Croire OU penser, faut-il choisir?

13 09 2008

Si l’esprit des hommes était davantage occupé à penser ET à croire, il serait moins exposé au gavage du prêt-à-penser et du prêt-à-croire vendu ici et là à coups de télé-achat par les marchands de paillettes et autres bondieuseries.

Penser sans croire c’est comme boire un bon vin le nez bouché.

Croire sans penser, c’est s’enivrer d’illusions et crever de certitudes.

A-t-on le droit de parler de ça à l’école?