Henri Poincaré

11 novembre 2012

 

Henri Poincaré

 

 

 

Jules Henri Poincaré, fils de Léon Poincaré, doyen de la faculté de médecine et de Eugénie Launois, est né le 29 avril 1854 à Nancy. 

A ses 5 ans, il attrape la diphtérie et manque de succomber. Il a les jambes et le larynx paralysés durant 5 mois. Afin de s’occuper, il se plonge dans la lecture, ce qui l’incite plus tard à aborder de brillantes études.

Le 5 août 1871, il obtient son baccalauréat ès Lettres avec mention bien ; ainsi que le baccalauréat ès Sciences avec mention assez bien le 7 novembre. En 1873, il passe le concours pour entrer à l’école polytechnique et  se place premier de cet examen.

En octobre 1874, à 20 ans, Poincaré publie ses premières anales mathématiques : « Démonstration nouvelle des propriétés de l’indicatrice d’une surface ».

Le 19 octobre 1875, il entre à l’école des mines. Il était « chef de brigade » d’une équipe d’élèves de cette école lors d’une visite des catacombes.

 

 

 Graffiti autographe de Poincaré

Il obtient le doctorat des sciences mathématiques à la faculté des Sciences de Paris en 1879.

Poincaré obtient une mention Très Honorable au grand prix des sciences mathématiques de l’Académie des Sciences le 9 octobre 1880, puis mention « Très honorable » dans le Grand Prix des Sciences mathématiques le 14 mars 1881. Le 24 juin, il est élu membre correspondant de l’Académie des Sciences, des Arts et Belles Lettres de Caen.

Le 6 novembre 1883, Poincaré est nommé répétiteur d’Analyse à l’Ecole Polytechnique. Il en démissionnera le 1er mars 1897.

Poincaré contribue aussi de façon éclatante à la topologie et pose les bases de la topologie algébrique à travers six articles majeurs publiés entre 1895 et 1904. Il est aussi considéré comme l’initiateur de la théorie des fonctions analytiques de plusieurs variables.

Il décède le 17 juillet 1912 à Paris.

Aujourd’hui, il est considéré comme l’un des derniers grands savants universels qui restera à tout jamais gravé dans nos esprits. 

Marion et Alice

Une Response to “Henri Poincaré”

  1. Alex Moatti dit :

    Pour voir comment la vie de Poincaré était racontée dans les journaux grand public de l’époque, voir un article de la « Revue Illustrée » de 1908 lors de son élections à l’Académie française : analyse assez amusante de J.M. Ginoux et C. Gerini sur le site BibNum http://www.bibnum.education.fr/scienceshumainesetsociales/diffusion-des-sciences/henri-poincarr%C3%A9-un-math%C3%A9maticien-%C3%A0-l%E2%80%99acad%C3%A9mie

    Vous y trouverez un autre autographe de Poincaré, avec la mention de Galilée « E pur si muove », que lui avait demandé le journaliste empressé !

Laisser une réponse

Vous devez vousconnecter pour poster un commentaire.