Ecole et famille, une histoire sans fin…

25 06 2008

L’année s’achève bientôt, mais l’aventure continue!

Ce matin, je vous propose donc une vidéo sur un thème qui m’est cher, vous l’aurez deviné…la relation école-famille, pour arrêter de dire, répéter et titrer à tout va que « la tension monte »…

Cap Canal est un magazine dirigé par le pédagogue Philippe Meirieu qui a le mérite de mettre en scène, autour d’une table de réflexion, des personnalités diverses et variées pour y aborder des problématiques récurrentes à l’école. Il appelle cela « Questions de parents ».

Les parents à l’école, dans l’école, hors de l’école…Comment et pourquoi?

Alors justement pourquoi attendre le mois de juin pour diffuser un tel document? Parce  qu’il n’est jamais trop tard…

1/ pour réfléchir

2/ pour comprendre

3/ pour agir

4/ pour mettre en place de nouveaux projets

5/ pour se quitter en se disant…l’année prochaine, je m’y mets!

JE= toute personne désireuse de faire avancer le schmilblick!

PARCE QUE NOS ELEVES, VOS ENFANTS LE VALENT BIEN!

Tags : , ,

Actions

Informations

2 réponses à “Ecole et famille, une histoire sans fin…”

25 06 2008
bouge-toi (14:04:36) :

Bilan des deux dernières années sur ce thème :

Les parents à l’école :
Plus de la moitié des élèves de notre école prend le bus pour se rendre à l’école.
Les rencontres avec les parents (souvent les mamans… les papas sont plus discrets…) se font souvent parce qu’il y a une demande d’un côté ou de l’autre sur rendez-vous ( mais pas toujours…).
A l’école de leur enfant ou à celle du RASED ( à 20 km).
> rencontres parfois régulières qui permettent de discuter des difficultés, mais aussi des progrès.

Finalement, on ne rencontre pas souvent les parents des élèves sans difficultés… Sauf lors des réunions de rentrée… et…

Les parents dans l’école :
-pour accompagner les sorties (USEP, Voyage, sortie en forêt…)
-pour aider à la réalisation de décors pour un spectacle
-pour encadrer l’activité piscine (avec agrément)
-pour voir et encourager leurs enfants lors de la présentation de la pièce théâtrale
– pour voir l’exposition des travaux des élèves dans les classes et de ceux envoyés par les correspondants
– … j’en oublie sûrement…Ah oui, au monument aux morts le 8 mai où les élèves ont chanté…

Les parents hors de l’école :

certains nous font part parfois de leurs difficultés à la maison ( conflit avec l’enfant, moment familial difficile qui peut pertuber leur enfant…)… Enfin certains…

A prévoir pour l’an prochain :
plus de classe le samedi… et si on en profitait pour organiser (une fois par trimestre peut-être)un « samedi des parents » pendant lequel tous les parents (même ceux que l’on ne voit jamais car il travaille trop tard la semaine)et leurs enfants pourraient nous rencontrer, où on organiserait des ateliers (jeux de société, peinture, débat sur un thème…)… Je vois déjà certains sourires crispés…et d’autres dire  » on a assez de travail comme ça! »
Mais tenter l’expérience m’attirerait bien, qu’en pensez-vous?

25 06 2008
Ostiane (19:48:11) :

Je trouve pour ma part cette dernière proposition très intéressante car elle sort la relation de son carcan institutionnel, à savoir, les réunions d’information, les convocations, les coups de pouce et autres aides ponctuelles… Si l’on en reste là, il ne s’agit aucunement d’un partenariat éducatif.

Si l’on veut établir de vraies relations, des relations vraies, il faut, me semble-t-il sortir du cadre purement scolaire pour s’inscrire dans une démarche de partage éducatif où chacun peut faire valoir ses compétences ou exister autrement que via un regard d’évaluation.

Les samedis trimestriels me paraissent une très bonne idée!

Dans notre école, nous avons demandé pour l’année prochaine, une formation sur le thème « relations parents-enseignants » dans le cadre des horaires dégagés par la semaine des 4 jours. Un intervenant extérieur viendra nous proposer ses éclairages, des pistes. Je trouve pour ma part qu’il serait pertinent d’y associer des parents d’élèves.

D’autres idées qui me viennent et qui se mettent déjà en place ici ou là:

– Organiser des conférences sur des thèmes qui touchent particulièrement tel ou tel quartier. Il existe des problématiques générales mais également des besoins spécifiques, selon qu’on soit en ville ou à la campagne, qu’on soit dans une zone ou dans une autre.

– Ouvrir des maisons d’école, des lieux ou des espaces libres d’accès où parents enfants et enseignants peuvent se retrouver autour de loisirs partagés: cinémathèque, cafétéria, club d’échec ou de bridge ou pétanque ou mah-jong…

– Organiser des événements sportifs parents enseignants enfants.

– Monter une radio ou un journal d’école où les enfants pouraient être les journalistes dans et hors les murs.

Faire entrer de l’humain dans l’école pour que l’école soit plus humaine. Je ne dis pas qu’elle ne l’est pas, je pense qu’elle peut l’être bien davantage!

Alors « bouge-toi » a raison, il y en aura qui grogneront. De toute façon, ceux-là grognent déjà…Il ne faut rien imposer en l’état, c’est un travail qui demande de la concertation, des essais, des engagements. Il peut y avoir des petits engagements et des gros engagements. C’est vrai, les enseignants en font déjà beaucoup, et souvent pour un résultat qui ne fait pas l’unanimité.

Mais je crois justement qu’il ne faut pas chercher l’unanimité, il faut juste rester authentique et essayer de ne pas avancer seul.

Et Christian a bien raison, Blog Bleu Primaire, c’est déjà un travail d’équipe. Et quelle équipe! Qu’il fasse de nombreux autres adeptes…

Le blog de parents, là aussi, il y a de quoi innover!

Laisser un commentaire