Bon élève, mauvais élève.

15 02 2008

Une sale note en maths pour Sara?

Une leçon d’orthographe mal digérée par Félix?

Un cours d’histoire à rattraper avec Jules?

Un bug en techno pour Élisabeth?

Un rhume en Gym pour Violette?

Tout cela n’est vraiment pas grave, non, vraiment pas.

Inutile de vous rendre malade ou de les asseoir sur le banc des accusés.

Un arrêt sur image, un retour en arrière, une petite mise au point et le train redémarre. Juste un petit arrêt en gare, sans trop de retard.

Sara, Félix, Jules, Élisabeth, Violette et d’autres comme eux, sont de sages petits apprenants. Ils s’entraînent à l’endurance. Une petite pause de temps à autre, pour reprendre leur souffle, regarder à droite et à gauche, observer le copain d’à côté, ou le paysage par la fenêtre…Tiens, l’avion là-bas, où s’envole-t-il?

Rien que de plus normal, vraiment.

Tout va bien, assurément.

Mais parfois, les difficultés s’enchaînent, les erreurs se répètent, et Léa ne peut plus avancer. Elle ne le peut plus car elle ne sait ni où elle est, ni où elle va. Revenir, en arrière? Impossible, les petits cailloux blancs ont disparu!

Perdue! Elle est juste perdue. Et le train est en panne, ou il a déraillé. Il faut descendre et marcher à pied. Courir ne sert à rien. Rester sur place est dangereux. Ne pas s’endormir, surtout. Ne pas rester seule. Trouver quelqu’un, vite!

Une boussole, voilà ce qu’il lui faut! Une carte balisée et un gros sac de bonbons colorés histoire de lui donner du baume au cœur, le temps de retrouver son chemin. Un peu de temps, ou quelque temps, cela dépend de l’équipement et de la dose de confiance qu’on a glissé dans son sac. Léa n’est pas bien loin, un peu de patience, elle arrive!

Des Léa, des Samuel, des Pauline, des Billy, si vous y prêtez attention, vous les apercevrez au détour d’un carrefour ou à la lisière d’un sentier. Donnez-leur la main, aidez-les à traverser. S’il vous plaît.

Et puis il y a Paolo. Ah! Paolo et ses petits yeux cernés. Paolo et ses poings serrés. Paolo qui a oublié comment on sourit. Paolo qui voudrait dire oui mais qui dit non. Paolo qui voudrait pleurer mais qui se met à hurler. Paolo n’est pas heureux. L’école, c’est moche. La maîtresse, elle est moche, les zautzenfants, y sont moches.

Paolo, les notes, il s’en fiche pas mal! En fait, non, les notes il les détestent. Elles lui disent chaque jour « t’es bête, t’es bête, t’es bête ». Alors, il tente une chose incroyable Paolo, il va les attaquer ces notes, leur casser la tête, les anéantir, les faire disparaître, les faire taire, une bonne fois pour toute.

Calcul 3,5

Dictée 2,75

Géographie 0

Voilà, zéro!  Il a gagné par KO

Je les ai eues!

Et Malika, je pourrais aussi vous parler de Malika et de ses cahiers chiffonnés; et de Victor qui n’a plus de bouton à son manteau, et de Filipa et de Marie, et de Phyléas, et de Volga et de Sébastien, et de Bertrand, et de Juliette, et de Sabine, et de Mélanie, et de Cristofo, et de Marie-jeanne, et de ………….Oui, mes chers élèves, vos chers enfants.Oui, les malins, les paumés, les désaxés, les bienheureux, les rapides, les curieux, les batailleurs, les innombrables, les seuls au monde, les meilleurs de la classe, les plus forts de tous, les t’vas voir ta g….e à la récrée, les silencieux, les transparents, les pitres, les absents…

Les bons et les mauvais élèves, il y en aura toujours.

Des bons et des mauvais enfants, je n’en ai jamais croisé.

Et vous?

Je vous laisse découvrir un pays pas comme les autres, un pays réservé aux rêveurs, aux rebelles, aux cosmonautes, ( voir le site. )

Partager