Situation problème à la Prévert

13 02 2008

                                 L’addition

Le client -Garçon, l’addition!

Le garçon – Voilà. (Il sort son crayon et note)Vous avez…deux oeufs durs, un veau, un petit pois, une asperge, un fromage avec beurre, une amande verte, un café filtre, un téléphone.

Le client – Et puis des cigarettes!

Le garçon (Il commence à compter)

– C’est ça même…des cigarettes…

…Alors ça fait…

Le client – N’insistez pas, mon ami, c’est inutile, vous ne réussirez jamais.

Le garçon – !!!

Le client– On ne vous a donc pas appris à l’école que c’est ma-thé-ma-ti-que-ment impossible d’additionner des choses d’espèces différentes!

Le garçon – !!!

Le client (élevant la voix)– Enfin, tout de même, de qui se moque-t-on?…Il faut réellement être insensé pour oser essayer de tenter d’additionner un veau avec des cigarettes, des cigarettes avec un café filtre, un café filtre avec une amende verte et des oeufs durs avec des petits pois, des petits pois avec un téléphone…Pourquoi pas un petit pois avec un grand officier de la Légion d’honneur, pendant que vous y êtes! (Il se lève)

Non, mon ami, n’insistez pas, ne vous fatiguez pas, ça ne donnerait rien, vous entendez, absolument rien…pas même le pourboire!

(Et il sort en emportant le rond de serviette à titre gracieux.)

                                     Jacques Prévert, Histoires, Ed. Gallimard, 1963.

Et dire, qu’aujourd’hui, en plus d’être ma-thé-ma-ti-que-ment impossible, un pareil texte ne serait ni po-li-que-ment, ni mo-ra-le-ment acceptable…CENSURE pour cause de consommation illicite de produits douteux!

Voilà donc un texte d’anthologie à garder pré-ci-eu-se-ment, en souvenir d’un temps révolu…

Au risque de me répéter…vous avez voté? Oui, vous savez, mon petit sondage du 10 février…dans « L’Heure de Vérité 1 »Juste un clic, retour et votez, et en plus, c’est anonyme, promis!

Tags : ,

Actions

Informations

2 réponses à “Situation problème à la Prévert”

13 02 2008
whimper (20:11:54) :

Ah si les politiques l’avait un peu plus écouté…
Le cancre du même auteur:
Il dit non avec la têtemais il dit oui avec le coeur
il dit oui à ce qu’il aime
il dit non au professeur
il est debout
on le questionne
et tous les problèmes sont posés
soudain le fou rire le prend
et il efface tout
les chiffres et les mots
les dates et les noms
les phrases et les pièges
et malgré les menaces du maître
sous les huées des enfants prodiges
avec des craies de toutes les couleurs
sur le tableau noir du malheur
il dessine le visage du bonheur

14 02 2008
ostiane mathon (06:27:59) :

Depuis Einstein, et d’autres avant, en passant par Sacha Guitry, et tant d’autre après, l’école a-t-elle évolué pour ces élèves là?
Un peu? j’ose le croire…Les petits Prévert et les jeunes Pennacchioni d’hier sont devenus grands. Les petits Maxime et autres Julie d’aujourd’hui, un jour, peut-être, sans doute, nous révéleront leurs vrais visages. Loin de l’école, loin des huées, sur un chemin non balisé, au détour d’une route non goudronnée.
A tous ceux-là, dans ma classe ou dans celle du voisin, je leurs dis, pour reprendre le titre d’un film merveilleux « Va, vis, deviens »

Merci Whimper pour ces minutes de poésie. Vous me semblez être un(e) grand(e) enfant, me trompe-je?
Des cancreries plein vos souvenirs peut-être?

Laisser un commentaire