIZ sur les "couples"

 

IV. LE ROLE DE LA MUSIQUE 

La musique de film ne se contente pas d’accompagner le générique de début ou de fin du film, elle est présente tout au long de celui-ci, accompagnant les moments forts de l’action, renforçant la dimension de l’image, en soutenant les phases d’émotion qui s’en dégagent, sollicitant sans cesse la sensibilité du spectateur.

La musique peut évoquer la joie, la tristesse, la solitude, la victoire comme la défaite, l’amour comme la haine ou appuyer un aspect précis du film comme un lieu géographique.

-

V. LE VOCABULAIRE CINEMATOGRAPHIQUE

Initiation au vocabulaire filmique

> Lexique cinématographique

> Les différents "plans"

> Comprendre les techniques utilisées au cinéma

VI. ANALYSE D'UNE SEQUENCE D'UN FILM :

Le Cinquième élément (1997) de Luc Besson

> Synopsis (= résumé) : Au 23ème siècle, dans un univers étrange et coloré, ou tout espoir de survie est impossible sans la découverte du cinquième élément, un héros affronte le mal pour sauver l'humanité.

> Analyse d'une séquence utilisant une reprise (Lucia di Lammermoor de G. Donizetti) et une musique originale (The diva dance d'Eric Serra)

Interview d'Eric Serra sur la composition : A écouter ici

Interview écrit d'Eric Serra sur les compositions de ses BO

Interview sur la BO du dernier film de Luc Besson : The Lady

VII. SORTIE PEDAGOGIQUE : THE ARTIST (2011) de Michel Hazanavicius

Dans le cadre de notre séquence sur la musique de film, tous les élèves de 4ème ont pu se rendre au cinéma Jean Vilar d'Arcueil afin de découvrir le film The Artist, lequel a remporté plusieurs récompenses notamment 5 oscars (dont meilleur film, meilleure musique de film...) Article "Les clés de l'actualité" sur le phénomène "The Artist"

The Artist est entre autres un hommage aux films muets des années 1920, s'inspirant d'ailleurs de la véritable histoire de John Gilbert et Greta Garbo. Le film est aussi un hommage à Charlie Chaplin et à ses films Les Lumières de la ville et Les Temps modernes, derniers films muets sortis en plein essor du parlant.

Synopsis (résumé du film) : Hollywood 1927. George Valentin enchaîne les films et les succès. Son art de la pantomime en a fait une vedette du cinéma muet. L'arrivée des films parlants va tout bouleverser. Ne croyant pas à cette nouvelle technique, il rate le train en marche et sombre peu à peu dans l'oubli. Peppy Miller, jeune figurante qu'il a aidé dans sa carrière, va elle être propulsée au firmament des stars. Ce film raconte l'histoire de leurs destins croisés, ou comment la célébrité, l'orgueil et l'argent peuvent être autant d'obstacles à leur histoire d'amour.

------------------------

> INTERVIEW DE JEAN DUJARDIN, L'ACTEUR

> Quiz sur Jean Dujardin

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/xllwz2_the-artist-interview-exclusive-de-jean-dujardin_shortfilms[/dailymotion]

------------------------

> INTERVIEW DE LUDOVIC BOURCE, LE COMPOSITEUR

Arrangeur et compositeur français (né en 1970), Ludovic Bource est surtout connu pour avoir co-composé la musique des deux volets du film OSS 117.

Il a également réalisé la musique du documentaire environnemental NOUS RESTERONS SUR TERRE sorti en 2009.

En 2011/2012, sa musique pour THE ARTIST est récompensée à multiples reprises (dont Oscar de la meilleure musique de film.)

Article très intéressant ici > Entretien avec le compositeur

 

VIII. PROJETS MUSICAUX :

1. Les feuilles mortes (1946) de Joseph Cosma/Jacques Prévert

Musique du film Les portes de la nuit de Marcel Carné. Cette chanson est devenue un standard de Jazz.( = un "classique", morceau connu de tous les musiciens de jazz, qui fait l'objet de nombreuses reprises).

>> Fiche technique sur Les portes de la nuit

>> Article pour découvrir et écouter cette chanson

2. La dernière séance (1977) d'Eddy Mitchell

Le chanteur raconte avec nostalgie ses souvenirs d'enfance liés à un cinéma de quartier où il avait l'habitude d'aller pour voir ses acteurs fétiches (comme Gary Cooper), manger des friandises et flirter avec les filles. Il évoque avec tristesse les derniers jours de ce cinéma qui, après avoir fermé, a sans doute été transformé en garage, en immeuble ou en supermarché.

Cette chanson donna l'idée à France 3 d'une émission télévisée (diffusée de 1982 à 1998) qui portait le même nom. Cette émission, présentée par Eddy Mitchell, se déroulait dans un décor de vieux cinéma consacré aux films américains des années 50.

Extrait de cette émission

La Chanson interprétée par Eddy Mitchell lors d'un concert :

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/x3veiz_la-derniere-seance_music#[/dailymotion]

Karaoké pour s'entraîner :

 [dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/x6lrpo_karaoke-eddy-mitchell-la-derniere-s_music#[/dailymotion]

 

Laisser un commentaire